Ce mois-ci Nanook vous emmène à la découverte d’un premier roman d’Hélène Gestern qui offre une correspondance riche en surprises… Je n’en dit pas plus et vous laisse découvrir ce livre pour savoir de quoi je parle !

.

eux sur la photo couverture

*Titre : Eux sur la photo
*Auteur : Hélène Gestern
*Genre : Roman épistolaire
*Édition : 1er Mille
*Date de parution : Août 2011
*ISBN : 286959951X

.

L’auteur

On ne sait pas grand-chose sur Hélène Gestern, à part qu’elle a quarante ans et habite Nancy. Même son site Internet est très vague. Cependant, cette inconnue suscite beaucoup d’intérêt puisque ce premier roman a fait partie des sélections de la Rentrée 2011 de plusieurs grandes enseignes culturelles et que les critiques (bonnes) vont bon train…

« Eux sur la photo » est en lice pour plusieurs prix : le Prix des Apprentis et Lycéens de Bourgogne, le Prix littéraire de l’ENS Cachan, le Prix du Livre Pourpre et le Prix Littéraire Langevin.

.

Hélène Gestern

.
Bibliographie d’Hélène Gestern

– Eux sur la photo, Ed. 1er Mille, 2011

.
Résumé

A l’aube de la quarantaine, Hélène Hivert se lance à la recherche d’informations sur sa mère, morte quand elle avait trois ans. Son entourage s’est toujours tu sur ce sujet. La seule trace, le seul souvenir qu’elle a de sa mère est une photo prise durant l’été 1971. Elle pose à côté de deux hommes inconnus d’Hélène. Celle-ci passe alors une annonce dans un journal pour savoir qui sont ces deux hommes… Un Suisse, enfin, répond à l’annonce : il sait qui sont ces hommes, et lui aussi veut découvrir l’origine de cette photo, l’histoire commune aux trois protagonistes. Commence une enquête, une quête épistolaire…

.
Mon avis

J’ai lu ce livre car ma bibliothèque va le représenter auprès d’autres bibliothèques du coin pour la Sélection du Val d’Ille.
On m’en avait dit le plus grand bien, je l’ai donc emprunté !  Et quelle découverte !
C’est un roman épistolaire entre deux personnes, Hélène et Stéphane. Hélène, à la recherche d’informations sur sa mère décédée lorsqu’elle était enfant, publie dans la presse une vieille photo d’elle entourée de deux inconnus. Où a été prise cette photo ? Qui sont ces hommes ? Stéphane répond à l’annonce : un de ces hommes est son propre père. Commence alors, à l’aide d’archives diverses, une enquête, une quête sur les parents, sur leur histoire.
A la lecture, on sent les effluves de Modiano, ce qui n’est pas pour me déplaire !
Un très beau roman, bien écrit, agréable, émouvant !  Je suis contente de l’avoir lu pour pouvoir le défendre comme il se doit !

.

Site de l’auteur
.

Vous pouvez réagir à cet article sur notre forum