Cette semaine Nanook vous emmène dans un récit d’anticipation BD adapté du roman La Peur Géante de l’écrivain français Stefan Wul. Publiée initialement en 1957, l’intrigue de cette œuvre est plus que jamais criante d’actualité. Magnifiquement mise en dessin, elle vous promet un voyage dont vous vous souviendrez.

 

La Peur Géante

La Peur Géante

 

Titre : La Peur Géante

Auteurs : Denis Lapière (Scénario) et Mathieu Reynès (Dessins)

Genre : Science Fiction / Anticipation

Édition : Ankama

Date de parution : Octobre 2013

ISBN :978-2-35910-399-1

Nombre de pages : 56 pages par tome.

Nombre de tomes: 1 paru, fin de cycle au second.

.

Les auteurs:

Denis Lapière

Né en 1958 à Namur, en Belgique, ce diplômé en sociologie s’oriente très tôt vers sa passion : la bande dessinée. Il ouvre d’abord une librairie spécialisée avant de se lancer dans l’écriture de scénarios. D’abord en collaboration avec des magazines (Le Journal de Spirou, l’Écho des Savanes), il se lance définitivement en reprenant Tif et Tondu. Il crée ensuite ses propres séries : Le Bar du Vieux Français, La Dernière des Salles Obscures, etc. Il est à l’origine du projet Alter Ego pour lequel il collabore une première fois avec Mathieu Reynès. Il dirige actuellement la collection Punaise et Puceron chez Dupuis.

Plus d’infos sur cet auteur

Son site officiel

.

Mathieu Reynès

Né en 1977 en région parisienne, Mathieu Reynès grandit sur la côte basque où il vit toujours. Après des études scientifiques, il se réoriente vers le dessin animé et l’animation 3D. Il devient formateur dans ce domaine avant de se consacrer pleinement à la bande dessinée en qualité de dessinateur et / ou scénariste. On lui doit Banana Fight, Sexy Gun, Les Informaticiens et surtout Alter Ego.


Plus d’infos sur cet auteur

Son site officiel

 .

Le pitch:

An 2157. De façon aussi subite qu’incompréhensible, l’eau ne gèle ni ne s’évapore plus sur Terre. L’inquiétude qui naît dans les milieux scientifiques vire à la panique lorsque les glaces des pôles se mettent brusquement à fondre : tsunamis et raz-de-marée submergent la planète. Les villes englouties se comptent par milliers, le climat est totalement perturbé, un tiers des terres habitées sont ravagées. Comment la structure moléculaire de l’eau a-t-elle pu se trouver modifiée aussi soudainement ? Ou plutôt : quelle intelligence mystérieuse est à l’origine de ces cataclysmes menaçant l’espèce humaine ? Car d’étranges créatures font leur apparition dans les zones submergées… Bruno Daix, nageur de combat, va se retrouver aux premières loges de cet affrontement vital, le premier à devoir combattre l’indicible ennemi venu des profondeurs.

 Source : Ankama Edition

.

Mon avis:

Superbement mise en dessin par un Mathieu Reynès très inspiré, on reste longtemps sous le choc d’une couverture tout simplement magique. Ayant longtemps hésité entre l’édition standard et le tirage limité, j’avoue regretter le choix du second qui présente une couverture plus classique. L’univers visuel très aquatique réalisé par Reynès est magnifique, et c’est heureux car c’est essentiellement sur lui que repose la réussite de cette BD. Comme bien souvent, ce premier tome sert de mise en situation, d’entrée en matière. La présentation des personnages se veut assez convenue, bien qu’ils soient très sympathiques et pour certains assez originaux. J’aime bien le personnage de Kou Sien Tchéi, une paléoanthropologue / linguiste spécialiste des langues premières. Le scénario de Lapière, prend quelques distances avec le roman de Stefan Wul, mais les personnages n’en sont que plus originaux je crois (je n’ai pas lu le roman, que des résumés en ligne). On sent bien que cet univers a été imaginé dans les années 50. L’intrigue se déroule dans un Maghreb sous influence française, l’Union Européenne n’existe pas au profit d’une Europe méridionale et d’une Europe nordique, etc. Dynamique, la mise en scène est rondement menée et on arrive à la fin du tome sans avoir vu le temps passer. C’est une belle adaptation que nous offre donc le duo Lapière / Reynès, à consommer sans modération dans l’attente du second opus.

.

Note indicative du rédacteur

3,5/5

Lord_Akhen@ton