Jazzminiatures à Port-Louis (Morbihan)

Deuxième saison pour un festival miniature de musique

Les 20 et 27,28,29 janvier 2017, rendez-vous à ce festival musicale où la ville de Port-Louis accueille l’association hop’njazz pour une programmation vivifiante et singulière de sonorités de jazz d’aujourd’hui.

Au programme : des créateurs qui proposent leurs visions musicales et poétiques.

jazz-miniatures-portlouis-concerts-exposition-live-nanook-bretagne-2

En préambule

Vendredi 20 janvier

Rambling (exposition
Eric Courtet : photographies – Christophe Desforges : montages
Médiathèque de Port-Louis exposition du 10 janvier au 15 février 2017

Eric Courtet  et Christophe Desforges sont les deux sont membres actifs de l’association hop’njazz ; outre leur intérêt pour la musique, celle du jazz et bien d’autres, ils produisent des images, l’un est photographe, l’autre dessine et parfois sur des photographies. A l’occasion de jazzminiatures, Eric Courtet présente une série de photographies témoignant d’une proximité voir une intimité avec des musiciens invités par hop’njazz. Christophe Desforges, quant à lui, réalise des montages où s’agrègent photographies, dessin, écriture ; sortes de road-movies car réalisés pendant et après les écoutes fréquentes de favorites songs en voiture.
Exposition visible les lundi, mardi, vendredi : 16h>18h30, mercredi : 9h30>12h et 14h>18h30, samedi : 9h30>12h30 et 14h>17h30

à 18h30
Vernissage de l’exposition
Médiathèque de Port-Louis

Thimothée Le Net (accordéon)

Thimothée Le Net, originaire de La Roche Bernard, est accordéoniste. Son univers est ponctué de multiples influences, un vagabondage entre les musiques traditionnelles bretonnes jusqu’aux confins des Balkans sans oublier le jazz et l’improvisation. Avec le harpiste Mael Lhopiteau, il créé le duo Le Bénéfice du Doute, invitant Tony Hymas, pianiste du légendaire Ursus Minor, grand admirateur du duo, lors d’un concert à la Roche-Bernard et d’ailleurs Thimothée Le Net est l’un des invités du dernier album d’Ursus Minor : What Matters Now.

à 20h30
Lieu : La Peau de l’Ours

 

Vendredi 27 janvier

Pierre Durand (guitare) / Guido Zorn (contrebasse)

À Port-Louis on connaît peut-être déjà Pierre Durand, guitariste, compositeur et arrangeur, venu à l’occasion d’un concert-lecture mémorable à la grande Poudrière autour du grand William Faulkner, puisant son inspiration dans cette ville mythique qu’est la Nouvelle-Orléans mais aussi dans le swing des années 30, le blues, le modern jazz ou des standards aux accents blues, pop ou rock. Cette fois c’est avec le contrebassiste Guido Zorn, complice au sein du Roots Quartet, qu’ils nous entraînent dans une errance musicale mélangeant les origines, les cultures à l’imprévu.

à 19h et 20h30
Hôtel de ville – salle des mariages
sur réservation

 

Samedi 28 janvier

Oliba international

Maxime Bobo : saxophone alto – Sébastien Rideau : guitare électrique – Malo Darcel : soubassophone – Etienne Ziemniak : caisse claire – Pascal Laurière : grosse caisse
Ils sont originaires de Tours, ils forment un Quintet-fanfare de rue et de scène au répertoire original librement inspiré par diverses musiques africaines, afro-caribéennes et le jazz dans la tradition des marching bands de la Nouvelle-Orléans. Véritable petit orchestre portatif, Oliba déambulera dans la grande rue de Port-Louis et bien au-delà.

à 11h30
concert déambulation grande rue de Port-Louis
(en cas de pluie : Chapelle St Pierre)

Alexandre Pierrepont

Alexandre Pierrepont partage son temps depuis une vingtaine d’années entre la France et l’Amérique du Nord. Anthropologue, il a plus particulièrement basé ses recherches sur les musiques afro-américaines en tant qu’institution sociale alternative. Il est l’auteur de plusieurs écrits où il place le jazz au centre de sa vision du monde, expert de l’AACM de Chicago (Association for the Advancement of Creative Musiciens), qui promeut depuis 1965 the « Great Black Music ». Il est également le maître de cérémonie du projet The Bridge, réseau transatlantique qui ouvre ou plutôt repousse toujours plus loin la Frontière, thème majeur de la culture nord-américaine, regroupant musiciens, scènes de jazz et de musiques actuelles, festivals, universités, centres culturels…

17h
salon de musique
Lieu : Médiathèque [en partenariat avec MAPL]

Christophe Rocher (clarinette, clarinette basse) / Frédéric Briet (contrebasse)

Ils sont tous les deux brestois, mais leurs horizons échappent à toute limite, musiciens, improvisateurs et activistes de la scène musicale internationale… Ils sont membres de la formation Nautilis participent tous les deux également au projet The Bridge d’une rive à l’autre de l’océan pour des rencontres et échanges artistiques avec des musiciens d’outre Atlantique. Christophe Rocher a joué ainsi au fil du temps dans de nombreux projets aux cotés notamment de Bernard Lubat, Hasse Poulsen, Jacques Di Donato, Jacques Pellen, il est à l’origine de l‘association Penn Ar Jazz à Brest très active pour la diffusion du jazz contemporain en Bretagne. Frédéric Briet débute dans le Quartet Spiral de Simon Goubert, puis dans Magma-Offering et Alien Quartet/Trio de Christian Vander, il a joué dans de nombreuses formations en tant que sideman avec : Emmanuel Bex, Steve Grossman, Michel Graillier, Alain Jean Marie, Aldo Romano …

à 20 h
Lieu : La Dame Blanche

 

Dimanche 29 janvier

Escape Lane [The Bridge #6]

Ben Lamar Gay : cornet, électronique – Jeff Parker : (guitare électrique) – Joachim Florent : contrebasse – Denis Fournier : batterie, percussions

Escape Lane, ou «voie d’échappée», formée lors d’un premier voyage à Chicago en Novembre 2014. Une formation crée dans le réseau d’échanges « The Bridge » entre musiciens de jazz français et américains, particulièrement de Chicago, la ville où fut créé l’AACM (Association for the Advancement of Creative musicians). Un projet qui permet chaque année à des groupes d’emprunter le circuit des clubs et festivals partenaires sur les deux continents. Escape Lane, né de la rencontre de quatre musiciens d’ici et de là-bas qui partagent les mêmes idées musicales, sociales et politiques. Des buts communs, un sens de la coopération, une complémentarité d’improvisation. Avec Escape Lane, « la composante lyrique n’est jamais oubliée dans le cours d’une improvisation enchanteresse, d’une improvisation qui chante. »

18 h
Lieu : salle des fêtes de Locmalo

 

Quelques mots sur l’association Hop’njazz

Hop’njazz est une association qui depuis 2004 propose avec le soutien de ses différents partenaires, des projets (concert, concert-lecture, ciné-concert…) pour favoriser la découverte et l’écoute attentive d’un jazz d’aujourd’hui et de musiques improvisées dans des contextes singuliers sur le pays de Lorient.