Premier voyage en Amérique pour moi avec le Brésil. C’est un pays qui fait rêver et cela n’est pas usurpé. Je vais vous faire découvrir à travers ce carnet de voyage la beauté et la diversité de la faune et de la flore mais également les quelques lieux que j’ai pu voir de cet immense pays. Le Brésil c’est un pays symbole de la mixité, du brassage des populations ; un peuple accueillant et attachant qui vous marque. Commençons donc par le côté nature avec les Chutes d’Iguaçu.

.

Jour 1 : Nantes-Rio de Janeiro

C’est de bon matin que nous nous levons pour partir pour notre voyage le plus lointain : le Brésil ! Départ à 7h30 de l’aéroport de Nantes où nous rejoignons Madrid en 1h30. L’aéroport Barajas de Madrid est une bonne surprise. Autant l’extérieur n’a rien d’extraordinaire, autant l’intérieur est très moderne et très industriel. En plus, les indications de direction sont faciles et on ne peut pas s’y perdre. C’est à 12h30 que l’on embarque à nouveau à destination de Rio de Janeiro cette fois-ci. C’est avec la compagnie Iberia que nous effectuons le vol. L’avion est un A340 un peu vieillot, nous n’avons même pas d’écran individuel ! Sinon le service est correct. Après 10h de vol, nous arrivons à Rio de Janeiro ; il est 17h30 (soit 5h de décalage avec la France) et le soleil se couche… Et oui nous sommes en hiver ici par contre, il fait 30°C !

Les formalités douanières passées nous rencontrons de jeunes français qui, comme nous, cherchent un taxi pour se rendre au centre. Nous partagerons donc la voiture avec l’un d’entre eux venu s’entraîner dans une école de samba. Comme il se débrouille bien en portugais, cela nous facilite les choses pour parler avec le taxi. Nous arrivons à l’hôtel dans le quartier de Gloria où le réceptionniste ne parle que portugais ! Je sens déjà que le petit guide de conversation français/portugais va nous être utile…

Un petit tour du quartier pour goûter l’atmosphère carioca et nous rentrons nous coucher. Et oui avec le décalage horaire, c’est comme s’il était 2h du matin pour nous !
.

Jour 2 : Rio de Janeiro-Foz do Iguaçu

foz do iguaçu

Autant il faisait beau et chaud la veille, autant ce matin le ciel est bien couvert et il ne fait que 20°C. Nous devons repartir à l’aéroport pour prendre un nouvel avion pour rejoindre Foz do Iguaçu un peu plus au sud. Décollage à 10h20 pour une arrivée trois heure plus tard en pleine forêt. Un taxi nous y attend, ah ça fait du bien ! Pour autant, pas le temps et pas l’envie de souffler car à peine les bagages déposés à l’hôtel, nous repartons immédiatement pour le parc aux oiseaux découvrir l’ornithologie locale.

toucan brésil
Un toucan

Je dois dire que ça change de chez nous. On s’y attendait mais quand un superbe toucan est devant vous ça n’a rien de comparable avec une photo ! Le parc propose un parcours nous faisant découvrir les différents oiseaux d’Amérique du Sud : toucans, perroquets, colibris, etc. Certains sont dans des grandes cages (ceux en convalescence), les autres dans d’immenses volières dans lesquelles on peut entrer. On a également droit à quelques iguanes et serpents locaux.

coati brésil
Un coati

Le soir, après être revenus à l’hôtel où le gérant est très sympa, nous partons à la recherche d’un resto proposant de la cuisine brésilienne. Ce qui nous surprend au premier abord c’est le nombre de serveurs comparé au nombre de clients, c’est quasiment du un pour un ! Ne comprenant pas vraiment le menu nous testons les picanhas et bien nous en prend car c’est tout simplement délicieux. Les picanhas sont un plat traditionnel de la cuisine brésilienne composé de morceaux de bœuf noir (qu’on ne trouve qu’au Brésil ou Argentine) marinés et grillés, accompagnés de manioc, riz, purée de haricots noirs et patates douces. Bref avec tout ça on peut bien manger à quatre personnes, sauf que nous ne sommes que deux.

perroquets bresil
De somptueux perroquets

.

Jour 3 : Puerto Iguaçu

Le temps n’est toujours pas à la fête pour ce troisième jour. Le ciel est couvert et la température ne dépasse pas les 18°C. Dire que une semaine auparavant il faisait 10 degrés de plus… Cette journée est consacrée entièrement aux chutes d’Iguaçu. Celles-ci font partie des chutes les plus importantes du monde. Elles se situent sur le fleuve Iguaçu et sont à cheval entre le Brésil et l’Argentine en pleine forêt tropicale. L’ensemble des chutes s’étale sur plus de 2,5 kms de longueur et la hauteur varie de 30 à 90m.

chutes iguacu bresil
Les chutes d’iguaçu

Nous commençons la découverte de ce lieu inscrit au patrimoine de l’humanité par l’UNESCO côté argentin. En effet, la plupart des chutes se situent de ce côté-ci de la frontière.

Après une demi-heure de route, nous voilà dans le Parc National. Ce dernier est vaste et propose plusieurs circuits pour découvrir les différentes chutes. Comme il n’y a pas encore trop de monde, nous décidons de débuter la visite par la Gorge du Diable, chute la plus impressionnante du site. On s’y rend par un petit train puis, on emprunte une longue passerelle qui traverse la moitié du fleuve (1km quand même) jusqu’à la chute. Normalement en cette saison il y a peu d’eau mais nous avons droit à la situation inverse. L’eau est couleur marron, le débit très puissant, signe qu’il a beaucoup plu ces derniers jours ; tant mieux pour le spectacle ! Arrivés au bord des chutes, nous sommes impressionnés. On ne voit même pas le bas des chutes tellement il y a de projections d’eau. Ce genre de spectacle a le don de remettre l’Homme à sa place dans la nature car on se sent vraiment tout petit.

fleurs brésil
Une végétation luxuriante

Nous poursuivons notre découverte par le circuit supérieur qui passe au dessus des chutes et offre différents points de vue spectaculaires. Dans les arbres, on peut apercevoir quelques toucans, dommage que nous n’ayons pas de reflex avec un bon objectif.

La Gorge du Diable chutes d'iguacu brésil
La Gorge du Diable

On enchaîne ensuite avec le circuit inférieur qui lui passe au bas des chutes : la douche est garantie ! Nous ne pourrons pas faire le circuit d’Isla San Martin, l’île qui se situe juste au bas des chutes car le débit est trop fort et trop dangereux.

Le soir nous quittons l’Argentine et rentrons à notre hôtel brésilien. Demain ce sera les chutes mais côté brésilien cette fois !

chutes iguacu bresil
Coté argentin : au coeur des chutes d’Iguaçu