L’édition 2012 du Championnat d’Europe des Nations est comme en 2000 et 2008 organisé par deux pays : la Pologne et l’Ukraine. C’est la première fois que ces deux pays organisent une compétition majeure. Découvrons la compétition, les différents groupes et les stades.

L’Euro se déroule cette année du 8 juin au 1er juillet 2012. Le match d’ouverture a été confié à la Pologne tandis que la finale aura lieu en Ukraine. Cette édition est la dernière sous le format à 16 équipes, l’édition 2016 comportera en effet 24 équipes.

L’organisation confiée à ces deux pays en 2007, a connu plusieurs tensions en raison de différents retards pris sur les chantiers de construction et modernisation des stades ainsi que les infrastructures de transport. En 2008, il fut même question de retirer l’organisation à la Pologne et l’Ukraine. Cependant, les deux ont corrigé le tir et seront prêts le jour J. Il reste néanmoins un problème concernant le manque d’hébergement des supporters étrangers, notamment en Ukraine. Il en résulte aujourd’hui une inflation inadmissible de nombreux hôteliers. Cela fait craindre une absence notoire de supporters et donc des stades peu garnis les jours de match.

 

Présentation des différents groupes

Qui succèdera à l’Espagne le 1er juillet prochain ? L’Espagne est grande favorite pour succéder à elle-même mais elle trouvera sur sa route des adversaires revanchards à commencer par l’Allemagne défaite par l’Espagne en finale du dernier Euro et en demi-finale de la Coupe du Monde 2010. Les néerlandais ne seront pas en reste eux qui ont échoué face aux espagnols en finale de la Coupe du Monde 2010.

La France fera-t-elle enfin un parcours digne de son rang ? L’équipe de Laurent Blanc a meilleur mine depuis 2 ans mais cela reste fragile et il n’y aura qu’un Euro réussi pour confirmer le redressement.

L’Espagne tenante du titre

 

Voici les différents groupes de la compétition :

Groupe A : Pologne, Grèce, Russie, République Tchèque

La Pologne, pays co-organisateur, a bénéficié d’un tirage relativement clément en évitant les grosses cylindrées grâce au fait qu’elle faisait partie des têtes de série. Cependant, la tâche est loin d’être simple pour les polonais qui affronteront les grecs en match d’ouverture. La Russie et la République Tchèque partent légèrement favoris mais la qualification pour les quarts de finale reste très ouverte dans ce groupe où chaque équipe a sa chance.

 

Groupe B : Pays-Bas, Danemark, Allemagne, Portugal

Certainement le groupe le plus « costaud » de la compétition. Les Pays-Bas souvent bien placés en phase finale espèrent remporter leur deuxième Euro après 1988. Face à eux, ils retrouveront les solides danois qui avaient manqué la précédente édition, l’Allemagne qui détient le record de participations de la compétition et également le plus grand nombre de victoires (3). Les allemands sont finalistes de l’Euro 2008 (défaite contre l’Espagne) et demi-finaliste de la Coupe du Monde 2010 où ils ont impressioné par leur jeu efficace et fluide. Enfin, le Portugal, qualifié via les barrages face à la Bosnie voudra certainement rééditer son parcours de 2004 où il avait atteint la finale.

 

Groupe C : Espagne, Italie, Irlande, Croatie

L’Espagne tenante du titre sera opposée à l’Italie, équipe spécialiste des phases finales qui même si elle n’affiche pas un grand niveau, reste un adversaire redoutable. En 2008, l’Espagne pourtant vainqueur ne s’était qualifiée qu’aux tirs aux buts face à la Squadra Azurra. La revanche nous promet une belle affiche en tout cas. Hormis ces deux grandes nations, on trouve les irlandais qui participe seulement à leur deuxième phase finale de Championnat d’Europe après 1988. Pour cette édition ils ont du passer par les barrages en éliminant l’Estonie. Enfin, la Croatie tout comme l’Irlande s’est qualifiée par les barrages en sortant l’équipe de Turquie.

 

Groupe D : Ukraine, Suède, France, Angleterre

Le second pays co-organisateur bénéficie comme son homologue polonais d’un tirage assez équilibré et clément. L’Ukraine qui participe à son premier Euro affrontera lors de son premier match la Suède qui aura à cœur de faire mieux qu’en 2008 où elle avait été éliminée au premier tour. On retrouve également dans ce groupe la France qui s’est qualifiée directement de justesse et devra faire oublier ses pitoyables prestations de l’Euro 2008 (1 match nul et 2 défaites) et de la Coupe du monde 2010 (même bilan sportif). Cette dernière fut d’ailleurs un naufrage avec des joueurs refusant de s’entraîner, des rumeurs d’incidents entre joueurs et un entraîneur contesté. Enfin, l’Angleterre tentera cette fois-ci de finir dans le dernier carré, évènement qui n’est plus arrivé depuis 1996. Il est à souligner que l’Angletterre n’a jamais remporté l’Euro.

 

Les stades de la compétition

L’Euro 2012 se tiendra dans 8 stades répartis également entre les deux nations.

En Pologne :

  • Stade National de Varsovie (58 145 places) : c’est le plus grand stade de Pologne. Bâti spécialement pour la compétition, il a été inauguré en 2011.
  • Stade Municipal de Poznan (41 609 places)
  • Stade Municipal de Wroclaw (42 771 places)
  • PGE Arena de Gdansk (42105 places)

Le stade national de Varsovie

 

En Ukraine :

  • Stade olympique de Kiev (70 050 places) : le plus grand stade de la compétition accueillera la finale de l’Euro. Il a été rénové en profondeur pour pouvoir répondre aux normes de l’UEFA.
  • Donbass Arena de Donetsk (50149 places)
  • Stade Metalist de Kharkiv (41 307 places)
  • Lviv Arena de Lviv (33 788 places)

Stade Olympique de Kiev

 

 

Les précédents vainqueurs

1960 : URSS

1964 : Espagne

1968 : Italie

1972 : Allemagne

1976 : Tchécoslovaquie

1980 : Allemagne

1984 : France

1988 : Pays-Bas

1992 : Danemark

1996 : Allemagne

2000 : France

2004 : Grèce

2008 : Espagne