Huit ans après Salt Lake City, les jeux olympiques d’hiver retrouvent l’Amérique du Nord mais côté canadien cette fois-ci (du 12 au 28 février). C’est la deuxième fois que les canadiens organisent cette compétition après Calgary en 1988.

 

L’obtention

C’est donc en Colombie britannique, au sud-ouest du Canada, qu’auront lieu les XXIèmes Jeux Olympiques d’hiver. Vancouver a été désignée ville hôte en 2003 face à PyeongChang (Corée du Sud) et Salzbourg (Autriche). La victoire fut serrée car au premier tour, c’était la ville coréenne qui était en tête avec 53 votes contre 40 à Vancouver et 16 à Salzbourg. Cependant, au second tour, alors que la victoire coréenne ne faisait pas de doute, c’est Vancouver qui a remporté la mise avec 56 votes contre 53 à PyeongChang en bénéficiant du report des votes de Salzbourg.

 

L’organisation

Cette édition 2010 possède la particularité de posséder deux grands lieux de compétition : Vancouver et Whistler distants de plus de 100 km. Vancouver accueillera tous les sports de glace (patinage artistique, patinage de vitesse, hockey, etc) tandis que Whistler prendra en charge les sports de neige (ski alpin, ski de fond, biathlon, etc). Chaque site possèdera donc son propre village olympique.

 

Vancouver

Les sites olympiques de Vancouver

Vancouver est une ville de 615 000 habitants (2,2 millions avec l’agglomération) tout à l’ouest du Canada. C’est la troisième métropole du pays derrière Montréal et Toronto. Vancouver est une ville relativement récente puisque sa création date de 1870 seulement. Elle doit son nom au navigateur anglais du même nom qui fut l’un des premiers européens à découvrir la région. Cependant, la région est occupée par les amérindiens depuis plus de 10000 ans. La ville a été, depuis ses débuts, une terre d’immigration pour les européens dans un premier temps puis les asiatiques (chinois, indiens, philippins). Son quartier chinois est d’ailleurs le troisième d’Amérique du Nord après New York et San Francisco. La ville est réputée pour son dynamisme économique (exploitation des ressources naturelles, biotechnologies, production cinématographique) et culturel grâce au métissage important des amérindiens, européens et asiatiques.

 

–  BC Place Stadium

Ce stade entièrement couvert pouvant recevoir 55 000 personnes ne recevra aucune épreuve olympique mais sera le théâtre des cérémonies d’ouverture et clôture des Jeux, ainsi que le site de remise des médailles pour les épreuves s’étant déroulées dans la région de Vancouver.

–  Centre Olympique de Vancouver

D’une capacité de 5600 places, le Centre Olympique de Vancouver accueillera les épreuves de curling. En plus de l’aspect purement sportif, ce site sera le lieu d’expositions d’œuvres d’art des Indiens, premiers habitants des lieux.

–  Place hockey du Canada

Comme son nom l’indique, cette patinoire d’un peu plus de 19 000 places verra se dérouler le tournoi olympique de hockey sur glace. Cette enceinte risque d’être fortement animée par les canadiens très friands de ce sport et dont l’équipe nationale est favorite.

–  Pacific Coliseum

Cette autre patinoire de 14 000 places recevra les épreuves de patinage artistique et patinage de vitesse sur piste courte (également appelé « short track »).

Le Pacific Coliseum

–  UBC Thunderbird Arena

Cette autre patinoire de 6800 places accueillera différents matches de hockey sur glace en complément de la Place Hockey du Canada.

–  Anneau Olympique de Richmond

Située dans la banlieue sud de Vancouver tout près de l’aéroport, cette enceinte servira à accueillir les épreuves de patinage de vitesse. Environ 7500 personnes pourront assister aux compétitions.

L'anneau olympique de Richmond

–  Cypress Mountain

Le Cypress Mountain est le seul site situé dans l’agglomération de Vancouver qui accueillera des épreuves de neige, à savoir le ski acrobatique et le surf des neiges (snowboard). Environ 12 000 personnes pourront être accueillies pour assister aux épreuves.

 

Cypress Mountain

Les sites olympiques de Whistler

Whistler est une petite ville de 9300 habitants située à 120 km au nord de Vancouver. Elle abrite la station de ski de Whistler-Blackcomb qui est le plus grand domaine skiable d’Amérique. La ville est située à 700 m d’altitude tandis que les deux montagnes de Whistler et Blackcomb culminent à respectivement 2182 et 2440 m. Le point culminant du domaine skiable se situe à 2240m, permettant ainsi un important dénivelé de 1500m.
Whistler doit son nom à la marmotte des Rocheuses qui est surnommée ainsi en raison de ses sifflements. Ce changement de nom est intervenu en 1965, la ville qui était alors beaucoup moins développée s’appelait « Alta Lake ».

 

La ville de Whistler

–  Centre des sports de glisse de Whistler

Le Centre des sports de glisse de Whistler accueillera les épreuves de bobsleigh, luge et skeleton. Tout au long du parcours, les spectateurs pourront être assez nombreux puisque le site possède une capacité d’accueil de 12 000 personnes.

–  Whistler Creekside

Le Whistler Creekside recevra l’épreuve reine des ces jeux olympiques d’hiver, à savoir l’épreuve de descente. Il recevra toutes les quatre autres disciplines du ski alpin : slalom, slalom géant, Super G et combiné. Les infrastructures mises en place permettront de recevoir 7600 spectateurs.

–  Parc Olympique

Dernier site de Whistler, le Parc Olympique verra se dérouler les disciplines suivantes : biathlon, ski de fond, saut à ski et combiné nordique.

 

Les différentes disciplines aux JO d’hiver

–  ski alpin
–  ski de fond
–  ski acrobatique
–  surf des neiges
–  saut à ski
–  biathlon
–  combiné nordique
–  luge
–  skeleton
–  bobsleigh
–  curling
–  hockey sur glace
–  patinage artistique
–  patinage de vitesse
–  short track

Pour plus de renseignements sur ces disciplines, n’hésitez pas à consulter l’article sur les JO de Turin 2006.