Deuxième épisode de nos aventures au Brésil. Voici venue la fin de la découverte des chutes d’Iguaçu mais c’est pour découvrir une autre perle du pays : Ilha Grande, une île tropicale au sud de Rio.

.

Jour 4 : Iguaçu

Après la découverte des chutes d’Iguaçu en Argentine, nous continuons la visite mais du côté brésilien cette fois. Comme je l’ai signalé dans le premier carnet, les chutes qui se situent à cheval entre les deux pays sont pour la majorité côté argentin. Cependant, même si la visite de la rive opposée est moins impressionnante, elle n’en reste pas moins intéressante et complémentaire car elle permet d’avoir une vue d’ensemble des chutes ce qui n’est pas possible lorsque nous sommes en Argentine.

Les chutes d'Iguaçu vues du côté brésilien

Les chutes d'Iguaçu vues du côté brésilien

Arrivés sur le site, une navette nous mène directement au sentier de randonnée qui longe le fleuve donnant ainsi de superbes points de vue. L’appareil photo tourne à plein régime ! Dommage qu’aujourd’hui encore le soleil ne soit pas au rendez-vous. La chaleur non plus d’ailleurs, il fait un petit 16°C…

Plus on avance et plus on approche de la Gorge du Diable que l’on a vu hier mais nous sommes ici presque au bas des chutes. Les projections d’eau et le vent généré par les chutes d’eau nous donnent l’impression d’être en pleine tempête. Nous finissons donc la découverte bien trempés !

Vue sur les chutes d'Iguaçu

Vue sur les chutes d'Iguaçu

.

Ensuite, un déjeuner rapide au resto du centre et puis nous reprenons la route de l’aéroport situé à 10mn. Après 2h de vol (pas d’escale cette fois), nous voilà de nouveau à Rio de Janeiro. Cette fois-ci pas de taxi ; on fait quelques économies en prenant le bus. Nous ne regrettons pas de ne pas avoir loué de voiture car la conduite est très sportive ici ; conduire à Paris est un jeu d’enfant à côté. En plus, il y a des personnes qui marchent le long de l’autoroute, d’autres qui essayent de vous vendre quelque chose… Pour la nuit, nous ne sommes pas dépaysés car nous dormons au même hôtel qu’il y a 3 jours.

.
Jour 5 : Rio de Janeiro-Ilha Grande

Départ à 8h30 de l’hôtel pour rejoindre la gare routière de Rio que nous voulons rejoindre en bus. Problème : aux arrêts de bus, il n’y a pas de plan, vous ne savez donc pas où vont les bus… Au bout d’une demi-heure, nous décidons de prendre le métro tout proche mais celui-ci ne mène pas directement à la gare routière. Heureusement un agent de sécurité très sympa et parlant anglais nous donne le numéro de bus à prendre à la station de métro la plus proche de la gare. Je dois dire qu’il nous a bien dépanné !

Au port d'Angra Dos Reis brésil

Au port d'Angra Dos Reis

C’est donc à 11h que nous prenons le car pour Angra dos Reis, ville où nous embarquerons pour Ilha Grande. Le trajet dure 2h30 et nous fait découvrir l’ouest de Rio. C’est la misère et la pauvreté qui règnent ici pendant de nombreux kilomètres. Ensuite, nous pouvons découvrir la Costa Verde, le magnifique littoral qui va de Rio à Sao Paulo même si le beau temps n’est toujours pas là. Ces nuages ont décidé de nous gâcher le début du voyage…

Une fois arrivés à Angra dos Reis nous prenons le ferry pour Vila do Abraão l’unique village de l’île.

La baie d'Angra dos Reis brésil

La baie d'Angra dos Reis

.

L’île est très grande (193km² soit un peu plus de deux fois la superficie de Belle-île) et très verte. C’est un coin de paradis car elle est calme et peu peuplée, il n’y aucune voiture sur l’île et pas une route ; seulement des chemins de randonnée. Elle est surtout réputée pour ses magnifiques plages et ses spots de surf. C’est une île assez montagneuse car son point le plus élevé est tout de même à un peu plus de 1000m, ce qui est beaucoup pour une île de cette taille.

Vila do Abraao Brésil

Vila do Abraão

.

Nous n’avions effectué aucune réservation pour les trois nuits que nous allons passer ici mais la période est creuse donc aucune inquiétude. Par contre, j’ai repéré quelques pousadas sur internet (Une pousada, c’est une pension en général tenue par une famille et de taille assez modeste – pas plus de 20 chambres) et c’est donc vers la pousada Mar Azul que nous nous dirigeons . Elle est située au bord de la mer avec juste le chemin piétonnier qui nous sépare de la plage… franchement on n’est pas à plaindre ! Le jeune qui nous accueille est lui aussi très sympathique et nous fait un bon prix pour les trois nuits (25€ la nuit). C’est vraiment pas cher car la chambre est jolie, propre et bien décorée. Bon, on n’a pas la vue sur la mer c’est vrai mais on entend le bruit des vagues. Ce n’est pas désagréable pour s’endormir…

Vila do Abraao Brésil

Vila do Abraão : notre pousada au bord de la plage (la deuxième en partant de la gauche)