Il y a déjà quelque temps, nous avions eu l’occasion de découvir la musique dark-folk de Kentin Jivek, avec la publication d’une chronique sur ses albums  »  La maigreur élégante  »  ( janvier 2008) et  »  Fuis-moi je te suis  » (avril 2008). Aujourd’hui, nous souhaitons lui laisser la parole pour qu’il nous parle lui...