Christian Lax est un auteur dont la réputation n’est plus à faire dans le monde de la bande-dessinée. Son talent est incontestable et ses albums sont toujours d’une grande qualité. Les dessins (tout comme les couleurs) sont à la fois doux et réalistes, ce qui est à chaque fois un grand plaisir pour les yeux. Partons donc à la découverte d’un dessinateur et scénariste sacrément talentueux.

Christian Lax

.

Biographie

Christian Lax, de son vrai nom Christian Lacroix, est né en 1949. Il a donc aujourd’hui 63 ans et vit près de Lyon.

Poussé par son père, qui l’encourage dès son plus jeune âge à reproduire des images de Tintin, Christian Lax découvre très tôt l’univers de la bande-dessinée. Et c’est d’ailleurs son père qui lui trouve ses premiers emplois d’illustrateur.

Mais le jeune Christian décide finalement de s’orienter plutôt vers des études de droit, avant d’y renoncer et de revenir à ses premières amours : la bande-dessinée. Il intègre alors l’Ecole des Beaux-Arts de Saint-Etienne et en 1975 se lance dans l’aventure professionnelle. Il se taille d’ailleurs très tôt une bonne réputation dans la publicité.

Il faudra attendre 1981 pour que soit publié son premier album, Ennui Mortel. S’en suivra une longue liste !

En 1987, avec Des Maux pour le dire, il raconte l’histoire, tout en pudeur, d’un handicapé, inspirée de la vie de son propre frère.
En 1999, il crée la série Le Choucas, dont il signe scénario et dessin.
C’est dans la collection « Aire Libre » de Dupuis qu’il livre, seul ou avec Frank Giroud, quelques-uns des fleurons de la bande dessinée contemporaine : Les Oubliés d’Annam (1990 et 1991), La Fille aux Ibis (1993), Azrayen’ (1998 et 1999) ou encore L’Aigle sans orteils (2005).

Christiant Lax a également été professeur de bande dessinée à l’Ecole d’Arts Graphique Émile Cohl de Lyon.

Il vit aujourd’hui à la campagne dans une ancienne ferme : un terrain de départ idéal pour ses randonnées à vélo, son autre passion. (Nous aurons l’occasion d’en reparler dans les articles qui serons consacrés à « L’aigle sans orteils » et à « Pain d’alouette »).

.

Distinctions

Christian Lax est nommé Grand Boum 2011 au festival de bande dessinée de Blois. Ce prix lui a été decerné pour l’ensemble de sa carrière.

Christian Lax

 .

Bibliographie non exhaustive

1981 : Ennui mortel, éditions Glénat.
1984: Maxime tourbillon, éditions Glénat.
1985 : Hector, le castor, éditions Glénat (2 tomes).
1987 : Des Maux pour le dire, éditions Vents d’Ouest.
La Marquise des lumières, scénario Patrick Cothias, éditions Vents d’Ouest (4 tomes).
1990 : Les Oubliés d’Annam, scénario Frank Giroud, éditions Dupuis (2 tomes).
1993 : La Fille aux ibis, scénario Frank Giroud, éditions Dupuis.
1994 : Sarane, éditions Dupuis.
1995 : Soleil cou coupé, scénario Bertois, éditions Dupuis.
1996 : Chiens de fusil, éditions Vents d’Ouest.
1998: Azrayen, scénario Frank Giroud, éditions Dupuis (2 tomes).
2001 : Le Choucas, éditions Dupuis (6 tomes).
2005 : L’Aigle sans orteils, éditions Dupuis.
2007: Amère patrie, dessin Frédéric Blier, éditions Dupuis.
2008 : Les Chevaux du vent, dessin Jean-Claude Fournier, éditions Dupuis.
Pierre qui roule (de Donald Westlake), éditions Casterman/Rivages.
2009 : Pain d’Alouette, première époque, éditions Futuropolis.
2011 : Pain d’Alouette, seconde époque, éditions Futuropolis.

Christian Lax dessin

.

A suivre, des articles sur « L’aigle sans orteils » et sur « Pain d’alouette ».

.

Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum.