Après tant d’émotions et après avoir aperçu le monstre du Loch Ness, nous partons pour Edimbourg, la capitale écossaise, une véritable destination culturelle.

 

Jour 5 : Edimbourg, ville d’écrivains entre Old Town et New Town

Nous arrivons donc à Edimbourg avec son impressionnante architecture et ce qui nous interpelle c’est le monument de Walter Scott qui domine Princes Street, une des plus grandes rues de la ville. Walter Scott était un écrivain célèbre, natif d’Edimbourg. Pour commencer, nous visitons donc le musée des écrivains « The Writers’s Museum » dans le Old Town. Ici, photo interdite et on peut ressentir un certain calme reposant.

 

Le monument Walter Scott

Le monument Walter Scott

 

Après ce musée, nous partons nous balader en haut du rocher où se trouve le superbe château d’Edimbourg, on y a une vue panoramique impressionnante sur les alentours de la ville. Il est 17h, nous partons nous reposer à l’hôtel, non, je me trompe, dans un pub, afin d’y déguster notre première pinte de la capitale écossaise. Par la même occasion, nous nous apercevons que le nombre de pubs est impressionnant. Il faut aussi savoir qu’Edimbourg est « divisée » en deux parties, le Old Town (le centre ville historique) qui est construit sur les côtés du volcan et du château et le New Town. Les deux parties sont séparées par le jardin de Princes Street.

 

Château d'Edimbourg

Château d’Edimbourg

 

Vue panoramique des alentours d'Edimbourg

Vue panoramique des alentours d’Edimbourg

 

Jour 6 : Edimbourg, entre terre et mer

Deuxième jour à Edimbourg, il fait beau, super. Nous nous levons donc de bonne heure, prenons un bon petit déjeuner « écossais » et nous partons visiter le People Story Museum, autrement dit le musée de l’histoire du peuple. Musée intéressant, assez rapide à faire et encore gratuit. Un grand Bravo à l’Ecosse pour son sens de l’ouverture de la culture à tout le peuple ! Nous enchainons ensuite par la visite du Museum of Edimbourg, encore un musée très intéressant à faire. De nombreux musées vous l’avez compris, Edimbourg est une ville de culture. Etant donné qu’il fait beau aujourd’hui, nous allons nous promener au Holyrood Park tout près du Palace of Holyroodhouse, le palais de vacance de la Reine, elle y séjourne habituellement début juillet. Cet espace vert tout proche de cette grande capitale a une particularité. En effet, la balade est en fait une petite randonnée afin d’accéder au sommet de ce gros rocher pour arriver au Arthur’s Seat à près de 251 m d’altitude. Arrivés en haut, une superbe vue panoramique de la région nous attendait. D’un côté nous pouvons apercevoir les montagnes enneigées, en face, Edimbourg et de l’autre côté, la mer, incroyable vue avec un temps splendide, que demander de plus ?

 

Vue sur le château en haut du Arthur's Seat

Vue sur le château en haut du Arthur’s Seat

 

Vue sur la mer en haut du Arthur's Seat

Vue sur la mer en haut du Arthur’s Seat

 

Nous descendons donc de la colline … et visitons le musée Camera Obscura. Muséee étrange en plein centre du Old Town et tout près du château. C’est ici une des plus vieilles attractions d’Edimbourg. C’est un musée interactif qui se base sur le thème des illusions optiques. De nombreuses expériences qui peuvent amuser petits et grands et en y repensant, c’est vrai que l’on a bien rigolé, on y passe facilement 2h.

 

Camera Obscura : pas facile de se serrer la main !

Camera Obscura : pas facile de se serrer la main !

 

Jour 7 : Edimbourg et ses fantômes

Troisième jour dans cette magnifique ville, nous prenons plaisir de chaque instant. Nous commençons la journée par le Museum of Childhood où sont exposés de nombreux jouets anciens, très beau musée. Nous enchainons par Saint Giles’ Cathedral, très ancienne cathédrale qui date du XV siècle.

 

Saint Gile's Cathedral

Saint Gile’s Cathedral

 

Nous voilà parti pour le fameux National Museum of Scotland, un incroyable musée qui ressemble de près à Kelvingrove à Glasgow. Ce musée est gigantesque et on a même du mal à s’y retrouver, on y trouve plein de choses sur plein de thèmes, bref, on y trouve de tout, de l’histoire de l’Ecosse en passant par la toute première playstation, vous avez le choix. Ce musée peut être fait en une journée, nous y prenons 2h car nous commençons à fatiguer.

 

National Museum of Scotland

National Museum of Scotland

 

Parlons maintenant de ce que vous attendez, les fantômes. Mythe ou réalité, à chacun d’avoir son avis. Lorsque l’on parle de l’Ecosse, on parle souvent de fantômes. Nous décidons donc de nous rendre dans un cimetière, le cimetière de Greyfriars, un des plus hantés du pays. Avant d’arriver dans ce cimetière, nous apercevons une statue de chien dans le quartier. C’est la statue de Bobby, un terrier qui monte fièrement la garde. Son patron John Grey mourut en 1858 dans le quartier et il fut enterré au cimetière de Greyfriars. A sa mort, son fidèle compagnon resta près de sa tombe pendant 14 ans, montant la garde et mordant les mollets des ivrognes qui passaient, comme son maître le lui avait appris. A sa mort, Bobby fut enterré près de John Grey. Aujourd’hui, cette statue est l’une des plus photographiée d’Ecosse.

 

Statue de Bobby

Statue de Bobby

 

Tombe de Bobby

Tombe de Bobby

 

Nous rentrons donc dans ce mystérieux cimetière où de nombreuses attaques paranormales ont déjà eu lieu, photos et articles de presse pour preuves et affichées à l’entrée du lieu. Nous marchons tranquillement et regardons les tombes dans un silence invraisemblable et pesant. En effet, tout au long de cette petite marche, l’ambiance est pesante et nous sentons le besoin de sortir de ce lieu, des frissons se font ressentir, nous sortons.

 

Cimetière de Greyfriars

Cimetière de Greyfriars

 

Que d’émotions dans ce cimetière …

Nous n’en n’avons pas fini avec les émotions, nous partons visiter The Real Mary King’s Close. En effet, des Closes (passages étroits) ont été découverts dans les sous sols de la ville. A l’époque, les gens très pauvres y vivaient. Dans le Old Town, nous trouvons de nombreuses Closes. Nous visitons donc les sous sols d’Edimbourg avec son histoire et ses fantômes. Une visite effectuée par de surprenants personnages vêtus d’habits d’autrefois et qui nous racontent la présence d’esprits dans ces souterrains. Dans une salle, nous sentons l’ambiance pesante. La dame qui nous faisait la visite, nous raconte qu’il y a quelques années, une voyante qui visitait cette pièce fût prise à la jambe en voulant sortir, comme la sensation que quelqu’un la retenait. La voyante rentra en contact avec l’esprit, c’était l’esprit d’une petite fille morte autrefois et qui avait perdu son doudou, la petite fille pleurait à grosses larmes. La voyante dépêcha quelqu’un afin de lui ramener un doudou pour que son esprit puisse enfin reposer en paix. Et depuis ce jour là, les visiteurs laissent des doudous dans cette pièce, les doudous sont ensuite reversés à des associations pour enfants. Je vous l’avais dit, la coupe est pleine niveau émotion aujourd’hui. Afin de décompresser et de nous en remettre, nous partons nous rafraichir dans un pub pour finir cette journée paranormale.

 

Jour 8 : Edimbourg et ses whiskys

Quatrième et dernier jour à Edimbourg où nous avons mal dormi. Oui, notre journée d’hier a laissé des traces. Esprit étais-tu là hier soir ? Je ne sais pas mais il est vrai que j’ai mal dormi et surtout que j’ai ressenti des souffles froids dans le cou et le dos tout en ressentant un étouffement assez puissant ce qui fait que j’ai eu du mal à respirer à certains moments. Cette nuit restera gravée dans ma mémoire car elle fut plus qu’étrange, peut être paranormale. Nous allons donc finir notre aventure écossaise dans le musée du Whisky, The Scotch Whisky Experience. La visite commence dans des tonneaux, si si, vous commencez la visite assis dans des tonneaux et vous vous laissez guider au rythme du train fantôme. L’audioguide est parfait dans ce musée qui est d’ailleurs très interactif. Au cours de la visite, nous arrivons dans une pièce de dégustation. On nous apprend à décrypter les saveurs, les couleurs et les odeurs du whisky. Ensuite, la guide nous amène dans la « pièce forte » du musée où se trouvent des centaines et des centaines de bouteilles de whisky, superbe. Nous finissons donc cette visite avec un verre de whisky à la main et nous dégustons avec grand plaisir notre breuvage.

 

The Scotch Whisky Experience

The Scotch Whisky Experience

 

Intérieur du Musée du Whisky

Intérieur du Musée du Whisky

 

Jour 9-10 : Good Bye Edimbourg, un petit coucou à Dublin et Bonjour Nantes

C’est fini, notre voyage en Ecosse prend fin, nous repartons donc vers notre Bretagne en faisant étape à Dublin. L’Ecosse a su nous montrer ses multiples facettes. Glasgow, ville chaleureuse, festive et décontractée, Edimbourg, ville historique avec son architecture magnifique et le tout entre terre et mer. Les paysages des Highlands nous ont laissé sans voix. La gentillesse des écossais nous a fait plus que plaisir et que dire de l’ambiance qui règne dans ce pays, surprenant pour nous français. J’en profite également pour vous parler des pubs, oui, il faut en parler. A Edimbourg, vous serez servis par la festivité qui règne dans les pubs qui ont tous un décor atypique. Vous pourrez ainsi déguster votre pinte dans de véritables pubs écossais, un véritable bonheur et des souvenirs plein la tête …

 

La carte des Whiskys écossais

Petit bonus pour finir … la carte des Whisky écossais … merci qui ?