Musicien expérimenté et auteur-compositeur dans plusieurs projets musicaux, Ivan Jacquin s’attaque désormais à la création d’un opéra rock avec Foreign : The Symphony of the Wandering Jew. Pour en savoir plus sur son parcours et sur ce projet musical, nous lui avons posé quelques questions.

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew ivan

 

Quand avez-vous commencé à faire de la musique ? Quel a été le déclic ?

J’ai commencé à l’âge de 6 ans le solfège et le piano, ai intégré pour 8 ans le Conservatoire, ensuite 7 ans de jazz avec un prof qui m’a appris les techniques d’improvisation et les clés pour la composition musicale… Il n’y a pas eu de vrai déclic, je chantais très juste quand j’étais gosse et mes parents m’ont engagé dans cette voie, car ils ont senti que c’était en moi.. et ils avaient ô combien raison.

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew

 

Comment vous est venue l’idée de vous lancer dans l’écriture et la composition d’un opéra rock ?

Depuis toujours, j’écoute beaucoup de musique et j’aime tant de styles différents que forcément, en parallèle de mes groupes (Psychanoïa, Projekt One, Amonya…), certaines de mes compos sortaient très éclectiques et mélangaient les styles… (rock, metal, pop, celtique, baroque,romantique, médiévale, folk, world, electro…) Quoi de mieux qu’un opéra-rock pour diffuser toutes les facettes de ma musique…. la lecture de plusieurs bouquins sur le mythe du Juif Errant (dont celui très complet de Mr Jean D’Ormesson) m’a paru essentielle pour me le réappropprier en musique…

 

 

Pourquoi avoir choisi le thème du mythe du Juif Errant ?

Ce mythe me touche je ne sais pas trop pourquoi, moi qui ne suis pas spécialement croyant, plutôt agnostique, j’ai toujours aimé l’Histoire et les mythes et légendes, dont tout ce qui touche la religion et les anciennes civilisations… Imaginer cet homme maudit par Jesus (qui par définition doit être bon, conciliant et miséricordieux) pour le refus d’un peu d’eau sur son chemin de croix et condamné à l’immortalité, et toutes les choses qu’il a pu accomplir, les époques qu’il a traversées, les femmes qu’il a aimées, la souffrance de voir partir ceux qu’il appréciait, une schizophrénie latente qui le guette, à continuer à errer sans jamais s’arrêter, avec un mélange d’histoire réelle vécue et de romance… Tout cela m’a plu…

 

Pas simple de retracer toute cette histoire en musique … Dans ce contexte, comment s’est passé la composition des morceaux ?

Trois morceaux étaient composés il y a 15 ans (The Running, the Quest et un autre qui apparaîtra dans le 2ème volet) et les autres ont été composés en fonction du temps à laquelle le héros se trouvait, et en fonction aussi des participants et de leurs instruments et qui ont tous accepté de participer à ce gros projet, à l’aveugle pour certains… Presque tous les musiciens ont enregistré dans mon studio, à part quelques-uns qui ne pouvaient se déplacer jusqu’à chez moi ou qui avaient le matériel pour faire chez eux (je pense aux batteurs par exemple..). Expérience très instructive pour moi car c’était la première fois que j’enregistrais autant de monde et pour certains des instruments qui ne m’étaient pas du tout familier (violoncelle, hautbois, chant thrash..) Le dernier morceau a d’ailleurs été composé vers la fin de tous les enregistrements, j’ai eu des artistes ultra-compatissants et talentueux, je ne les remercierai jamais assez de m’avoir accompagné dans ma folie…

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew enregistrement

 

Comment avez-vous choisi les musiciens pour ce projet musical ?

Au départ je voulais réunir tous les musiciens avec qui j’avais joué durant ces 20 dernières années, une sorte de retrouvailles musicales entre amis… mais je n’avais pas de connaissance pour les instruments classiques et exotiques (dulcimer, hautbois, violoncelle, sitar, accordéon…), j’ai donc puisé dans mes relations Facebook et j’ai trouvé sans trop de mal les musicien(ennes) qu’il me fallait, au vu de leur enthousiasme à tous et leur talent, ce fut assez facile de s’entendre… D’ailleurs la majeure partie des instrumentistes rejoueront sur la suite… Et j’ai bien sûr été secondé admirablement par Jérôme Perrier et Olivier Gaudet pour le mixage final et les arrangements symphoniques… Ils ont fait un vrai travail de pro !

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew harpe

 

Quelles ont été vos plus belles satisfactions pour cet opéra rock ?

Je vais tenter de faire court car il y en a eu tellement, entre les frissons que m’ont provoqué certains vocalistes (je pense à Florian Pothiat et sa voix magique de ténor, Camille Borrelly et son émotion lyrique, Cathy Bontant et sa précision incroyable à avoir réinterprété les lignes mélodiques que j’avais créées, Mathilde Armansin et sa bonne humeur et son violon aérien, et tout ceux que j’oublie…. il n’y a eu que de bonnes rencontres, des émotions incroyables et une diffusion d’énergie positive, vraiment la musique permet de belles choses ; c’est pour celà que malgré l’ampleur du projet, je ne regrette pas d’avoir passé deux ans de ma vie pour Foreign et je le referai sans problème.. Je n’ai pas le choix de toute façon car c’est une trilogie, il reste donc 2 albums à réaliser….

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew ivan enregistrement

 

Cet album  » The Symphony of the Wandering Jew  » est la 1ère partie. Qu’en est-il de la suite ?

La première partie s’arrête vers les années 1100, à la mort de Medeïvel, une princesse arabe pleine de sagesse qui met la souffrance d’Ahasverus en exergue… La deuxième partie (dont la compo est déjà commencée et les enregistrements débuteront fin 2015) commencera vers 1180 avec un retour à Jerusalem et une bataille aux côtés de Saladin contre les Croisés, et ira jusqu’en 1850 environ en pleine révolution industrielle, après Napoleon III… Je peux dévoiler que je suis en contact avec des artistes de réputation internationale et j’ai bon espoir qu’un ou deux d’entre eux participent à Foreign II, ce qui serait énorme en terme de notoriété et de promotion. La troisième partie (2018…) s’achèvera dans le futur, où peut-être Jesus mettra sa malédiction à terme et donnera la possibilité au juif errant de mourir enfin… mais je ne sais pas encore dans quel contexte…

 

Foreign The Symphony of the Wandering Jew groupe musiciens

 

Et pour finir, quand est-ce que cet opéra rock sera mis en scène ?

Au départ, Foreign est un projet studio, ce n’était donc pas prévu de le faire vivre sur scène, malgré l’envie et l’intérêt que portent certains de mes proches à cette idée… Si un producteur ou un metteur en scène tombe amoureux du projet, on pourra alors en discuter mais ce n’est pas à l’ordre du jour… Je me concentre sur la promotion de cet album dont je suis très fier et la composition de la 2ème partie…

L’album est disponible sur le label Quadrifonic et en vente et téléchargement sur Upmystore.com