A quelques jours de ma chronique, je m’interrogeais encore sur l’objet de celle-ci. Mes récents livres ne m’ayant pas procuré de plaisir fou, je me suis demandée si j’allais lire le dernier Marc Lévy ou Guillaume Musso pour tenter d’attirer davantage de lecteurs sur ma chronique… Pas glorieux comme motivation.

Mon dernier coup de cœur étant encore trop présent dans ma tête, je décide courageusement de ne pas céder aux sirènes de la célébrité (oui rien que ça). Mon défi : vous pousser à lire 2000 pages de descriptions minutieuses, vous ramener dans votre classe d’histoire du collège. Mais avec de l’amour en plus. Bref, je vais vous parler des « parpaings » de Ken Follet :  » Siècle I : la chute des Géants «  et  » Siècle II : l’hiver du monde « .

J’avais déjà goûté au style Follet avec les  » Piliers de la Terre » (une certaine amie l’ayant toujours en livre de chevet depuis 10 ans). Pour lire du Ken Follet, il faut être disponible, attentif et patient. Lire du Ken Follet ne s’improvise pas ! On se prépare pour Ken ! J’ai donc mis plus de 10 ans à replonger et j ai ouvert  » La chute des géants »…

 

La chute des geants - Ken Follet

 

Résumé :

On remonte près de 100 ans en arrière et on rentre de plein fouet dans les débuts de la 1ère guerre mondiale. Chaque classe sociale est racontée, chaque puissance mondiale est présente. On voyage aux États-Unis, en Grande-Bretagne, en Russie, en France (très peu). On y rencontre des personnages, des familles, de grandes sagas et partout des intrigues. Chaque histoire, chaque personnage permet à l’auteur de placer le conflit mondial au cœur de son roman. Difficile d’ailleurs d’appeler ça un roman tant l’Histoire est racontée avec détails. Le 1er tome évoque la 1ère guerre mondiale à travers les personnages d’Ethel Williams, du comte Fitzherbert et de sa sœur, Walter Von Ulrich, Grigori et Lev Pechkov. Ils traverseront le conflit à leur manière, perdront cher et feront leur vie malgré tout. J’ai tellement aimé ce premier tome (lu pendant mes vacances) que j’ai craqué pour le second (acheté dans un Relay à la gare en rentrant des dites vacances). Et me voilà, suivant la vie des enfants des personnages du 1er tome. Ils grandissent à l’ombre des secrets, leurs destins sont liés par les intrigues de l’auteur mais aussi par l’Histoire. On revit les événements importants de ces deux périodes douloureuses et on s’attache à ces personnages en imaginant qu’ils ont existé, sans doute, d’une certaine manière.

 

L hiver du monde - Ken Follet

 

J’ai dévoré ces deux pavés. C’était parfois long, certains passages obligatoires sur les relations internationales, les pressions exercées sur les gouvernements. J’y ai appris beaucoup (plus qu’en cours d’histoire, Frère Allain mon prof de l’époque maniant nettement moins bien l’intrigue que Ken). Aujourd’hui, il me reste Marc Levy, Guillaume Musso et ce douloureux sentiment de jalousie envers celles et ceux qui bientôt ouvriront un Ken Follet.