Retour sur les controverses numériques du vendredi 3 octobre aux  ateliers du 31 DT (31 rue Duguay-Trouin, Lorient), un événement organisé par l’association Camp’Tic !

Rappelons que l’objectif des controverses numériques est d’échanger de débattre sur un thème en rapport avec le numérique.

 

controverses-numeriques-lorient-jeux-video-1

Philippe Denis, président de l’association Camp’Tic, et Anaïs Sinou, intervenante.

 

 

Jeux vidéo : idées reçues et réalités : l’intervention d’Anaïs

 

Ce jour-là, Anaïs Sinou, est intervenue sur la pratique des jeux vidéo : idées reçues et réalité.

 

controverses-numeriques-lorient-jeux-video

 

Au programme :

– L’historique du jeu vidéo
– Le jeu vidéo aujourd’hui (e-sport, usage)
– Polémiques et scandales
– Le jeu vidéo et sa place dans le paysage culturel (création et enjeux)
– Le jeu autrement : œuvre d’art, serious games

 

 

controverses-numeriques-lorient-jeux-video

 

Le public a suivi avec attention son intervention.
Cette présentation du débat sur les jeux vidéo a été illustrée de vidéos pertinentes.

 

controverses-numeriques-lorient-jeux-video

 

J’ai trouvé que sa présentation était complète, bien détaillée … et on sent qu’Anaïs est passionnée par le sujet !

D’ailleurs, elle nous donne son impression concernant sa 1ère participation à cet événement.

 

J’ai toujours été intéressée par la pratique et les usages de cette culture et ce qu’ils impliquent dans notre société.

Philippe Denis, connaissait mon intérêt pour les jeux et m’a proposé d’intervenir pour les Controverses Numériques.

J’ai préparé cette intervention sans prétention et en toute humilité, je ne suis pas une professionnelle du jeu ni une haute autorité en la matière, mais juste une passionnée qui avait envie d’échanger avec les autres, novices comme aguerris, de pouvoir expliquer ce qui me plaît dans cette culture du jeu vidéo.

Le fait d’organiser mon intervention sur une idée reçue : le jeu vidéo rend bête, violent et accro etc. puis de présenter des exemples concrets pour aller au-delà de cette idée reçue me paraissait une bonne méthode de présentation car elle fait réagir les parents inquiets comme les gamers, comme ce fût le cas hier soir.

Je suis très heureuse d’avoir participé à cet événement, c’était la première fois que je faisais ce type d’intervention, j’ai trouvé les gens attentifs, actifs ce qui alimentait un débat riche et intéressant. Le jeu vidéo est un univers passionnant, sujet à polémiques et qui divise, l’intérêt était de pouvoir laisser les gens s’exprimer et réfléchir ensemble.

Anaïs Sinou, intervenante.

 

controverses-numeriques-lorient-jeux-video

 

 

À propos des controverses numériques

Cet événement est ouvert à tous les intervenants qui souhaitent lancer un débat sur le thème du numérique.

Cette animation est d’autant plus intéressante qu’elle est suivie de débats et de discussions, en toute convivialité, entre l’intervenant et le public suite à la présentation du sujet.
Si vous vous intéressez au numérique et à ses pratiques, si vous souhaitez échanger sur ce thème, les controverses numériques devraient vous plaire.

 

Philippe Denis, président de l’association Camp’Tic, nous en dit plus sur les controverses numériques.

 

L’internet est un fait social total qui touche toutes les sphères de la société et modifie nos modes de vie. Comme le temps de l’innovation est très rapide et le temps de l’appropriation des usages du numérique est assez long, il se forme un décalage entre instantanéité des possibles et le recul que l’on peut avoir sur nos pratiques.

Afin de mieux cerner certains phénomènes liés aux usages du numérique et de l’internet, il nous a semblé nécessaire d’organiser des rencontres thématiques afin de débattre sur des sujets sensibles. Une ou un spécialiste des questions d’usages numériques nous parlera d’un thème et s’en suivra une discussion.

Le format de la controverse est pertinent car il permet une discussion argumentée, engendrée par l’expression d’une différence d’opinion ou d’une critique quant à ses usages. L’internet et le numérique regorgent de contradiction et tout à chacun peut se faire une opinion, témoigner, apporter ses connaissances.

Ainsi, les controverses numériques vont se dérouler tous les mois aux ateliers du 31 DT (31 rue Duguay-Trouin, à Lorient) dans un cadre convivial et ouvert à tous.

Nous avons inauguré ce cycle vendredi 3 octobre avec la thématique du jeu vidéo ou Anaïs Sinou nous a apporté un éclairage pertinent sur ce phénomène et a démystifié certaines idées reçues. Le public a pu réagir et témoigner de ces propres pratiques et expériences.

Afin d’établir un programme mensuel jusqu’en juin 2015, nous sommes à la recherche de passionné-es, amateurs-trices éclairé-es d’un sujet qui pourrait faire l’objet d’une soirée débat ouvert à tout public intéressé. Par exemple : le numérique et l’écologie ; l’art numérique, l’art de demain ; Twitter : outil pédagogique ? ; Protections des données ; Les logigiels libres, pratiques numériques des adolescents, la presse en ligne contre la presse patier, etc. » Toutes propositions, idées et bonnes volontés sont les bienvenues !

Philippe Denis, président de l’association Camp’Tic

 

Plus d’informations

www.camptic.fr