La Reine des pluies

par Katherine Scholes

Pour le voyage, pour l’immersion dans la jungle de Tanzanie, pour entrer dans la peau d’une jeune missionnaire au caractère bien trempé, … Que de bonnes raisons de plonger dans ce roman « La reine des pluies ».

 

 

Couverture La Reine des Pluies

 

 

L’auteure : Katherine Scholes

Katherine Anne Scholes est née en Tanzanie en 1959 où elle a passé la majeure partie de son enfance avant de partir en Angleterre, puisen Tasmanie. Elle est auteur des romans Make Me An Idol, The Rain Queen et The Stone Angel. Elle a également écrit plusieurs livres pour enfants, dont Peacetimes, The Boy and the Whale et un roman pour jeune adulte The Blue Chameleon, qui a remporté un prix littéraire de l’État de Nouvelle-Galles du Sud. Tous ses livres ont été traduits dans de nombreuses langues. Katherine travaille également dans l’industrie cinématographique. Elle vit actuellement en Tasmanie avec son mari cinéaste Roger Scholes et leurs deux fils.

Katherine Scholes

 

Le résumé :

Lorsqu’à 12 ans, en 1974, Kate assiste à la cérémonie d’enterrement de ses parents à Dodoma, en Afrique centrale. Sa peine est immense mais ne l’empêche pas de croiser le regard d’une femme blanche, en tenue de brousse, les cheveux couleur feu et accompagnée de guerriers massaï. Ce visage lui est familier mais la douleur de la perte de ses deux parents assassinés par des sauvages l’emporte et elle se détourne.

Des années plus tard, Kate vit en Australie dans la petite maison héritée de ses parents. Elle y travaille sans relâche comme infirmière. Sa passion, créer des jardins, la pousse à la rencontre de sa voisine, récemment installée. Cette vieille femme aux façons de vivre peu orthodoxes, va la troubler par son regard et par quelques mots sur son ancienne vie de missionnaire en Afrique. Un soir, Annah dévoile à Kate la vérité. Elle a travaillé aux côtés de ses parents en Afrique et veut lui raconter sa vérité sur le drame de son enfance. Kate s’y refuse et fuit la maison. Pourtant, elle reviendra auprès de sa chère voisine et écoutera la passionnante histoire d’Annah Mason.

Ah ! Une vie comme celle d’Annah Mason, si celle-ci a existé, aura eu le mérite d’être racontée. Ce roman retrace le parcours d’une jeune infirmière tout juste sortie de l’école et qui, en 1962, s’engage en tant que missionnaire en Afrique. La mission gérée d’une main de fer par l’évêque ne va paslui rendre la vie facile, même si Annah est la petite-fille de la fondatrice de la mission. Annah est donc mutée à la mission de Langali auprès du Docteur Carrington et de son épouse. Elle va découvrir la vie dans un hôpital de brousse, côtoyer les membres de tribus africaines aux coutumes ancestrales et réfractaires aux méthodes de soin des occidentaux. Et puis elle va rencontrer l’amour en la personne de Mtemi, un chef de tribu, noir et parlant anglais.

Bref, ce livre donne chaud tant il raconte un pays, des coutumes, des secrets et une façon de vivre si différente de la nôtre. J’ai tout simplement adoré ce roman. L’auteure nous décrit si bien les paysages que l’on a vraiment l’impression d’être à l’arrière de la jeep des missionnaires, près du feu allumé par les membres de la tribu pour célébrer les fiançailles de leur chef et qui entament des danses tribales pour implorer la pluie, la reine de ces peuples. Annah aura un destin hors du commun. Son caractère, sa fougue, l’emporteront au plus profond de la jungle tanzanienne. Elle côtoiera les indigènes et sera acceptée par eux comme l’une des leurs. Pourtant, elle vivra des drames. Mais elle aura toujours dans sa mémoire le visage de cette petite fille qu’elle a mise au monde : Kate. Et Annah se jurera de raconter à Kate l’histoire de ses parents et la sienne, elle, l’enfant de ce pays.

La Reine des Pluies