C’est une communauté autonome du nord de l’Espagne, située sur l’Atlantique, au nord des monts Cantabriques, les Asturies forment une seule province. Les 290 km de côte sont festonnés de plages, de rias et de promontoires. Sa capitale, Oviedo, est devenue un grand centre urbain et industriel.

Asturies

Les Asturies couvrent à peine 10 565 km2 pour une population s’élevant à 1 134 800 h. Alors que la moyenne nationale atteint 79,1 h./km2, elle s’élève à 108 h./km² dans les Asturies, confirmant ainsi l’ampleur des inégalités entre l’Espagne intérieure et l’Espagne périphérique.

.

– L’histoire

Comme en témoignent les grottes d’Altamira, la région fut peuplée dès le paléolithique. Ses premiers habitants connus, les Astures, furent soumis tardivement par Rome, sous Auguste (v. 22 av. J.-C.). Occupée par les Suèves et les Wisigoths, elle ne devait pas connaître l’invasion arabe, grâce à la résistance de Pélage, chef des Wisigoths (victoire de Covadonga). Celui-ci établit les bases d’un royaume des Asturies, qui se fortifia peu à peu. Sous le règne d’Alphonse III le Grand, le royaume s’agrandit de la Galice et du León, prit le nom de royaume de León, et la capitale fut transférée d’Oviedo à León en 914. C’est de ce royaume que partit la Reconquista. Il fut annexé par la Castille en 1230. L’héritier présomptif de la couronne de Castille puis d’Espagne porte, depuis 1388, le titre de prince des Asturies.

asturies.

– L’économie

Les principales richesses, qui proviennent du sous-sol (gisements de fer à Ponferrada, de zinc et de mercure à Mieres, houille), ont permis une forte industrialisation de la région, notamment grâce à son bassin houiller de la Nervión. Très tôt industrialisée grâce à ce bassin houiller et à ses nombreux gisements, la région est dotée d’une puissante sidérurgie (hauts-fourneaux de Mieres, La Felguera, Avilés et Gijón), d’industries métallurgiques, chimiques et portuaires. Les industries sidérurgiques (Avilés, Gijón, Mieres, Moreda), celles de la verrerie et de la céramique se sont surtout développées dans la région de Gijón. Par ailleurs, la majeure partie du charbon extrait dans la péninsule provient des Asturies (bassins des vallées du Nahón et de la Narcea). Les petites villes et les villages côtiers vivent de la pêche. Bien arrosée, la région présente un paysage de champs labourés (maïs, fourrages) et de prairies d’élevage bovin.

Drapeau des Asturies

Le drapeau des Asturies

.

– La géographie

Les Asturies proposent une variété de paysages sidérante pour un territoire plus petit que la Bretagne :
* haute montagne, avec le parc naturel national Los Picos de Europa (le plus grand d’Europe), à cheval sur la Cantabrie, la Castille-Leon et les Asturies
*  basse montagne, rappelant irrésistiblement les paysages irlandais et gallois, entre le parc de Los Picos de Europa et le Golfe de Gascogne
*  côte magnifique, alternant collines tombant dans la mer, pointes majestueuses et ports pleins de charme
*  des villes et villages bourrés de charme, tels la splendide Oviedo et le superbe village de Cudillero

lac covadonga asturies

Le lac Covadonga aux Asturies

 .