On ne pouvait y échapper, après avoir adapté de manière éclatée différents personnages issus de l’univers Marvel ( Iron Man, Thor, Captain America…), les Studios Marvel nous en offrent désormais une belle brochette réunie sur un même écran.  Crées en 1963 par Stan Lee et Jack Kirby,  les Avengers ne prennent décidément pas une ride et nous en mettent plein la vue. 

Un film réalisé par Joss Whedon,

avec : Robert Downey Jr., Chris Evans, Mark Ruffalo, Scarlett Johansson…the-avengers

.

Synopsis :

Après des années de frustration et de jalousie, Loki, le frère de Thor prévoit d’envahir la Terre. Informé de cette menace, Nick Furi le directeur du S.H.I.E.L.D. ( société secrète qui oeuvre pour la paix et la protection du monde ) décide de convoquer les Avengers et réunit dans son équipe Iron Man, Thor, Hulk, Hawkeye, Black Widow et Captain America. Chargés de retrouver le cube cosmic volé par Loki, les Avengers vont apprendre, non sans difficultés à travailler ensemble…

.

Analyse :

S’attaquer à cet univers, et d’une manière globale en prenant plusieurs personnages qui avaient déjà eu leurs propres adaptations au cinéma était un pari à la fois risqué et intéressant. Avengers se révèle être une réussite tant sur le plan du scénario, qu’au niveau de la réalisation. Joss Whedon, qui s’est fait connaître en tant que réalisateur de série ( Buffy contre les vampires, Firefly ) et qui a été choisi pour sa connaissance de l’univers Marvel, s’impose comme le chef-d’orchestre rêvé du monde des comics.

Avengers est un film tout en équilibre, qui penche parfois vers le blockbuster à grosse scène de baston avec des effets qui  en balancent plein la vue, mais qui se libère de ce carquant réducteur en une « pirouette ». L’humour et l’ironie dont est teinté le film insufflent à ce qui aurait pu être un énième film-de-super-héros, une bouffée d’oxygène qui ne peut que nous ravir et nous surprendre. Cet équilibre vient en grande partie du personnage d’Iron Man, interprété par Robert Downey Jr. – toujours aussi crédible dans ce genre de rôle – qui est le personnage à la fois drôle, impressionnant et cynique, un condensé du film en somme.

La 3D, même si on s’en doute, est surtout là pour en rajouter lors des scènes de bataille, offre un nouveau rapport à cet univers de bande-dessinée. Elle permet également une introduction fluide et rapide dans le film, sans pour autant nous assommer.

Les acteurs, qui pour la plupart étaient déjà présents dans les adaptations précédentes ( à l’exception de Mark Ruffalo qui a reprit le rôle d’Hulk, initialement interprété par Edward Norton ) fonctionnent bien. Chaque personnage trouve finalement sa place, et l’alchimie opère.

En conclusion, Avengers est un succès, qui s’impose aujourd’hui comme une des plus belles réussites du genre. Joss Whedon transcrit parfaitement cet univers, trop bien même, car on reste un peu sur notre faim. Finalement, on aurait apprécié que ce film soit comme les BD, une série. Mais pas de panique, un petit conseil, attendez la fin du générique…