Réalisé par Laurent Tirard avec Mathéo Boisselier, Valérie Lemercier, Kad Merad.

L’heure des vacances a sonné pour le Petit Nicolas. Cette année la petite famille a décidé de partir à la mer. Entre rencontres, flirts et rebondissements, ces vacances promettent d’être inoubliables.

Laurent Tirard réalise son deuxième volet du Petit Nicolas, et signe son cinquième long métrage.

Un long métrage qui est très coloré et estival. Les vacances au bord de la mer étant le thème du film. On se sent très vite, touriste de bord de plage, assistant aux différentes scènes du film.

On retrouve Valérie Lemercier et Kad Merad en parents du Petit Nicolas et Dominique Lavanant en Mémé du Petit Nicolas. Les parents du Petit Nicolas occupent une place plus importante dans ce long métrage ce qui est une volonté du réalisateur de vouloir toucher chaque membre de la famille, y compris les parents. Ces séquences sont d’ailleurs truffées de clins d’œil cinématographiques des Demoiselles de Rochefort aux Vacances de Monsieur Hulot. Ces moments n’apportent rien au film. Ils viennent juste enrichir l’aspect esthétique. Notamment la séquence chorégraphique de Valérie Lemercier qui reste une belle référence aux Demoiselles de Rochefort.

Mathéo Boisselier en Petit Nicolas est assez convaincant, surtout avec sa bande d’amis qu’il se fait en vacances. Le comique est réellement dans ces séquences là car ses petits copains nous rappellent forcément nos propres souvenirs avec notre propre bande de copains: de celui qui n’arrête pas de chouiner à celui qui aime tout manger. Leur malice nous fait rire et passer un bon moment. Au passage, Laurent Tirard fait même un petit clin d’oeil à Kubrick avec le long couloir qu’Isabelle, camarade du Petit Nicolas, traverse. Ils nous font tout simplement passer de bonnes vacances entre coquillages et crustacés.

La légèreté de ce film n’a rien de repoussante et nous fait passer de bons moments à la plage où tous les types de familles se retrouvent aussi avec chacune leurs caractéristiques bien définies. De la famille qui passe son temps à manger, à celui qui essai de capter une radio en passant par ceux qui se font malheureusement toujours brûler par le soleil. Sans oublier, le réalisateur italien à la Fellini, qui vient tourner un film sur la plage, là encore une autre référence au cinéma.

Kad Merad et Valérie Lemercier ne nous surprennent pas dans leur interprétation. Dominique Lavanant, en mamie gâteuse, n’occupe pas un rôle essentiel à la construction narrative du film.

Au final, on va surtout voir le Petit Nicolas, pour passer un bon moment: rire et s’émouvoir. Ce sont les enfants qui nous captivent le plus. Une bonne comédie pour passer un bon moment estival et nourrir notre nostalgie enfantine.