Exposition de Natalie Lanson à Lorient – Interview de l’artiste

Créations d’une plasticienne polyvalente

Jusqu’au 18 mars, la plasticienne Natalie Lanson vous propose des encres-fils, des oeuvres à la fois graphiques et délicates, avec l’exposition « Fragile » à la galerie d’art Improbable Jardin, à Lorient. Pour en savoir plus sur cette artiste, nous lui avons posé quelques questions.

 

natalie-lanson-improbable-jardin-exposition-lorient-nanook-bretagne-webzine-culture-art-2

 

Interview de Natalie Lanson

En tant que plasticienne, avez-vous suivi une formation artistique ?
Ou êtes-vous autodidacte ?

Je suis autodidacte. J’ai commencé à peindre , après avoir eu Ma première émotion artistique, en découvrant le travail de Zao Wou ki. J’avais 16 ans.

 

 

Où trouvez-vous l’inspiration pour vos créations ?
La nature a-t-elle une influence en particulier ?

Il est toujours difficile de parler de mon travail et parler de mes influences qui sont très variées et nombreuses. Il y a par exemple, bien sûr la nature et ses formes, ses textures, le jeu du vent… La lumière et l’obscurité. Et puis il y a le cosmos en général, la voie lactée, les nébuleuses, les planètes… L’imagerie médicale est aussi très inspirante pour moi… Et il y a l’art d’ Odilon Redon, de Gustave Doré, entre autres… Et enfin l’architecture, les Arts déco…

 

Quelles sont vos techniques favorites ?

Après avoir travaillé uniquement l’huile sur châssis ou papier, je n’imaginais pas un seul instant utiliser d’autres médium. Mais j’ai découvert l’encre il y a 4 ans. Une révélation! Depuis, je n’hésite pas à aller à l’aventure et utiliser différents supports, différents médium et multiplier les expériences.

 

natalie-lanson-improbable-jardin-exposition-lorient-nanook-bretagne-webzine-culture-art-3

 

Dans cette exposition « Fragile », vous nous nous proposez des encres-fils.
Fil… Fragile … On pense tout de suite à l’expression « ça ne tient qu’à un fil »…
Pouvez-nous en dire plus sur vos oeuvres exposées ?

Ce nouveau travail parle de la nature, de notre monde, de sa fragilité et de son imperfection, et de la nécessité de le réparer. En tant qu’artiste, je tente de faire ma part. Le fil symbolise ce qui nous lie en tant qu’espèce humaine. Certains de mes travaux ne sont pas cousu entièrement. Il reste des trous, des fils pendent car il reste beaucoup à faire. Ce travail est aussi une histoire de transmission à l’envers… Ma fille a découvert la couture cet été. Elle m’a appris certaines choses… Nous nous sommes documentées ensemble. Nous avons progressé ensemble. Nous avons créé de nouveaux liens…

 

Pour la suite, quels sont vos prochains projets artistiques ?
Phase de création et d’expérimentation ?
Ou de futures expositions à suivre prochainement ?

Je suis en ce moment en préparation de nouveaux projets artistiques pour cette année et les années à venir. A ce stade il est prématuré d’en parler.Mais ce que je peux dire est que « Fragile » est une introduction…Je serai heureuse d’en reparler .

 

natalie-lanson-improbable-jardin-exposition-lorient-nanook-bretagne-webzine-culture-art-4

 

Informations pratiques

Dates : Jusqu’au 18 mars
Lieu : Improbable Jardin, 26, rue Maréchal-Foch, 56100 Lorient
Horaires : du mardi au samedi, de 10 h à 19 h
Tél : 09 81 84 57 84
Mail : contact@improbable-jardin.fr

 

natalie-lanson-improbable-jardin-exposition-lorient-nanook-bretagne-webzine-culture-art-5

 

Rencontre avec les artistes Natalie Lanson et Stéphanie Martine samedi 4 mars à 15 h.

 

Pour en savoir plus

Retrouvez Natalie Lanson sur facebook