Hellfest 2019 – Dimanche 23 juin

Saison 14 épisode 5

 

hellfest-2019-festival-clisson-concerts-dimanche-nanook-webzine-metal-hard-rock

 

Ça pique un peu ce matin, plus de mal à me mettre en route, un jour de plus ça se ressent mais se serait dommage de ne pas profiter au maximum de cette dernière journée. Le premier groupe que je veux voir m’a été fortement recommandé par ma fille,  » lève-toi et en marche  » me susurre ma voix intérieure.

Brutus

Le trio belge fait son effet et je me réveille complètement en regardant sa chanteuse qui est aussi à la batterie, assez admiratif de ses capacités vocales comme de sa frappe, et je suis loin d’être seul à apprécier ce moment sur la Warzone.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-1

 

Après avoir rechargé mes batteries, dans les deux sens du terme grâce au service de prêt d’accus préchargés pour les téléphones et pris un grand verre d’eau histoire de pas boire ma bière cul-sec, je repars sur la Warzone tout en jettant un œil en passant sous Altar et Valley. Sur le programme c’est qualifié de mathcore, comme ça m’intrigue et que je ne connais pas ce registre j’attends l’entrée en scène des anglais Employed To Serve. Heureusement j’ai fini mon plat quand ça démarre et que rugit la voix de la chanteuse proche du hardcore sur fond de metal oscillant entre death et black, ça paraît brouillon mais c’est puissant.

 

nanook-webzine-festival-hellfest2019-photos-concerts-report-photo_Hellfest_Employed-to-serve 01

 

nanook-webzine-festival-hellfest-photos-concerts-report-Driancourt_vincedphoto_Hellfest_Employed-to-serve 02

 

À ce moment caniculaire de la journée, le brumisateur est bondé et certains ont trouvé « the place to be » pour faire une sieste rafraîchissante et récupérer des forces pour la suite et la fin du festival.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-2

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-3

 

Un peu d’ombre me ferait aussi du bien après avoir chauffé sur le pavé de la Warzone, direction le VIP pour faire une pause au bar.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-4

 

J’avoue, moi aussi j’ai dansé avec la lapine slammeuse ( NDLR : Dead Bones Bunny : Rockabilly Metal ) pour avoir un cookie pour mon goûter.

 

 

En repartant je fais comme d’habitude une incursion sous les scènes les plus proches. Arabrot sur Valley m’intriguent, ils sont norvégiens , le chanteur a un look de mormon des campagnes qui contraste avec celui d’une grande brune au clavier, à la tenue nettement moins puritaine (j’apprends plus tard que c’est sa femme), musicalement c’est atypique.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-19

 

Morning again

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Vincent-Driancourt_vincedphoto_Morning-Again_Kevin_flag

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Vincent-Driancourt_vincedphoto_Morning-Again_Kevin_crossg

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Vincent-Driancourt_vincedphoto_Morning-Again_Kevin_crow

 

Cancer Bats

Le punk harcore des canadiens ça déménage sur la Warzone surchauffée, j’ai pas de quoi vérifier mais il doit bien faire 30 ou 35°, alors quand ça envoie comme ça sur scène avec un chanteur super énergique et que le public est à fond dedans ça doit continuer à monter en température. Ici on n’a pas de Canadair mais les pompiers sortent les grands moyens au milieu du set, hier ça faisait petits joueurs, l’arrosage à l’eau minérale.
Il me semble qu’ils se soient faits un peu allumés quand le jet risquait de noyer les consoles à la régie, mais les festivaliers eux, les ont remerciés chaudement.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Vincent-Driancourt_vincedphoto_Cancer-Bats

 

nanook-webzine-festival-hellfest-photos-concerts-report-Driancourt_vincedphoto_Hellfest_Cancer-bats_scene_02

 

nanook-webzine-festival-hellfest-photos-concerts-report-Driancourt_vincedphoto_Hellfest_Cancer-Bats_scene

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-6

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-5

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-7

 

Anthrax

Tout pour le trash. Les new-yorkais entonnent même « Antisocial » de Trust in english version mais je ne suis plus là, je l’apprends plus tard au coin d’un bar.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-8

 

On passe à tout pour le mosh avec les belges de Nasty, ça mouline des bras devant dès le premier morceau, leur hardcore beatdown envoie du lourd. Le chanteur tatoué jusqu’au bout des doigts vient au contact sur les crash-barrières, lance les circles-pits, un grand moment de violent dance collective.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-9

 

En route vers le VIP, je fais un bref arrêt pour chanter en choeur « Sweet Home Alabama » en passant au loin de Lynyrd Skynyrd et arrive pour la fin du set ou presque de Philip H Anselmo & The Illegals, sur Valley, ça joue du Pantera et c’est le public qui assure une grosse partie du chant.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-10

 

Sur Altar, c’est death black avec Vltimas. Une courte pause au stand batterie du VIP, je suis tombé sur une à peine chargée, et retourne presto vers la Warzone.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-11

 

Après les avoir croisé régulièrement les jours derniers, je vois enfin en action les 2 champions, lors d’un set très disputé, derrière la régie de la Warzone, leurs supports se déchaînent à chaque point marqué. Le match est suivi par de nombreux spectateurs en attente du prochain concert.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-16

 

Beartooth

Le metalcore des américains est à la fois tonique est mélodique, ça bouge devant, je me surprends à reprendre les refrains entrainants sans avoir aucune connaissance des lyrics tout en me décrochant la tête.

 

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-13

 

Mais soudain, gros coup de fatigue, j’enchaîne les concerts et en plus des messages de prévention santé« Hydratez-vous », il faudrait me rajouter un « N’oubliez pas de manger » dédicacé, car là je sens bien qu’il va falloir faire une pause.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-14

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-15

 

Au resto du VIP, y’a un menu tartare, de la viande rouge crue rien de tel pour me relancer rapidement.

 

Je me dis dommage en passant devant un écran qui diffuse le set de Lamb Of God mais l’accès aux Mainstages en ce début de soirée où un grand nombre de festivaliers est déjà en place pour voir les têtes d’affiche, j’ai déjà expérimenté et c’est aussi difficile d’y aller que d’en sortir pour pouvoir arriver dans les temps sur les autres scènes qui m’intéressent.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-18

 

De toute façon là, la priorité c’est de reprendre des forces, la soirée ne fait que commencer.

Rassasié, le ventre plein je passe faire un saut devant The Young Gods sur Valley écouter un peu de rock indus suisse, 35 ans d’âge, mais après les doses de hard et metal core que j’ai derrière moi, c’est moins évident de rentrer dans leur univers musical, même si c’est bien fait.

 

Slash feat Myles Kennedy

je suis assez loin mais avec les écrans géants de la Mainstage ça le fait, j’en profite un bon moment et jubile sur « Night Train », les Guns n’ Roses ont tourné en boucle assez longtemps sur la sono du camion dès que je prenais la route.

 

Refused

Si je veux atteindre la Warzone faut mieux bouger rapide car tous ceux qui ne seront pas devant Slayer vont l’envahir pour Refused. Y’a déjà du monde devant la scène quand j’arrive pour le set des suédois, en tout cas ça démarre fort, le chanteur descend dans le public micro en main d’entrée de jeu et derrière les morceaux hardcore punk ou new noise s’enchaînent, pas de répit sur scène ni sur la Warzone qui bouge à l’unisson, même après 4 jours à fond, plus de fatigue pour moi ni pour les festivaliers, ça jump du diable.

 

nanook-webzine-festival-hellfest-clisson-dimanche-photo-christophe-demay-17

 

Slayer est encore sur la Mainstage quand je quitte la Warzone, ça devrait être le dernier concert en France des californiens qui prennent leur retraite, je suis un peu loin mais avec une vue globale et les écrans, je profite du trash final et du feu d’artifice dans la foulée.

Tools c’est un grand son et lumières, projections sur les écrans géants, je suis un peu loin même si pour le coup visuellement le rendu est spectaculaire pour ce final musical ou presque du festival.
Ils sont sympas les organisateurs, le brumisateur fonctionne sur tout le site. Eh bien non juste une petite bruine rafraîchissante pour cette dernière nuit en enfer afin de mieux supporter la température nocturne.

 

Festivaliers & ambiance

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Driancourt_vincedphoto_Merch_Barbek

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Driancourt_vincedphoto_VIP

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Vincent-Driancourt_vincedphoto_Mainstage-Horse

 

nanook-webzine-festival-hellfest-Driancourt_vincedphoto_Warzone_Suicidal-of-itall

 

Le Hellfest 2019 sur le webzine Nanook

Hellfest 2019 – Mercredi 19 juin

Hellfest 2019 – Jeudi 20 juin

Hellfest 2019 – Vendredi 21 juin

Hellfest 2019 – Samedi 22 juin

Hellfest 2019 – Dimanche 23 juin

 

nanook-webzine-annonce-festival-hellfest-2019-3

 

Pour en savoir plus sur le Hellfest

Présentation du Hellfest 2019

Site officiel du festival Hellfest

 

Article et photos : Christophe Demay
Reportage photo (photos signées) : Vincent Driancourt ( page facebook – comptes instagram : hellfest_photovinced_photo )