UN COIN CELTE EN ESPAGNE !

.

La Galice est une communauté autonome située au Nord Ouest de l’Espagne, à l’ouest des Asturies et au Nord du Portugal. Sa capitale est St Jacques de Compostelle, connue pour son très célèbre lieu de pélérinage. Sa superficie est d’environ 29000 km² et sa population compte 2 800 000 habitants.

drapeau galice

Le drapeau de la Galice

.

Histoire

La Galice doit son nom aux Gallaeci, nom donné par les auteurs anciens aux peuples de cette région. La région est conquise par les romains qui sont à l’origine de la lanque galicienne, dérivée du latin. L’arrivée du christianisme modifie quelque peu la religiosité du pays mais reste néanmoins très marquée par divers rites ancestraux. Au 5ème siècle, l’arrivée des Vandales, peuple germanique sème une période de conflits avec les galiciens. Ces peuples s’unissent cependant afin de fonder un royaume. Celui-ci dura un siècle et demi avant d’être annexé par les Wisigoths en 585. La Galice connaît alors une période où l’intégration des différents peuples entraîne un certain essor du pays qui s’étend même sur le nord du Portugal actuel. L’invasion arabe au 8ème siècle eut peu d’influence dans la région. La Galice du Sud (Nord du Portugal) devenue autonome fut intégrée au royaume du Portugal (1139) tandis que la Galice du Nord est annexée au royaume de Castille et Léon (1230). En conséquence, la langue galicienne fut divisée en deux : celle parlée par les galiciens du nord qui se rapprocha du castillan et celle parlée par les galiciens du sud et qui fut renommée « portugais ».

Galice paysage

Paysage de Galice

Après une période faste pour la culture galicienne due à un fort essor économique, celle-ci est muselée par le centralisme du pouvoir espagnol qui s’efforce d’unir les différentes provinces du pays et de mettre en place une culture espagnole. Le 19ème siècle et le début du 20ème voient un exode massif des galiciens cherchant de meilleures conditions de vie, leur région n’ayant pas pris le virage du développement économique. Exode dans le reste de l’Espagne mais également en Amérique Latine (Argentine, Cuba, Brésil). Ce n’est qu’à la fin de la dictature franquiste que la Galice peut à nouveau « respirer » ; le galicien alors interdit devient co-langue officielle avec le castillan. Contrairement à la Bretagne où le breton a été massacré par l’Etat français, le galicien est encore parlé par 80% de la population mais il ne bénéficie pas du même soutien que d’autres langues régionales (basque, catalan).

cathedrale st jacques de compostelle

La cathédrale Saint Jacques de Compostelle

.
Géographie

Les paysages de Galice ressemblent plus à ceux de ses cousins celtes qu’au reste de l’Espagne. Bénéficiant d’un climat plus océanique que le reste du pays, la Galice présente de nombreuses similitudes avec l’Irlande pour ses collines verdoyantes ou la Bretagne pour ses rias (estuaires envahis par la mer).

La Galice ne possède pas de grande métropole comme dans les autres régions espagnole mais de plusieurs villes de taille moyennes telles St Jacques de Compostelle la capitale, Vigo la plus peuplée et premier port de pêche d’Europe ou encore La Corogne.

La Galice est composée d’un haut plateau (située entre 200m et 600m de hauteur) central, un massif montagneux à l’est dont le point culminant est la Pena Trevinca (2124m).

Enfin, le littoral est composé de nombreuses rias et de falaises impressionnantes (celles du Cap Ortegal notamment).

plage galice

Une plage galicienne

.

Musique

Depuis un peu plus de trente ans, les galiciens redécouvrent leur musique traditionnelle symbolisée par la gaïta, la cornemuse locale. Le Festival Interceltique de Lorient est un peu à l’origine de ce renouveau puisque les galiciens ont tout de suite été intégrés à cet événement culturel, favorisant la musique galicienne. Le musicien le plus célèbre est sans aucun doute Carlos Nuñez, virtuose de la flûte et de la gaïta, et grand habitué du grand rendez-vous annuel des Celtes à Lorient.

carlos nunez

Carlos Nunez

.

Pour avoir plus d’information sur ce qu’il faut voir, n’hésitez pas à vous rendre sur le site de l’Office de Tourisme de Galice