Exposition de Sébastien Couëffic à Lorient – Interview

Lumières et couleurs

Une belle explosion colorée vous attend dans le Morbihan : Sébastien Couëffic expose ses peintures à la galerie « Lorient Art Galerie » (L.A.G.) jusqu’au 26 juillet. Envie d’en savoir plus sur cette exposition et cet artiste ? Nous sommes allés lui poser quelques questions sur son parcours et ses créations.

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-artiste-interview-lorient-bretagne

 

Interview de de Sébastien Couëffic

Pouvez-vous nous parler de votre parcours ?
Comment en êtes-vous venu à la peinture ?

J’ai toujours peint de dessiné. La peinture est devenue un choix et une passion dès que j’avais du temps libre. Elle est devenue indispensable. Je suis rentré au beaux-arts de Lorient à 17 ans. Durant ces 5 ans d’étude, j’ai eu l’opportunité de m’essayer à différent médiums, à avoir des interrogations quant à leurs champs d’exploration. Mais j’ai toujours eu un fil rouge qui était la pratique de la peinture à l’huile. Tout les soirs, et encore aujourd’hui, je peins. À la sortie de mes études, j’ai développé une recherche et une création encore plus active. Je pense qu’ aujourd’hui, je n’en suis qu’au commencement d’un long cheminement de nouvelles créations.

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-grand-paysage-lacustre-hst-92-x-73-cm-2019-1

Grand paysage lacustre. Création © Sébastien Couëffic

 

Quel est votre processus de création ?

À travers l’usage de la peinture, il y a forcément une réflexion à avoir quant au passé. Qu’est ce qu’il y a déjà été fait ?

Pour créer et en même temps avoir ce regard en arrière.

J’utilise beaucoup de références, à la fois d’oeuvres d’artistes anciens, modernes et contemporains, de diverses cultures (Chine, Japon, France, Angleterre, Italie, États-Unis). Je pense à Peter Doig, Kehinde Wiley pour des contemporains…

Également des références très humbles qui proviennent de diverses sources, comme mon entourage, le jardin de ma mère, une vue de fenêtre… La ville de Lorient m’inspire par son histoire liée à la Compagnie des Indes. [Sébastien Coueffic est également guide au musée de la Compagnie des Indes, NDLR]

Ces références captées du quotidien sont pertinentes. Elles sont justes, elles sont prises du réel.

En opposition avec d’autre références qui ne m’appartiennent pas, qui, elles, invitent au fantasme de l’ailleurs, à l’exotisme…

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-grand-paysage-lacustre-huile-sur-toile-116-x-89-cm-2019

Grand paysage lacustre. Création © Sébastien Couëffic

 

La lumière et, surtout, la couleur tiennent une place importante dans vos peintures.
Qu’avez-vous envie de transmettre à travers vos créations ?

La couleur est pour moi le lieu de la recherche de l’ailleurs. Elle détourne le réel. Je ne suis pas photographe donc je ne cherche pas à capter la réalité, mais plutôt à créer des sensations, des chocs émotionnels, des syndromes de Stendhal. Je perçois les touches de couleurs comme des notes de musique. Assemblées entre elles, elle composent une mélodie. Travailler les couleurs complémentaires entre elles et il y a une harmonie qui se crée. Bien sûr, il faut travailler pour arriver à un bon résultat. Mais parfois il m’arrive de percevoir des contrastes forts, et là c’est qu’il y a un champ à explorer, un refrain à répéter…

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-Grand-paysage-lacustre-Huile-sur-toile-116-x-89-cm-2019

Grand paysage lacustre. Création © Sébastien Couëffic

 

De quel courant artistique vous sentez vous le plus proche ?
Ou du moins quel est celui qui vous interpelle le plus ?

Au début du 20ème siècle, le post-impressionnisme a offert la possibilité à des artistes nouveaux de casser les codes de la peinture classique, de s’essayer à des nouvelles formes graphiques, à des nouveaux agencements picturaux, à des nouvelles inspirations venues d’Extrême-Orient. La richesse était d’avoir un monde à conquérir en peinture, tout était possible !

C’est une époque qui a vu débuter les « fauves » avec le salon de 1905. Matisse, Derain Vlamick, Manguin Dufy, Van dongen… Ces artistes, inspirés de la fureur de Van Gogh, de l’exotisme de Gauguin, mais aussi de la douceur de Monet, ont littéralement tout fait péter.

Avec des aplats fort, marqués, la peinture pure sortie du tube et appliquée directement sur la toile. De manière instinctive, ils peignaient tout ce qu’ils avaient sous la main mais en transformant la perception de la réalité avec des nouvelle couleurs, c’était une révolution !

Donc, oui, j’aime l’idée de penser pour moi-même que je suis un néo-fauve, cela veut dire que je suis totalement libre, mais qu’il y a toujours les véritables fauves qui veillent.

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-le-jardin-galant-n-2-huile-sur-toile-92-x-73-cm-2019

Le jardin galant n°2. Création © Sébastien Couëffic

 

L’utilisation de vos couleurs, vives et complémentaires, peut donner parfois une impression de relief entre les courbes des formes dans vos tableaux .
Par la suite, vous verriez-vous aussi faire des créations en volume ?

La peinture on l’aime ou on la quitte, mais on la trompe pas.

Je rigole bien sûr.

Pour l’instant je ne souhaite pas me projeter. Il y a déjà suffisamment de branches à explorer au sein de la peinture.

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-le-jardin-galant-n-3-huile-sur-toile-92-x-73-cm-2019

Le jardin galant n°3. Création © Sébastien Couëffic

 

 

Cet été, jusqu’au 26 juillet, vous exposez vos peintures à L.A.G. (Lorient Art Galerie).
Quels sont vont vos prochains projets artistiques ensuite ?

L.A.G. (Lorient Art Galerie) , a ouvert une nouvelle annexe à Pont-Aven début juin, c’est un lieu hautement symbolique dans lequel je suis fier de pouvoir exposer. Alors après l’exposition à Lorient, on va mettre les bouchées doubles pour pouvoir donner à Pont-Aven de nouvelles peintures, ramener un dynamisme vif, et donner à la peinture un nouveau souffle sauvage dans le respect des maîtres. À suivre…

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-le-jardin-galant-n-5-huile-sur-toile-92-x-73-cm-2019

Le jardin galant n°5. Création © Sébastien Couëffic

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-lorient-art-galerie-bretagne-morbihan

Informations pratiques

  • Lieu : Lorient Art Galerie, 29 Cours de Chazelles, 56100 Lorient
  • Dates : jusqu’au 26 juillet
  • Horaires : Ouvert le lundi, mardi, jeudi, vendredi de 14 h à 19 h et le samedi de 10 h à 13 h et 14 h à 19 h.
  • Sur le net : www.lorient-art-galerie.com
  • Sur facebook
  • Plus d’informations sur l’artiste : Site de Sébastien Couëffic

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-Les-paysages-suspendus-4-huile-sur-toile-55x46-cm-2019

Les paysages suspendus 4. Création © Sébastien Couëffic

 

nanook-webzine-sebastien-coueffic-exposition-Les-paysages-suspendus-6-huile-sur-toile-55x46-cm-2019

Les paysages suspendus 6. Création © Sébastien Couëffic