Ce mois ci Nanook vous amène direction les Baléares, et plus précisément l’île de Majorque, la plus grande des Baléares. En effet, les Baléares c’est 3 îles : Majorque, Minorque et Ibiza. Allez, sans plus tarder, prenons nos billets et décollons vers le soleil (ca va nous faire du bien !)

 

Carte de Majorque

 

Nantes-Palma De Majorque : arrivée à l’hôtel

1h45 de vol environ, le soleil à 1h20, ca fait plaisir. Nous voila arrivés à l’aéroport de Palma, grand aéroport très étouffant, pas de clim ! Bref, passons et direction l’hôtel. Nous avons opté pour un voyage « All Inclusive », une première. Nous arrivons à l’hôtel où nous attendait un bon goûter, nous nous sommes fait plaisir … C’est l’occasion de s’arrêter sur ce principe de « All Inclusive ». Un concept vraiment sympa car nous pouvons nous servir à volonté la nourriture et la boisson. La qualité reste très correcte et ca a le mérite de ne penser à rien si ce n’est se reposer au soleil. Certes, nous sommes tombés sur un bon hôtel et nous avons eu la chance d’avoir de la qualité mais malheureusement tous les hôtels proposant ce concept de « All Inclusive » ne proposent pas toujours de la bonne nourriture et boisson. Ce concept vous sert ainsi à vous détendre et c’est aussi pour ca que c’est intéressant d’effectuer des visites extérieures tout en profitant de l’hôtel et de ses services. A noter que les excursions que nous avons faites se situent dans l’ouest de l’île. L’ouest ayant un côté plus sauvage et l’Est un côté plus touristique.

 

Les alentours de l'hôtel

Les alentours de l’hôtel

Une petite crique

Une petite crique

 

Excursion 1 : Valldemossa-Deia-Soller

Si vous voulez visiter l’île, il est indispensable de louer une voiture. Ne vous fiez pas aux super promos des hôtels, vous trouverez de meilleurs tarifs par vous même en direct auprès des agences de location sur l’île.
On commence donc par Valldemossa, un très joli village situé à 400m d’altitude. Ce village célèbre pour avoir accueilli Georges Sand et Frédéric Chopin est très sympathique à visiter avec ses jolies petites ruelles et son monastère. La visite du village est rapide.

 

Monastère de Valldemossa

Monastère de Valldemossa

Les ruelles de Valldemossa

Les ruelles de Valldemossa

 

Nous nous dirigeons vers Deia. Deia est connue pour avoir accueilli de nombreux artistes, lui valant le nom de « village des artistes de Majorque ». Située en altitude et près de la mer, Deia vous offre une vue panoramique impressionnante et un bon bol d’air, impressionnant. Ici, nous profitons des petites ruelles également. Attention, en pleine saison, se garer s’annonce difficile.

 

Deia

Deia

Deia

Deia

 

Nous prenons maintenant la direction de Soller. Arrivés à Soller, rien de très exceptionnel. En effet, ici, il faut se diriger vers le port pour apprécier le paysage. Nous voilà ici au nord ouest de l’île. On peut profiter d’une petite balade le long du port avec ses restaurants tout en voyant passer le tramway (entre Soller et le port). A noter, Soller est reliée à Palma de Marjorque par une ligne de chemin de fer. On peut donc s’y rendre soit en train, soit en voiture, au choix !

 

Port de Soller

Port de Soller

Petit train au port de Soller

Tramway au port de Soller

 

Excursion 2 : Sa Calobra-Torrent de Pareis

Nous nous sommes informés, la route la plus dangereuse de l’île se trouve à Sa Calobra. En effet, sur 10 km de distance, cette route comporte de nombreux virages, le tout en pleine montagne. La plus dangereuse et la plus belle dit-on et surtout la cerise sur le gâteau, une fois arrivée à Sa Calobra, nous devrions voir un canyon appelé le Torrent de Pareis, et oui, un canyon aux Baléares. Le jeu en vaut-il la chandelle ? Nous prenons la voiture et décidons de nous lancer dans la montagne en quête de découvertes et de vues exceptionnelles.

Les montagnes vers le Torrent de Pareis

Les montagnes vers le Torrent de Pareis

La route périlleuse  vers le Torrent de Pareis

La route périlleuse vers le Torrent de Pareis

La route périlleuse  vers le Torrent de Pareis

La route périlleuse vers le Torrent de Pareis

Nous commençons la route de montagne, le temps s’assombrit et nous nous demandons si nous devons continuer mais « la cerise sur le gâteau » nous fait continuer. Nous croisons des biquettes en liberté qui traversent la route par ci et par là. Plus nous avançons, plus la route devient sinueuse, les virages s’enchaînent, des barrières de sécurité manquantes, des bus de touristes s’invitent dans la danse et nous comprenons maintenant pourquoi nous allons souffrir sur cette route périlleuse … Mais là ce termine l’article, rdv très bientôt pour la suite de l’aventure et pour savoir si nous avons atteint ce fameux Torrent de Pareis.