À la découverte de la Fabrique du Loch à Auray

Numérique, créativité et convivialité

Un Laboratoire de conception associatif : voilà comment on pourrait définir un fablab. Mais concrètement, en quoi cela consiste ? À qui ces activités sont-elles destinées ? La Fabrique du Loch (Fablab du pays d’Auray) fait partie de ces lieux de fabrication d’objets et de partage de connaissances. Arno, Fabmanager de la Fabrique du Loch, nous éclaire sur ces questions tout en nous parlant des activités de l’association.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-2

 

Interview d’Arno, Fabmanager à la Fabrique du Loch

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-arno

 

Pouvez-vous nous présenter votre association ?
Et ses principaux acteurs et fondateurs ?

La Fabrique du Loch est un FabLab ou laboratoire de fabrication. C’est à dire un lieu où on met à disposition du public des machines, numériques ou non ; un lieu où on apprend et où on s’approprie de nouveaux savoir-faire, dans un but personnel ou professionnel, avec un objectif utilitaire, ludique ou créatif. C’est aussi un « tiers-lieu » ouvert à tous, où on peut venir boire un café, discuter, travailler, tenir des réunions au sein de nos espaces de coworking ; un lieu convivial, d’échanges intergénérationnels, d’entraide et d’épanouissement personnel.

Nous sommes cinq fondateurs : architecte naval, chef de projet, préparateur de bateaux de course au large, skipper, architecte DPLG, habitant tous Auray depuis une dizaine d’années. L’une de nos intentions premières, c’était de donner à la ville un coup de jeune et de modernité, pour la rendre plus vivante et plus attractive… De ce point de vue, le fait d’être situé en centre-ville, dans les locaux de l’ancien Hôtel-Dieu, est une chance formidable parce qu’ainsi, tout le monde peut venir jusqu’à nous.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-13

 

Les acteurs principaux du Fablab sont tout d’abord ses adhérents, actifs et retraités (pour info, Auray est situé au bord du golfe du Morbihan et attire surtout des retraités). Ils viennent principalement du pays d’Auray et même au-delà : de Vannes, Lorient, Rennes ou Nantes. Nous en avons trois cents, dont cinquante qui sont des professionnels (entreprises, auto-entrepreneurs, PME, professions libérales).

Ajoutez à cela un Fabmanager salarié à temps plein, qui est épaulé par deux services civiques et des bénévoles actifs. À eux tous, ils font vivre et animent ce lieu, qui est ouvert entre 35 et 40 heures par semaine, ce qui est extrêmement rare pour un Fablab.

Enfin, nous avons tissé des liens avec des structures comme la CCI, la Chambre des métiers, la Mission locale pour l’emploi des jeunes ou la Communauté de communes. Et aussi avec des associations qui nous sont proches, comme l’Argonaute, qui est un jeune espace de coworking pour artistes et artisans d’art.

Je n’oublie pas le volet financier qui nous permet d’exister et de perdurer : notre fonctionnement repose sur du sponsoring privé, notre propre activité et sur des subventions.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-4

 

Que peut-on trouver à la FABrique du Loch ?

Le Fablab occupe 170 m2 divisés en trois espaces dédiés : l’atelier où sont regroupés toutes les machines (imprimantes 3D, découpe laser, fraiseuse et brodeuse numériques, découpe vinyle) et le matériel de bricolage classique (perceuse à colonne, tour, scie sauteuse, poste à souder, établi, etc) ; l’espace de coworking, avec bureaux, ordi, imprimantes et photocopieuses, qui sert aussi de salle de réunion ; et enfin la cuisine, pour se préparer les repas du midi, puisque La Fabrique est ouverte en journée continue les jeudi et vendredi. Voilà pour les lieux. Pour nos activités, l’essentiel se passe en formations et en fabrication.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-14

 

Formation aux matériels de bricolage conventionnel et surtout à l’utilisation des machines numériques. Pour commencer, on apprend à nos adhérents à se former au dessin numérique sur des logiciels libres (Inkscape, Gimp, Freecad, etc.), ce qui leur permet ensuite de passer à la fabrication, et là, il faut encore se former. Ces séances se font par petits groupes, elles sont payantes et elles constituent l’essentiel de nos ressources propres.

Une fois ces étapes franchies, y a plus qu’à ! Un enfant saura dessiner et fabriquer son handspinner personnalisé ou une planche de surf de sa conception. Un adulte pourra créer des objets de déco pour sa maison. Un pro pourra tester différents prototypes pour innover dans son domaine.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-5

 

Faut-il avoir déjà des compétences en numérique et en bricolage pour pouvoir y participer ?
Ou est-ce que c’est accessible à tous ?

C’est tout l’intérêt du Fablab : tout le monde peut venir, avec ou sans expérience, dans l’idée d’apprendre à faire avec. C’est accessible à tout le monde. Pas besoin de diplôme. Une seule condition : se former et respecter la règle de notre Fablab qui veut que, si tu ne sais pas faire, tu demandes. On veut que personne ne se coupe un doigt ou casse une machine !

En fait, après plus de deux ans d’activité, on s’aperçoit que certaines personnes éprouvent des difficultés à pousser la porte, parce qu’elles ne visualisent pas ou n’imaginent pas ce qu’on peut faire dans un fablab. Mais la solution, c’est de venir voir.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-10

 

Autre difficulté : on a constaté que la principale difficulté pour nos adhérents, c’est de passer par l’étape « dessin ». Tout le monde ne sait pas faire, évidemment ! Mais cette étape est nécessaire et indispensable. Solutions : la formation bien sûr ; et aussi l’aide directe que peuvent apporter d’autres adhérents, dont certains sont des experts dans leur domaine et il faut savoir qu’ils sont prêts à partager leurs compétences et à aider les débutants. C’est un peu la philosophie du lieu.

 

 

Quels sont vos projets de création en cours ? Et ceux dont vous êtes le plus satisfait ?

On a monté le lieu et ça, c’est déjà très satisfaisant. Ca nous a pris beaucoup d’énergie pour que toutes les machines fonctionnent, pour mettre les ordinateurs en réseau, pour transformer les machines, etc. Maintenant que le lieu est rôdé, on réalise des projets de deux types : ceux des adhérents (professionnels et particuliers) et ceux que le fablab développe à son initiative pour une circonstance particulière et en coopération avec plusieurs adhérents. Par exemple, la machine à bulle de savon pour la mucoviscidose (à chaque don, la machine fait des bulles), le Hurlomaton (une sorte de photomaton qui se déclenche quand un certain niveau sonore est atteint – ou : déclenché par les cris des gens), un drawbot géant (grosse imprimante à dessin).

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-15

 

Actuellement, nous travaillons sur un projet très original, avec un vétérinaire qui a besoin d’une imprimante 3D pour améliorer sa pratique chirurgicale. À partir du scan 3D d’un animal qui s’est cassé une patte, il récupère le fichier du fémur cassé, le modélise et le réalise en impression 3D. Ensuite, il fabrique tranquillement la plaque de métal qu’il posera ensuite sur l’animal. Ainsi, il sera beaucoup plus précis et limitera les risques pour l’animal. Ce vétérinaire est en train de fabriquer lui même et avec notre aide une imprimante 3D aux dimensions qu’il désire (400mmx 400x 400 mm double extrudeur).

Dans un tout autre domaine, nous donnons accès à nos adhérents, depuis quinze jours, à une menuiserie extérieure pour tous les travaux du bois. Et nous avons aussi travaillé avec les médiathèques du Morbihan sur un projet de conception et fabrication de bornes arcades (pour les jeux vidéo des années 80) qui pourront être installées dans les médiathèques ; travail réalisé avec les bibliothécaires.

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-11

 

La Fabrique du Loch propose aussi des animations, tels que les apéros-projets.
En quoi cela consiste ?

L’apéro projet, c’est un moment d’échanges et de convivialité, sur le modèle de l’auberge espagnole. Tous les premiers vendredi de chaque mois, on se retrouve, adhérents ou non, devant un verre. Chacun peut prendre la parole pour présenter son projet ou se joindre à celui d’un autre. On propose une fois par mois les Vendredimoitout. Ce sont des conférences ouvertes à tous sur différents sujets, liés au numérique ou non. Dans le cadre de la semaine du développement durable, on organise un SamedideRéparer, et là, on répare ensemble les objets cassés pour lutter contre l’obsolescence programmée.

Ponctuellement, on organise en collaboration avec Rhizomes des Instals party. Chacun vient avec son ordinateur sous Windows ou Mac et repart avec un ordi sous linux, qui bénéficie ainsi d’une seconde vie.

En ce moment, nous proposons un atelier « Fabrique ta lampe personnalisée ». Et pendant les vacances scolaires, en coopération avec le centre de loisirs et la MAL, on organise des stages (impression 3D, tee-shirt, fabrication d’un pushcar, etc.).

 

 

Que diriez-vous aux personnes curieuses mais qui n’osent pas pousser les portes de la FABrique du Loch pour leur donner envie de découvrir votre association et vos activités ?

Je dirais tout simplement que notre Fablab n’est pas dédié qu’à des Geeks. Il est ouvert à tous, dans la joie, la bonne humeur et la légèreté. Même si vous n’avez pas de compétences dans le numérique, vous pouvez faire plein de choses avec les outils de bricolage classique. Il ne faut pas avoir de complexe, on apprend en faisant et on progresse à chaque fois.

Enfin, pour les curieux, le Fablab est ouvert à tous pour des visites « Découverte » le samedi matin de 10 h à 13 h. Autre façon de découvrir le lieu : les apéros projet et les Vendredimoitout qui sont aussi ouverts à tous. Ensuite, adhère qui veut ! L’adhésion est de 20 € l’année pour un particulier et ensuite, les modalités d’utilisation du lieu sont à la carte. Bienvenue!

 

interview-nanook-webzine-fabrique-du-Loch-Auray-fablab-numerique-impression-3d-drawbot-bretagne-3

 

Pour en savoir plus

Site de La Fabrique du Loch, Fablab du pays d’Auray