Hellfest 2018 – Jeudi 21 juin

J-1 : le calme avant la tempête

Bon, même si j’ai préparé consciencieusement tout mon matériel, une fois mon café avalé, je refais le tour de ce qui va mettre indispensable pour vous faire partager cette 13ème édition du festival.

 

hellfest-2018-compte-rendu-jeudi

 

Rage

Je ne sais si c’est l’effet de la superstition sur le numéro 13, mais mon système autonome solaire censé recharger les accus de l’appareil photo ne fonctionne pas. Opération boîte à outils et vérification des branchements, la panne est réparée mais il faudra que l’astre luisant soit puissant aujourd’hui pour me fournir l’énergie nécessaire à mes besoins journaliers de reporter. Je profite de ce temps pour réorganiser l’aménagement de ma « roulotte » tout en vérifiant régulièrement que cette fois, c’est bon du côté matériel. Il faut vous dire que comme la glacière n’a pas rempli son office, je me fais un copieux repas de tout les mets avant qu’ils ne soient plus comestibles. D’ailleurs, vu l’intensité du programme, autant manger maintenant pour ne plus être astreint par son estomac et rater des groupes. J’ai un peu abusé sur les victuailles et une sieste s’impose.

Au réveil…

…. j’ai encore un peu de temps devant moi pour aller récupérer mon accréditation à l’accueil presse qui n’ouvre qu’à 16 h, alors autant en profiter pour réétudier le programme, envoyer quelques messages aux ami-es, afin de savoir si tout le monde est bien en route pour le pèlerinage et si les voies d’accès sont sereines ou déjà encombrées de la multitude des festivaliers roulant au pas comme j’ai pu moi-même le faire l’an passé.

Cette fois, il est temps d’y aller

j’en profite pour faire quelques poses pour immortaliser ces espaces encore vierge qui bientôt seront envahis et vous montrer le soin apporté par l’équipe du Hellfest et les bénévoles pour recevoir le public. Cette année, nous ne verrons plus ces nuages de poussières montant aux cieux lors des « wall of death » ou des « circle pit », le festival est pavé de bonnes intentions. Dommage, pour le côté visuel qui m’avait impressionné en 2017, mais certainement une mesure salutaire pour la santé du public, dixit mes yeux et mes poumons reconnaissants.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-1

 

Les pelouses sont verdoyantes dignes de recevoir un match à l’occasion du Mondial, mais non rassurez-vous, ces écrans géants disposés sur chaque scène ne serviront que le confort visuel des festivaliers venus avec leurs transats et qui s’adonnent à des piques-niques champêtres en savourant les prestations des groupes les plus emblématiques du métal.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-2

 

Enfin, pour le moment, ceux-là cherchent le médiator fétiche perdu malencontreusement l’an passé et ne désespèrent pas de le voir réapparaître en invoquant tous les dieux du métal que cela se produise.

 

Il est un endroit incontournable qui verra un flux de festivaliers venir s’y recueillir et apporter des offrandes diverses, le monument en hommage à Lemmy Kilminster, leader de Motörhead décédé fin 2015, réalisé par Jimmix et nombre d’artistes du collectif Centrale 7 qui l’ont aidé dans cette œuvre du souvenir, ainsi que nos amis de La Dent Dure, Nathalie Pitel et Fabrice Bureau qui ont réalisé la stèle en bas du monument.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-3

 

Un repère à mémoriser pour les ventres affamés, la croix orne l’un des espaces de restauration qui bientôt verra de nombreux festivaliers se rassasier de leur pain quotidien. Bon, j’abuse un peu, toutes les cuisines du monde sont là pour satisfaire les appétits les plus féroces de hordes de barbares, il faut bien manger un peu entre les tournées de pintes de bières.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-13

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-4

 

Les hostilités commencent les portes s’ouvrent. Le Hellfest, même si l’essentiel se déroule les jours suivants, démarre pour une grande partie des amateurs de métal dès le jeudi une fois installés les festivaliers peuvent profiter des premiers rifs au Metal Corner et des retrouvailles après avoir récupéré le sésame, le bracelet qui cette année est aussi leur porte-monnaie. Au rond-point de la guitare, les premiers festivaliers sont déjà en cours d’installation au camping quand une foule attend patiemment de pouvoir s’approcher de la première porte de l’enfer.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-5

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-6

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-7

 

Le plus simple pour se retrouver quand on attend que le reste de sa tribu ait enfin franchi la première porte de l’enfer, celle de la pose du bracelet que certains gardent aux poignets comme autant des fétiches, c’est encore de se donner rendez-vous au pied d’une sculpture facilement repérable dès l’entrée.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-8

 

Mais pour les fidèles d’entre les fidèles, la priorité n’est pas de courir vers le camping pour avoir le meilleur emplacement mais de rejoindre la cohorte de ceux qui l’an prochain seront à nouveaux là. La file d’attente pour se procurer le sésame de l’édition 2019 est imposante elle s’étirera jusqu’à tard dans la nuit et sans succès malheureusement pour certains disciples.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-9

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-10

 

Pour d’autres, il s’agit de trouver le dernier accessoires ou vêtement qui viendra parfaire leur tenue de festivalier en arpentant les travées de l’Extrem Market. Pour d’autres c’est l’occasion de visiter les différents stands avant qu’il ne soit difficile de s’en approcher, surtout pour essayer « en sur place »  le confort des dernières Harley Davidson et l’entendre rugir ou encore trouver chaussures à son pied avant qu’elle ne soit plus disponible dans sa pointure. En fait, entre les bars et la restauration proposée par les foodtruck, c’est l’espace spécialisé dans tous les produits qui peuvent satisfaire une clientèle dont les attentes sont rarement couverte par les magasins « traditionnels ».

Au Metal Corner, sous le chapiteau, les premiers groupes préparent nos oreilles au traitement de choc à venir. Dans les faits, une grande partie des festivaliers sont déjà là et les retrouvailles entre inconditionnels du festival se font autour des premières bières. J’avoue, comme beaucoup, cette première soirée est celle des retrouvailles et de quelques libations pour me préparer à affronter la chaleur des jours prochains en contribuant à battre le record d’hectolitres de bières qui seront consommés. Ça demande un peu d’entraînement pour ne pas tomber au bout de quelques pintes, surtout que cette année ma mission de reporter m’impose à la fois un rythme soutenu pour voir de nombreuses prestations et une sobriété relative pour pouvoir vous faire partager ces moments.

Résultat, pour ménager mes batteries, enfin celles de l’appareil photo, j’ai peu profité des groupes présentés sous le chapiteau. Mais lorsque j’y suis passé Vanilla Cage, un groupe exclusivement féminin, originaire de Géorgie envoyait un set bien tonique, explosif et ne regrette pas d’avoir débuté ce Hellfest avec elles.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-11

 

Comme toutes les bonnes choses ont une fin, j’ai quitté mes amis, sachant que nous aurions certainement du mal à nous recroiser régulièrement les jours prochains, vu mon programme chargé et les contraintes afférentes à ma mission de reporter photographe en première ligne dans la fosse. Allez un petit selfie spécial de mon retour raisonnable au campement pour être frais et dispo pour le lendemain à la première lueur sonore de cette 13ème édition, yes I can control it, enfin me.

 

nanook-webzine-hellfest-2018-photos-article-festival-metal-rock-clisson-jeudi-21-juin-12

 

Pour en savoir plus

Présentation du Hellfest 2018

Site officiel du festival Hellfest

 

hellfest-festival-clisson-nanook-webzine-metal-hard-rock-black-grind-punk-hell-fest-concerts-underground-musiques-extremes-affiche-2