C’est officiel, et ce n’est pas un poisson, depuis le 1er avril, la TVA sur livres est passée de 5,5% à 7% fragilisant un monde déjà bien fragile : celui des petites librairies.

Les libraires déjà malmenés par les ventes de livres  en ligne et l’apparition des tablettes numériques voient encore un coup s’abattre sur leurs (déjà bien fragiles) épaules.

Cette mesure mise en place par le gouvernement Sarkozy dénonce bien un mépris de la littérature. Une mesure qui ne rapportera que 60  millions d’euros à l’Etat, mais qui pénalise pourtant tout un champ culturel.

En effet, non seulement pénalisant pour les libraires, la hausse de la TVA entraine une hausse du prix des livres pour le consommateur. Sur des petits montants cela se joue à quelques centimes d’euros, mais il n’en est pas de même lorsqu’on achète des romans ou des beaux-livres.

Et on nous parle ensuite du souhait d’une culture accessible à tous…

hausse tva livres