À la découverte de Françoise Sagan

Grand écrivain français

Qui n’a jamais entendu parler de Françoise Sagan, l’auteure de nombreux romans et de nombreuses chroniques ? Cet article est une déclaration d’amour pour une femme qui avait du caractère et que j’ai découverte il y a peu (c’est à se demander sur quelle planète je vis parfois). J’écrirais donc sur trois de ses livres et non sur la totalité de son œuvre, n’ayant pas eu encore l’occasion de tout découvrir mais pour une entrée en matière, cela reste une belle porte ouverte sur d’autres œuvres tout aussi imposantes.

 

francoise-sagan-ecrivain-france-nanook-webzine-culture-Bonjour-Tristesse

Bonjour Tristesse (Françoise Sagan)

 

Bonjour Tristesse

Car Françoise Sagan, c’est la femme qui, à l’âge de 18 ans, a écrit Bonjour Tristesse, un roman d’une incroyable maturité tant dans l’écriture que dans le regard que l’auteure porte sur la vie.

Ce premier roman narre l’histoire de Cécile, une jeune femme de 17 ans, qui passe ses vacances avec son père sur la Côte d’Azur. Veuf depuis longtemps maintenant, son père enchaîne les conquêtes et les rencontres dans une vie mondaine riche que Cécile apprécie. Son père a une maîtresse, Elsa, et la vie semble suivre un cours tranquille où Cécile garde une place privilégiée auprès de son père de part leur complicité. Les choses se gâtent néanmoins lorsqu’Anne fait son entrée. Une belle femme, cultivée et intelligente, et qui apprendra à Cécile à entrer dans la vie d’adulte. Sauf que, Anne tombe amoureuse du père de Cécile et c’est la que les choses se compliquent puisque Cécile mettra en place un stratagème dramatique, avec la complicité de son pseudo petit ami âgé de 26 ans, Cyril, pour qu’Anne ne fasse plus partie de la vie de son père.

Françoise Sagan recevra le Prix des Critiques lors de la publication de son roman et sera propulsée dans le monde littéraire à partir de ce moment-là.

 

francoise-sagan-ecrivain-france-nanook-webzine-culture-chroniques

Chroniques (Françoise Sagan)

 

Chroniques 

D’autres romans vont suivre mais également des chroniques dont une partie d’entre elles a été regroupé dans une belle édition du Livre de Poche et rassemblant des écrits de 1954, année du début de son succès, à 2003, peu de temps avant son décès.

Et c’est Denis Westhoff, le fils de Françoise Sagan, qui est à l’origine de ce beau livre. Sont présents des récits de voyages, des critiques de films, des déclarations d’amour à de grands artistes de son époque, et aussi des coups de gueule car elle n’hésitait pas non plus à dire clairement ce qu’elle pensait lorsque quelque chose la choquait.
De son succès jusqu’à sa fin, Françoise Sagan verra une trentaine de ses romans publiés ainsi que des pièces de théâtre.
Le regard aiguisé, l’écriture juste et légère, chacun de ses récits est une invitation au rêve.

La vie de Françoise Sagan va être assez extraordinaire. Elle va être propulsée dans le Tout-Paris, gagner beaucoup d’argent dont elle n’aura que faire la plupart du temps et le donner à des amis, jouer au casino, etc. Elle vivait tout simplement cette vie qui lui ouvrait les bras et l’engouffrait parfois.

 

francoise-sagan-ecrivain-france-nanook-webzine-culture-toxique

Toxique (Françoise Sagan)

 

Toxique

En 1957, âgée de 22 ans, elle aura d’ailleurs un grave accident de voiture et sera hospitalisée. C’est à cette époque là qu’elle développera une dépendance au Palfium 875, un dérivé de la morphine. Elle devra partir ensuite en désintoxication et c’est dans son livre, Toxique, qu’elle décrira sans phare ses souffrances et ses peurs. Edité en poche, Toxique a fait l’objet d’une très belle édition. Les textes de Sagan sont superbement accompagnés d’illustrations de Bernard Buffet et mettent en valeur ces écrits poignants et riches.

 

francoise-sagan-ecrivain-france-nanook-webzine-culture-auteur

 

Aujourd’hui, c’est Denis Westhoff qui se bat pour que le nom de sa mère ne tombe pas dans l’oubli et surtout cesse d’être entaché par tout le scandale qui s’est fait jour suite au décès de Sagan en 2004. Il est apparu que l’auteure avait notamment des dettes colossales mais son fils n’a pas reculé pour autant et a accepté la succession.

Désormais, il participe a faire connaitre les œuvres de sa mère et il a même été à l’initiative d’une association, qui récompense chaque année le plus roman du printemps en décernant un prix littéraire : L’Association Françoise Sagan

Plus d’excuse pour ne pas partir à sa rencontre donc !