Parue en octobre 2013 aux éditions Futuropolis, cette bande-dessinée écrite et dessinée par Etienne Davodeau fait la part belle au musée du Louvre. Cette chronique familiale, comme Davodeau sait si bien les écrire, mêle Art et amour.

chien qui louche
Le résumé

Fabien, parisien pur souche, est surveillant au Louvre, il rencontre Mathilde, originaire de la campagne angevine. Lorsque celle-ci le présente à sa famille, les Benion, il a de quoi être nerveux. En effet ses frères sont un peu maladroits et ont un humour pas forcément subtil.

Apprenant que Fabien travaille au musée du Louvre, la famille Benion en profite pour lui demander son avis sur un vieux tableau peint par l’arrière grand-père, retrouvé au grenier. Ce tableau « banal » représentant un chien qui louche mérite-t-il sa place au musée du Louvre ?

Evidemment, Fabien, mal à l’aise, ne répond pas clairement, pour ne pas les vexer. Il se dit que cette lubie va leur passer.

Jusqu’au jour où les deux frères Benion débarquent au Louvre et lui demandent où il en est de ses démarches concernant le fameux tableau. « Le Chien qui louche » au Louvre serait la preuve de son engagement pour marquer son entrée dans la famille Benion…

Alors là Fabien est bien embêté, ce qu’il pensait être juste une lubie s’avère un peu plus sérieux finalement…

chien qui louche
Mon avis

J’adore Etienne Davodeau et ses chroniques sociales et familiales. J’ai aimé lire « Le chien qui louche », mais j’avoue que ce n’est pas ma bande-dessinée préférée de Davodeau.

Cette dernière est beaucoup axée sur l’art, le côté culturel de cette BD est très intéressant. Fabien à travers ses déambulations dans le musée, entraine le lecteur à une rélfexion sur l’Art.

Il faut d’ailleurs savoir que c’est le musée du Louvre qui a commandé cette BD à Etienne Davodeau, pas étonnant que le musée soit donc aussi présent dans l’histoire.

Comme à chaque fois, Davodeau sait mettre en avant les relations humaines et les petits bonheurs du quotidien. Ce qui fait qu’on reste dans le réel malgré cette histoire aux allures loufoques.