Paris etc.

Série Tv de Maïwenn, Anne Berest et Zabou Breitman

Création originale Canal +, cette série est mon coup de cœur en ce début d’année. C’est frais, pétillant, féminin et surtout parisien. Cette série est une ode à l’amour. Créée par Maïwenn, Anne Berest et Zabou Breitman (rien que ça), cette première saison se dévore comme un grand chocolat. Et pas du bas de gamme hein, je parle d’un très bon chocolat. Style Gianduja. Le truc qui fond en bouche. Parfaitement indécent.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-2

 

Sex and the city à Paris

Composée de 12 épisodes de 30 minutes chacun, nous suivons cinq femmes, cinq parisiennes et nous arpentons les rues avec elles. Et quand on aime Paris, ça n’a pas de prix. Surtout quand la musique est composée par Benjamin Biolay. Il a d’ailleurs fallu que je fasse un arrêt sur image lors du générique pour être sûre que j’avais bien vu son nom inscrit en fines lettres. Mais bon quand on connaît quelque peu sa musique, il y a des accords et une instrumentation qui ne laisse pas indifférent. Sa patte se reconnait. Alors bon j’ai d’autant plus sauté au plafond.

Mais venons-en aux faits. Si vous cherchez une série dans le style Sex and the city, là vous avez du lourd. C’est encore mieux, car plus réaliste, plus inscrit dans notre temps. Et puis c’est Paris. New-York fait rêver certes mais Paris…Paris c’est indescriptible.
Cinq femmes donc, qui sont toutes plus ou moins liées entre elles.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-7

 

5 femmes et leur façon d’être

Il y a d’abord Allison (interprétée par Lou Roy Lecollinet) qui débarque de sa Belgique pour faire un stage en cuisine dans l’un des plus grands restaurants parisiens. Allison est pleine de principes. Ses parents votent extrême droite, elle a été élevée dans ce milieu d’idées racistes où elle a une définition d’être français bien particulière qui fait grincer des dents. A 18 ans, elle est en couple et fiancée. Le mariage est d’ailleurs prévu pour son retour. Sauf qu’à vivre dans une colocation masculine de musiciens (écoutez d’ailleurs les musiques des Nouveaux garçons, c’est absolument excellent), elle va rencontrer du monde et élargir ses idées. Allison va s’affirmer, Allison va se sentir perdue face à la myriade de sentiments qui la submergeront mais Allison va grandir et cet épanouissement nous le ressentons tout au long de chaque épisode.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-allison-3

 

Allison va d’ailleurs sortir un soir avec un de ses collègues, Léo, interprété par Niels Schneider. Là la bouche m’en est tombée. J’adore cet acteur que j’ai découvert pour la première fois dans les films de Xavier Dolan (rien que ça…). Il a une sensibilité sans nulle autre pareille dans l’interprétation de ses rôles. Sauf que Léo va être papa et qu’il n’est autre que le fils de Gil (Zabou Breitman). Gil d’ailleurs, c’est le fil rouge de toute cette saison. Elle est partie pendant plus de dix ans vivre sa vie à Tahiti, laissant tout derrière elle et revient comme un cheveu sur la soupe pour revendre l’appartement familial dans lequel Léo vit. Autant vous dire que ce fil rouge tient en haleine car derrière cette volonté de vendre ce bien immobilier se cache une histoire familiale avec son ex-mari et père de ses enfants quelque peu dramatique.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-gil-33

 

À coté de ces deux bouts de femmes, il en reste encore trois autres (encore n’est pas un reproche, loin de là) et ces trois bonnes femmes sont excellentes. Et toutes les trois sont plus ou moins liées entre elles.

Marianne (Valérie Bruni Tedeschi) est médecin et vit une histoire d’amour depuis de longues années qui commence à la fatiguer. Son compagnon ne veut pas vivre avec elle et elle en a assez que tous les soirs il ne reste pas. Elle perd confiance en eux, en lui, en elle et le quitte du jour au lendemain espérant le faire réagir. Manque de bol, il trace sa route et pour Marianne c’est la débandade. Elle pète littéralement des plombs pour notre plus grand plaisir.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-marianne-4

 

Et puis il y a sa sœur. Mathilde, interprétée par Anaïs Demoustier . Et Mathilde, elle est perchée. Elle transpire la douceur et la naïveté mais va petit à petit se découvrir et faire ses propres choix, surtout après s’être faite larguée de manière dithyrambique par un homme bien plus âgé qu’elle et bien plus expérimenté et vraiment pas fait pour elle.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-mathilde-5

 

Enfin, il y a Nora, jouée par Naidra Ayadi . Nora galère dans sa vie professionnelle et dans sa vie de couple avec enfants. Nora va se battre sur tous les fronts et elle va s’en sortir en quelque sorte. Son histoire d’amour est extrêmement belle même si franchement vous allez grincer des dents face à certains de ses comportements envers son compagnon. Mais, étrangement, des fois on peut se dire qu’on réagit pareil aussi. Et c’est en cela que sans nous identifier aux personnages, on comprend les sentiments.

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-nora-6

 

Ce que cette série apporte ? Un renouveau. C’est un arrêt sur image des relations hommes femmes de nos jours qui traitent des questions que nous nous posons tous et sans langue de bois. Comment avoir une vie de couple épanouie quand l’un des enfants rencontre de grandes difficultés ? Comment se sentir sûre de soi quand notre compagnon ne veut pas vivre avec nous ? C’est une découverte de soi cette série. Tout simplement et en toute simplicité. Il n’y a pas un mot de trop. Jamais.
Bref, un gros coup de cœur. Regardez la !

 

nanook-webzine-serie-tv-canal-plus-Paris-etc-avis-chronique-maiwenn-anne-berest-zabou-breitman-1