Réalisé par : Francis Lawrence, avec : Jennifer Lawrence, Josh Hutcherson, Liam Hemsworth…

Katniss Everdeen est rentrée chez elle saine et sauve après avoir remporté la 74e édition des Hunger Games avec son partenaire Peeta Mellark.
Puisqu’ils ont gagné, ils sont obligés de laisser une fois de plus leur famille et leurs amis pour partir faire la Tournée de la victoire dans tous les districts. Au fil de son voyage, Katniss sent que la révolte gronde, mais le Capitole exerce toujours un contrôle absolu sur les districts tandis que le Président Snow prépare la 75e édition des Hunger Games, les Jeux de l’Expiation – une compétition qui pourrait changer Panem à jamais…

Hunger Games 2

Après un premier volet plutôt surprenant, car somme toute assez éloigné des blockbusters nianian et simplets qu’on a l’habitude de voir, la saga continue et amène une autre dimension, politique cette fois. Katniss et Peeta, vainqueurs -ou plutôt survivants- des derniers Hunger Games découvrent peu à peu, au grès de leur voyage à travers les districts, que leur passage a laissé des traces et voient naître un début de révolte. C’est d’ailleurs autour de cette idée que le deuxième volet est construit, montrant ainsi les prémices d’une rébellion au coeur d’un état totalitaire, certes fictif mais assez ressemblant au notre pour nous questionner. Le réalisateur dépeint très bien les rouages d’un tel gouvernement, entre sphère politique et manipulation des médias, et montre également avec beaucoup de finesse là où peut naître un début de révolte, dans des actes simples mais pourtant forts.

Si le réalisateur développe son propos de manière habile dans la première partie du film, dans la seconde il se concentre sur les jeux, qui manquent de rythme là où justement le premier volet avait réussit à totalement captiver le spectateur. D’autant qu’au manque de suspens s’ajoute également un trop plein de sentimentalisme, beaucoup trop convenu et qui vient un peu gâcher la subtilité du début.

Il faut tout de même souligner que le casting reste impeccable, avec Jennifer Lawrence toujours parfaite dans le rôle d’une Katniss plus déterminée encore, et auquel s’ajoute Philip Seymour Hoffman, que l’on ne voit que trop brièvement  mais que l’on retrouvera pour la suite.

Hunger Games – L’embrasement reste un très bon divertissement « pour jeunes adultes » – comme on dit -, qui pose les bonnes questions sans oublier d’être agréable à regarder.