Interview : Marie et Max du groupe Alwaid

Metal symphonique

Après la chronique de The Machine and the Beast publiée récemment sur notre webzine, partons à la découverte du groupe du groupe avec l’interview de Marie et Max.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-7

 

Interview

Bonjour à tout le groupe, pourriez-vous nous faire une rapide présentation du groupe ?

Salut ! Nous sommes Alwaid, un groupe de Metal qu’on qualifiera de heavy-mélodique, à chant féminin. On vient du Nord de la France, et le groupe existe depuis 2011. Actuellement, il se compose de Marie au chant, Max et Leijan à la guitare, Deniz à la basse et Robin à la batterie.

 

nanook-webzine-musique-chronique-metal-alwaid-1

 

À l’écoute de votre album The Machine and the Beast, on sent une évolution tout au long des titres, aussi bien en qualité de composition qu’en intensité et émotion, une certaine naïveté qui se transforme petit à petit en instants ténébreux maîtrisés et puissants, est-ce voulu ou un hasard ?

Peut-être un rapport avec la narration et les textes ?

Ou les morceaux ont été composés dans un ordre précis ?

C’est complètement voulu, même si ça n’a rien à voir avec l’ordre d’écriture des morceaux. L’album The Machine and the Beast illustre un cycle qui peut enfin de compte s’appliquer à toute chose, et chaque morceau représente une étape de ce cycle : on commence par la création, puis la croissance progressive jusqu’à un état de gloire et d’accomplissement – d’où cette première moitié beaucoup plus « optimiste » (plutôt que « naïve », je pense). Ensuite, il y a les premières failles, d’abord sous-jacente puis qui amènent inéluctablement à la ruine, et finalement à l’oubli, ce qui laisse la place à une nouvelle création. Si c’est ce que vous avez ressenti à l’écoute de l’album, c’est une belle réussite pour nous !

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-4

 

Vous jouez un metal symphonique bien inspiré qui se réfère aussi bien à une tendance gothique et à des accents Classic Heavy Metal.
J’ai notamment entendu des influences Therion, Epica et même King Diamond, notamment dans certaines lignes de chant.

Sont-ce des groupes qui vous ont inspiré ?

Marie : Pour Therion et Epica : totalement, en ce qui concerne le chant, car ce sont deux de mes groupes phares ! Therion, notamment, marie à merveille différents timbres de voix, et leurs inspirations mythologiques, parfois presque incantatoires, savent captiver un public, ce qui est un modèle à suivre, à mon sens. King Diamond n’est pas une influence directe, mais nous partageons cette propension à mettre en scène des histoires fantastiques, sombres.

Max : Pour le coté « Classic Heavy Metal », je pense que ça se ressent principalement au niveau des parties guitare. Dans mes principales influences, on retrouve en effet des grands classiques tels que Metallica, Black Sabbath, ou encore King Diamond justement. Mais cela dit, j’essaye tout de même d’incorporer de nouvelles choses dans la musique, en m’inspirant de différents univers allant du doom/black vers le power ou le metal progressif.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-3

 

Qui compose dans Alwaid ?

Musique et paroles ?

La musique vient en premier, et c’est toujours le fruit d’un travail collaboratif. Quelqu’un propose une idée de base, que nous retravaillons ensuite tous ensemble ; c’est véritablement dans l’échange constant et la synergie que se créent nos morceaux et que jaillit l’inspiration. Une fois passée cette étape, Marie écoute le résultat de nombreuses fois, pour s’imprégner de la musique, de l’ambiance, des émotions qui s’en dégagent, afin de poser des lignes de chant et des paroles en adéquation.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-5

 

Que signifie le nom du groupe ?

Quelle est l’histoire de l’album, est-ce un concept ?

Alwaid est le nom d’une étoile de la constellation du Dragon. L’œil du Dragon, pour être précis. Le fait de voir un sens et des figures mythiques dans les étoiles est un symbole de la manière dont l’imaginaire permet à l’homme d’appréhender le monde qui l’entoure, et c’est autour de cette thématique que tournent nos morceaux.
Concernant l’album The Machine and the Beast, ce n’est pas un concept album au sens où il ne raconte pas un récit unique développé sur plusieurs morceaux, mais comme expliqué plus haut, il décline sous plusieurs facettes le thème cyclique de l’évolution depuis un état brut, naturel, chaotique (symbolisé par la Bête), vers une apogée structurée de raison et de logique (la « Machine »). Il s’agit donc d’explorer comment ces deux pôles se complètent et s’opposent tout à la fois.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-6

 

Etes-vous aidés pour les démarches concerts, promo ?

Avez-vous un manager ou/et tourneur ?

Nous faisons beaucoup de choses nous-mêmes, surtout en ce qui concerne l’organisation de tournées et de concerts. En revanche, pour la sortie du dernier album, nous avons rejoint le roster d’un label allemand spécialisé dans le Metal à chant féminin, Valkyrie Rising, qui nous seconde dans la promotion, gère notre distribution en ligne, et nous a permis de développer notre offre de merchandising. Par leur intermédiaire, notre album a pu être distribué physiquement dans plusieurs pays, le dernier en date étant la France via Dooweet, ce dont nous sommes absolument ravis !

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-2

 

Marie, tu as une voix assez unique qui passe souvent de voix claire à voix lyrique avec brio et vélocité.
Ta voix grave est très appréciable également.

As-tu une formation lyrique à la base ?

Marie : Merci beaucoup ! J’ai suivi une formation lyrique relativement tard, après avoir monté mon premier groupe avant Alwaid. Etant entrée dans le Metal par le trio Within Temptation – Nightwish – Epica, c’est ce type de voix qu’il me semblait nécessaire de développer à tout prix. La formation lyrique permet d’acquérir une base technique indispensable. Mais assez rapidement, j’ai eu envie de toucher à d’autres registres et d’élargir la palette des nuances que je pourrais apporter, notamment un côté plus rock. Et depuis peu, je m’essaie au chant saturé et au growl.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-9

 

Des concerts prévus ?

Est-ce aisé de jouer en France et en Europe pour vous ?

À l’heure actuelle, nous n’avons pas annoncé de date prochaine, car nous sommes très occupés à composer de nouvelles choses. Nous avons énormément tourné ces dernières années, en France bien sûr, mais aussi beaucoup en Belgique et au Royaume-Uni, qui sont les deux pays les plus proches de nous géographiquement – et également les plus accueillants lorsqu’on joue du Metal. En France, ça reste assez compliqué, les bars concerts manquent de moyens et il est difficile d’organiser dans de bonnes conditions. Tout repose sur le dévouement de passionnés qui donnent de leur temps et de leurs efforts sans compter. Nos voisins sont un peu mieux lotis. Mais le plus efficace reste la solidarité entre les groupes : pour jouer loin de chez soi, rien de tel qu’un partenariat avec un autre groupe qu’on pourra ensuite inviter à venir jouer chez nous. C’est ce qui nous a permis de faire nos premiers pas en Angleterre au début, et d’y retourner régulièrement depuis quatre ans.

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-11

 

Projets futurs ?

Collaboration, album en cours ?

Absolument, un nouvel album en cours d’écriture, dont les premiers singles sortiront l’année prochaine !

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-8

 

Le mot de la fin est pour vous.
Merci de votre disponibilité et encore bravo pour votre musique.

C’est un plaisir, un grand merci pour votre intérêt et votre soutien ! Nous sommes toujours enchantés d’avoir l’occasion de toucher un public neuf pour faire partager notre musique. N’hésitez pas à nous suivre sur les réseaux sociaux, à nous laisser un petit message pour nous dire quel est votre morceau préféré… Ça fait toujours plaisir !

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-10

 

Pour aller plus loin

 

nanook-webzine-musique-interview-metal-symphonique-alwaid-12