Cette semaine Nanook part à l’assaut de la mythologie grecque revue et corrigée par l’équipe des éditions Soleil. Olivier Peru et Stefano Martino sont aux commandes de ce premier tome très prometteur qui nous emmène voir la Pythie de Delphes. Ce soir, vous dînez en enfer!

 

livre-la-pythie-1089-1

Crédits Photo: Soleil édition

Titre : Oracle Tome 1 : La Pythie

Auteurs : Olivier Peru (Scénario) et Stefano Martino (Dessins)

Genre : Aventure / Historique / Fantastique

Édition : Soleil

Date de parution : 2013

ISBN :978-2-302-03747-2

Nombre de pages : 51 pages par tome.

Nombre de tomes: 2 / 5 publiés

Les auteurs:

Olivier Peru (Scénariste)

Olivier Peru est un romancier, illustrateur, scénariste et dessinateur de bande dessinée, né à Montpellier en 1977.

Avec plus de 350 000 livres vendus, traduit dans plusieurs pays, Olivier Peru est un auteur au profil étonnant, capable d’écrire aussi bien que de dessiner, il fait partie d’une nouvelle génération de créateurs œuvrant dans plusieurs domaines. […]
Il signe de nombreuses séries de bandes dessinées :
Zombies, Les Elfes, Mjöllnir, Nosferatu, Assassin, In Nomine, Lancelot, La Guerre des Orcs (aux éditions Soleil)… […]

En parallèle, il travaille comme scénariste, storyboarder et designer au cinéma et à la télévision.

Sources :

Site officiel

Wikipedia

Stefano Martino (Dessinateur)

Né à Gênes en 1970, il vit et travaille à Cadiz en Espagne.
Dessinateur de BD, il est édité à partir de 1996 en Italie chez Sergio Bonelli Editore (Zona X / Legs Weaver / Jonathan Steele / Nathan Never).
En 2006 paraît en Espagne chez Aleta Ediciones et en Italie chez Star Comics, « Le Dragon Vert » dont il est le scénariste et le dessinateur.
En 2007, il démarre une collaboration avec un éditeur americain I.D.W publishing portant sur plusieurs projets (Docteur Who / Angel / Doorways…)
Aujourd’hui, il achève un ouvrage de 300 pages chez Bonelli et prépare le second tome de Nosferatu chez Soleil.

Source : Soleil Edition

Le pitch:

Elle est la Pythie, la messagère des Dieux. De l’avenir, elle connaît les batailles qui défont les rois, les sécheresses qui affament les paysans, les tempêtes qui emportent les navires. Du présent, elle ne jouit pas. Elle vit recluse dans son temps, préservant le don qui fait d’elle l’une des femmes les plus puissantes de Grèce. Jusqu’à ce que son pouvoir lui soit arraché … que sa dernière vision lui révèle le sombre futur qui va s’abattre sur le monde. La Pythie doit maintenant agir … Pour se venger autant que pour lutter contre le destin, elle fera couler le sang.

Mon avis:

Le dessin de Stefano Martino est très soigné et suscite une immersion plutôt réussie. J’ai eu un peu de mal avec les visages et notamment leur caractère peu expressif. En revanche ce tome possède des planches grand format absolument magnifiques. Je suis donc partagé à ce niveau. Je pense vraiment que l’histoire aurait gagné à avoir des personnages laissant transparaître quelques émotions. Certes les Dieux sont froids et calculateurs, mais les hommes le semblent tout autant et l’on peine à s’identifier à ces héros qui évoquent plus des robots errant dans un monde en guerre que des humains en proie à leurs démons.

Le scénario d’Olivier Peru réussit à piquer notre curiosité avec une écriture bien pensée. Malheureusement, le dénouement n’est pas aussi captivant que l’on aurait pu s’y attendre. Peut-être est-ce tout simplement parce qu’il est juste … bassement humain ? Olivier Peru reste un auteur de qualité. On le sent fin technicien de la narration et cette bande-dessinée le prouve à nouveau. Les différentes lignes narratives s’entrecroisent avec élégance et l’on sent l’expérience télévisuelle influencer une écriture aussi fluide qu’engageante.

Ce premier tome de la nouvelle série-concept de Soleil (après Elfes dont je vous ferai prochainement une critique détaillée) est donc plutôt réussi. On espère que les prochains seront encore meilleurs, car l’univers mythologique est suffisamment riche pour offrir un décor haut en couleurs à des héros que l’on aimerait plus attachants.

Note indicative du rédacteur

3/5