Réalisation : Christopher Nolan

Avec : Christian Bale, Gary Oldman, Tom Hardy…

Après Batman Begins et The Dark Knight, le troisième volet de la trilogie du Caped Crusader intitulé The Dark Knight rises conclut magistralement la saga initiée en 2005 par Christopher Nolan.

Huit ans ont passés depuis la mort d’Harvey Dent et les évènements narrés dans The Dark Knight. Grâce à la loi Dent, les rues de Gotham City ont été nettoyées. Pourchassé à la fin du second opus, Batman appartient désormais au passé. Son alter ego public, Bruce Wayne s’est retranché dans son manoir, toujours assisté du fidèle Alfred. Meurtri dans son corps et dans son âme, vivant dans le souvenir de sa bien-aimée, Bruce Wayne mène une vie qui s’apparente peu ou prou à celle d’un ermite.  Mais ce n’est pas le seul à appartenir au passé. Jim Gordon, l’incorruptible commissaire de Gotham, se retrouve malgré lui au chômage technique, tous les membres de la pègre étant désormais derrière les barreaux. Mais une nouvelle menace va faire son apparition, qui a pour visage le terrible Bane.

                                                               dark knight rises batman

Quatre ans après le succès mondial de The Dark Knight, Christopher Nolan apporte la conclusion des aventures de Batman.  Peu emballé au départ par l’idée d’une suite, encore meurtri par le décès de l’immense Heath Ledger, Nolan décide malgré tout d’apporter une touche finale, toujoursépaulé par son frère Jonathan et par David S. Goyer.

La mort de Ledger écartera l’idée d’un retour du Joker, il fallait donc trouver un nouvel adversaire de taille pour Batman. Le réalisateur et ses scénaristes se concentrèrent sur Bane, pas  forcément le méchant le plus connu du comics, et qui avait en outre fait une apparition ridicule dans le Batman et Robin de Joel Schumacher, mais qui, dans cet opus, donnera du fil à retordre au justicier masqué.

Dès le prologue, Bane , incarné par Tom Hardy,  en impose par sa voix et sa stature. L’acteur a subi une transformation physique similaire à son rôle de détenu le plus dangereux d’Angleterre dans le Bronson de Nicolas Winding Refn. L’objectif du méchant est clair et net : détruire Gotham, et reprendre par la même le flambeau de Ra’s Al Ghul.  De nouveaux personnages font leur apparition dans ce troisième film : la féline Selina Kyle (délicieuse Anne Hathaway), John Blake, un policier idéaliste incarné par le toujours parfait Joseph Gordon-Levitt, et Miranda Tate (Marion Cotillard), milliardaire philanthrope  qui se soucie de l’avenir du monde.

Batman se voit donc contraint de sortir de sa retraite, mais son adversaire se révèle rapidement plus fort. En outre, Alfred le délaisse, agacé par le refus de son maître de faire le deuil du passé.  Se retrouvant abandonné, Batman devra se reconstruire par lui-même, ce qu’explique le passage dans la prison. L’ascension du mur de la prison, effectuée sans corde, témoigne de la nouvelle dimension prise par le caped crusader, qui reviendra plus fort que jamais.

the dark knight rises catwoman

The Dark Knight rises est une radiographie du monde dans lequel on vit. Tous les maux de la société actuelle sont passés au crible dans le film : le terrorisme, l’importance des marchés financiers, le capitalisme. Tout le film baigne dans une atmosphère de fin du monde, bien aidée par la photographie de Wally Pfister, qui réalise une fois de plus un travail remarquable.

Même si la construction scénaristique du film s’avère moins fluide que celle de The Dark Knight, le long métrage se suit avec passion malgré quelques scories : Marion Cotillard, plutôt transparente dans son rôle, le cadrage et la mise en scène de certaines scènes d’actions, notamment lors des combats entre Batman et Bane, qui auraient nécessité un meilleur découpage et une brutalité à la hauteur du personnage joué par Tom Hardy. Néanmoins, le dernier chapitre du film apportera son lot de révélations.

Pourtant on ressort bouleversé de la salle, grâce notamment à un final qui tirera une larme aux plus sensibles d’entre nous, et qui laisse malgré tout une porte ouverte… Batman derrière lui, Christopher Nolan peut désormais se consacrer sereinement à son rôle de producteur et scénariste de Man Of Steel, réalisé par Zack Snyder et qui devrait être la prochaine claque dans le monde du film de super-héros.