Juste la fin du monde (de Xavier Dolan)

 

Pourquoi faut-il aller voir Juste la fin du monde de Xavier Dolan ?

Xavier Dolan, réalisateur Québécois de 27 ans a déjà 6 films à son jeune actif, et pas des moindres pour ne citer que le célèbre Mommy ou encore J’ai tué ma mère.
Encensé par la critique, il faut dire que ce jeune réalisateur francophone n’a pas fini de nous étonner.

 

juste-la-fin-du-monde-xavier-dolan-film-4

 

Alors pourquoi faut-il aller voir cette adaptation de la pièce de théâtre du même nom Juste la fin du monde de Jean Luc Lagarce, jouée pour la première fois en 1990 ?

L’histoire peut paraître glauque. C’est celle de Louis, 34 ans, auteur, qui 12 ans après avoir quitté son village natale, y retourne pour annoncer sa mort à ses proches : Martine sa mère, une originale ; Antoine son grand frère, une tête brûlée ; Suzanne sa petite sœur qu’il a très peu connue, et Catherine sa belle sœur, une femme attentive et attentiste. L’intrigue est telle qu’on ne se demande pas si Louis va annoncer la mauvaise nouvelle ou pas, mais à qui et à quel moment. Le génie du réalisateur est peut être de nous faire comprendre que tout le monde connaît les raisons pour lesquelles Louis est de retour, sauf peut être la petite sœur.

 

juste-la-fin-du-monde-xavier-dolan-film-3

 

Pourtant, tout le monde attend, voire doute de l’annonce, même le spectateur. Xavier Dolan alterne au début du film entre humour et sérieux de la situation. Puis, dans une deuxième partie, il nous fait redouter l’annonce jusque la fin. Les plans sont souvent serrés. Ils captent les émotions que l’on se prend en pleine figure, et nous font nous sentir proche de tous les personnages.

 

Le casting est presque de rêve : Nathalie Baye, Vincent Cassel, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, garantissant des jeux d’acteurs parfaitement maîtrisés.

Le film se situe entre le film d’auteur car ce film reflète clairement la personnalité de Xavier Dolan, et le film grand public. Rien ne choque dans cette réalisation, tout le monde peut aller le voir.

Il met en valeur la musique populaire, voire celle qu’on a parfois honte de secrètement écouter comme l’original Dragostea din Tei du groupe moldave O-Zone, loin de la version de Rihanna feat T.I

On redoute souvent les adaptations de livre. Mais il s’agit là d’une très belle adaptation d’un texte de théâtre.

Un film sorti en France le 21 septembre et conseillé aux cinéphiles ou pas.

 

juste-la-fin-du-monde-xavier-dolan-film-1

 

En savoir plus sur le réalisateur :

www.xavierdolan.com