Dans la lignée des séries Dexter et Six Feet Under…

 

* Titre : Je ne suis pas un serial killer
*Auteur :
Dan Wells
*Genre : Roman (Thriller)
*Édition : Sonatine
*Date de parution : Avril 2011
*ISBN : 2355840709

 

L’auteur :
Dan Wells est un auteur américain, spécialisé dans le genre horreur,  né en 1977 dans l’Utah.
Il se lance dans l’écriture dès le lycée où il commence par créer des bandes-dessinées et quelques romans.
« Je ne suis pas un serial killer » est son premier roman, publié en France par Sonatine. Accueilli par un certain succès, il ouvre une trilogie.

 

Bibliographie de Dan Wells :
Je ne suis pas un serial killer, 2011, Sonatine
Mr Monster,  2012, Sonatine

 

Résumé de « Je ne suis pas un serial killer » :
John vit avec sa mère, gérante de la morgue de la ville. Plutôt sociopathe, ce milieu morbide l’amène à se passionner pour les meurtres et plus spécialement les tueurs en série.  Conscient d’être à la limite d’en devenir un lui aussi, il se fixe des commandements, dont celui de ne jamais approcher de scènes de crime. Mais lorsqu’il se trouve contraint par le hasard à assister à un meurtre, John est perdu entre ses commandements et le réveil de son monstre intérieur. Il va alors commencer par tout faire pour arrêter ce tueur en série mais son côté border-line va être mis à rude épreuve en découvrant l’identité du tueur…

 

Mon avis :
C’est l’histoire d’un adolescent, John, passionné de tueurs en série et qui présente tous les « symptômes » pour en être un en puissance. Alors il se fixe une ligne de conduite stricte : ne pas s’intéresser aux gens, ne pas éviscérer d’animaux, être toujours positif. Mais un jour, par hasard, il assiste à un meurtre et découvre que le tueur en série qui sévit sur sa ville n’est autre que son voisin d’en face sans histoire…. Comment va-t-il réagir ? Son propre monstre va-t-il resurgir et prendre le dessus ?
Un bon roman original, cynique, John le héros, est attachant. On ne comprend pas vraiment pourquoi l’histoire se tourne vers le fantastique, c’est du superflus. Mais dans l’ensemble un bon premier roman qui ouvre une trilogie.