O.S.I. est plus un projet qu’un groupe à part entière. « Blood » (2009) est le troisième album du tandem formé du claviériste-chanteur Kevin Moore (ex-Dream Theater) et le guitariste Jim Matheos (Fates Warning). On y retrouve ce mélange de métal progressif empreint de sonorités très électro, subtilement mêlées pour que nos sens entrent dans une certaine ambiance obscure, mais sans caractère malsain.

 

OSI blood

 

Peut-être le fait d’avoir remplacé Mike Portnoy à la batterie (Dream Theater) par Gavin Harrison (Porcupine Tree) donne un éclectisme plus raffiné aux compositions, moins techniques et plus abordables que les deux précédents albums ( « O.S.I. » était plus métal et « Free » plus planant et électro).

Ca commence fort avec « The Escape Artist », riff metal qui tue, progressif à souhait, atmosphérique quand il le faut et un refrain qui trotte, qui trotte… « Terminal » est plus ambiant, le chant grave de Kevin est lancinant, l’atmosphère ferait penser à un vieux film noir modernisé par les sons actuels.

De retour au pur métal prog pour « False Start » avec cette batterie percutante mais fine, ces riffs lourds de six-cordes (sept cordes ???) et un refrain ultra-mélodique. Un morceau « in-your-face » comme on dit…

On navigue tout au long de ces ambiances variées entre puissance mélodique et petites notes électro tantôt jouées au piano Rhodes, tantôt avec un Moog, la voix reste entêtante bien que peu variée (« We come undone », « Microburst Alert »), une ambiance très noire encore une fois jamais glauque (« Radiologue » avec une basse lourde), quelques samples de voix et bruitages jamais envahissants, des ostinati de clavier répétitifs pour un meilleur déroulement des chansons (« Blood »). Nous avons même le droit à une ballade très Floydienne, « Stockholm », chantée par Mikael Akerfeldt (Opeth)…

 

« Blood » est très réussi, la production et la puissance du son sont divines, très modernes et le style d’OSI tend à se diversifier avec ce troisième bijou. La pochette est à l’image du contenu, certes beaucoup moins sombre car toujours mélodique et spatial… A détenir pour les amoureux d’émotions bigarrées…
Autre album à écouter : OSI (Office of Strategic Influence)

 

–  Myspace : http://www.myspace.com/osiband