Les Yeux jaunes des crocodiles

Un livre de Katherine Pancol

Sorti il y a presque 10 ans déjà, j’avais découvert les personnages qui animent le roman dans la trilogie des Muchachas du même auteur , et ce n’est que maintenant que j’apprends que les personnages auxquels je me suis attachée ont leur jeunesse écrite dans une autre trilogie.

Et si toi aussi tu connais ce manque quand tu finis un bon bouquin, tu comprendras mon bonheur de pouvoir passer encore un peu de temps avec des personnages que j’appréciais. Déjà parce que quand je finis un bouquin, en général je me pose un tas de questions allant de   » mais pourquoi il avait peur de ça ?  » à  » et qu’est-ce qu’elle devient ensuite ?  » et puis parce qu’un tas de références se trouvent dans les romans des Muchachas.

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-1

 

Retour sur la chronologie des livres

Les Yeux jaunes des crocodiles (2006)
La Valse lente des tortues (2008)
Les Écureuils de Central Park sont tristes le lundi (2010)
Muchachas 1 (2014)
Muchachas 2 (2014)
Muchachas 3 (2014)
Trois baisers (2017)

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-citation-neverbelievethem-instagram-1

 

L’intrigue du livre

Déjà, j’entends ce titre depuis longtemps. Quand j’étais petite, je ne comprenais pas trop le pourquoi du comment. Et en le lisant non plus, pendant un bon nombre de page. Jusqu’à ce que cela fasse tilt. Et j’ai trouvé ça très amusant, dans chacun de ses romans, que ce soit les crocodiles, les tortues ou les écureuils, Katherine Pancol glisse de subtiles références tout au long des pages jusqu’à ce qu’un personnage nous éclaire finalement sur l’origine du titre. Au final, le titre résume l’intrigue principale du livre. Et si tu ne l’as pas lu, tu ne te doutes pas que derrière les yeux jaunes des crocodiles, il y a la peur de Joséphine, la rupture d’Antoine, l’infidélité de Mylène, la détermination d’Hortense, les questions de Zoé, la vie compliquée de Shirley… Ces petits yeux jaunes qui observent en silence de ces personnages que l’on envie, que l’on admire, que l’on déteste, qui nous énerve ou nous font rire. Il y a un équilibre qui se crée : ni trop ni pas assez de personnages. Suffisamment pour qu’on puisse se retrouver dans plusieurs situations mais pas trop pour ne pas confondre et se perdre.

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-citation-neverbelievethem-instagram-2

 

Un extrait choisi

Voici une citation que j’ai adoré :

La vie avait continué après, la vie continue toujours. Elle te donne des raisons de pleurer et des raisons de rire. C’est une personne, la vie, une personne qu’il faut prendre comme partenaire. Entrer dans sa valse, dans ses tourbillons, parfois elle te fait boire la tasse et tu crois que tu vas mourir et puis elle t’attrape par les cheveux et te dépose plus loin. Parfois elle t’écrase les pieds, parfois elle te fait valser. Il faut entrer dans la vie comme on entre dans une danse. Ne pas arrêter le mouvement en pleurant sur soi, en accusant les autres, en buvant, en prenant des petites pilules pour amortir le choc. Valser, valser, valser. Franchir les épreuves qu’elle t’envoie pour te rendre plus forte, plus déterminée.

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-citation-neverbelievethem-instagram-3

 

Les thèmes

Les thèmes abordés que tu retrouveras au fil des pages : rupture – deuil – manqué – amour – famille – espoir – travail – infidélité – enfance – souvenirs – bonheur

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-citation-neverbelievethem-instagram-4

 

Mon avis

Bon donc, clairement, ce livre ne fait pas partie de mes incontournables, des livres que je relirai cent fois sans m’en lasser non plus. Mais il me rappelle un peu Ensemble, c’est tout d’Anna Gavalda. Je m’attache aux personnages et leur diversité permet à l’auteur d’aborder des thèmes différents vécus de différentes façons. Ainsi, on peut suivre plusieurs histoires d’amour, autant celle d’une femme adulte que celle d’une gamine.
Si tu aimes les romans « tranche de vie », ces livres qui parlent d’une femme commune, d’un monsieur tout le monde et de leurs histoires, tu peux y aller sans hésiter.
De plus, si tu lis les 7 livres, tu peux suivre la vie des personnages qui évolue avec les années. Par exemple, une jeune fille entre dans l’adolescence au début de ce roman et devient une adulte ayant une carrière bien évoluée dans le dernier.

Note : 4/5

Compte instagram de NeverBelieveThem

 

Les-Yeux-jaunes-des-crocodiles-Katherine-Pancol-nanook-webzine-chronique-livre-romans-citation-neverbelievethem-instagram-A