Retour à Rio de Janeiro

.

Jour 9 : Paraty

Au réveil, le temps est plutôt ensoleillé et nous décidons donc de mettre à profit cette journée pour faire une croisière dans la baie de Paraty. Direction le port donc où de nombreux marins proposent des croisières à la journée. Nous décidons de choisir une belle goélette et c’est parti !

La baie de Paraty brésil

La baie de Paraty

Coup de chance, nous sommes que 15 sur le bateau alors qu’il peut accueillir plus de 50 personnes. Au fil de la traversée, nous nous arrêtons sur des plages et des îlots paradisiaques. Le temps de plonger dans une eau très transparente et nous voguons vers une autre plage. Nous apercevons également quelques maisons accessibles uniquement par la mer ce qui nous rappelle qu’il existe une classe très aisée au Brésil. Le capitaine propose à ceux qui veulent la carte du jour. Le choix de plats est limité mais c’est très bon. On ne regrette pas d’avoir choisi cette croisière !

plage baie paraty brésil

En fin de journée alors que le retour vers le port approche, un crachin commence à tomber. Ah tiens c’est drôle ils ont ça aussi ici. Cela change des pluies diluviennes. Enfin je crois que je me suis prononcé un peu vite car plus nous approchons du port et plus la pluie s’intensifie. C’est dingue comme le temps change vite.

baie paraty brésil

Du coup, c’est sous une pluie tropicale que nous rejoignons notre hôtel heureusement situé pas trop loin. Nous hésitons à sortir pour trouver un restaurant et optons donc pour la solution du repas à l’hôtel. C’est assez simple mais au moins ce n’est pas cher et surtout on est au sec ! Ras le bol de la pluie. Celle-ci ne s’arrêtera d’ailleurs pas de la nuit…

.

Jour 10 : Paraty – Rio de Janeiro

Au réveil, la pluie se calme et au petit déjeuner, le soleil se pointe enfin. Dommage car il nous faut quitter cette charmante ville et rejoindre la gare routière pour prendre le car à destination de Rio. Il nous faut 5 heures de route pour rejoindre la cidade marvilhosa. Après avoir traversé une bonne partie de la ville, nous découvrons le studio que nous avons loué à Copacabana : bien situé, spacieux, propre et moderne ; le tout pour un prix très correct. On n’a pas trop le temps de faire quelque chose car le soleil se couche à 18h et nous allons juste faire un tour sur la plage la plus célèbre du monde. Je ne sais pas d’où vient sa réputation car c’est une belle plage mais elle n’a rien d’extraordinaire. Je préfère largement celle de Lopes Mendes à Ilha Grande !

.

Jour 11 : Rio de Janeiro

Beau temps ce matin à Rio, ça fait plaisir d’avoir enfin deux jours de soleil consécutifs ! Nous commençons la découverte de cette immense ville par le quartier du centro. Pour nous y rendre, nous empruntons le métro carioca. Ici pas de fraude possible, un garde est posté à chaque accès dans les stations. Du coup, pas de dégradation et un mode de transport très sûr. Par contre, il n’y a que deux lignes pour une agglomération de 11 millions d’habitants.

Le quartier d'affaires de Rio de Janeiro Bresil

Le quartier d'affaires de Rio de Janeiro

Nous débutons la visite du quartier par la Cathédrale Metropolitana. Bien que celle-ci soit des plus imposantes (elle peut accueillir 20 000 personnes), il n’est pas évident de la reconnaître du premier coup. Cela ressemble à un cône renversé. Très curieux…

La cathédrale Metropolitana Rio de Janeiro Brésil

La cathédrale Metropolitana

.

Ensuite, nous partons pour le quartier voisin de Santa Teresa qui est l’équivalent du Montmartre carioca. Nous y allons via le « Bonde » un authentique tramway en bois toujours en activité. C’est original et plutôt sympa pour monter sur la colline. Santa Teresa fût autrefois un quartier huppé de la ville mais les belles demeures furent peu à peu désertées par leurs propriétaires en raison des favelas qui encerclent le quartier.

Le tramway Bonde Rio de Janeiro Brésil

Le tramway, dit "Bonde"

.

Direction ensuite le musée Chacara do Céu. Perché au sommet dune colline et entouré d’un agréable jardin, il abrite une belle collection d’œuvres d’art (Modigliani, Matisse…). Juste à côte du musée se trouve le Parque das ruinas qui abrite les ruines aménagées d’un ancien manoir. L’endroit est vraiment idéal pour pique niquer car c’est calme et nous avons une vue sur la moitié de la ville : le centro et ses gratte-ciels, la baie de Rio et le Pain de Sucre.

Vue sur Rio de Janeiro Brésil

Vue sur Rio de Janeiro

Après cet instant de repos, nous redescendons vers le Centro pour nous rendre au Corcovado, la colline où se situe le Christ Rédempteur. Après une heure de bus, nous arrivons donc au funiculaire mais petit problème, le Christ est dans les nuages ! La colline culmine en effet à plus de 700m et le phénomène est donc assez fréquent. C’est une petite déception mais nous décidons de remettre ça au lendemain en espérant que la chance soit avec nous.

C’est donc vers Ipanema que nous repartons, le quartier le plus select de la ville. Tellement select d’ailleurs que ses habitants refuse le prolongement du métro de peur d’y voir débarquer les personnes plus modestes. Ca me fait penser à ces communes qui refusent la construction de logements sociaux sur leur territoire…

Nous terminerons la journée par une marche le long de la plage entre Ipanema et Copacabana.

La plage d'Ipanema Rio de Janeiro Brésil

La plage d'Ipanema