RÉALISÉ PAR CLINT EASTWOOD ; AVEC : CLINT EASTWOOD, BEE VANG, AHNEY HER…

 

Gran Torino

 

Dernier film de Clint Eastwood, Gran Torino s’impose comme LE film du réalisateur et acteur américain. A 78 ans, Eastwood signe un film plein de sagesse et d’humour, synthèse d’une vie d’artiste.

Synopsis : Walt Kowalski, ancien de la guerre de Corée et retraité des usines Ford, vient de perdre sa femme et vit replié sur lui même dans un quartier où il est le dernier blanc. Plein de préjugés et adepte des remarques à tendances racistes, Walt Kowalski ne supporte pas de vivre aux côté de personnes aux « yeux bridés ». Jusqu’au jour ou Thao, son jeune voisin, sous la pression d’un gang essaye de voler la Gran Torino de Walt, dernier vestige de ses années passées chez Ford. Celui ci se fait prendre et est obligé de travailler pour Walt pour se faire pardonner. Se noue alors une amitié qui va changer la donne.

 

Gran Torino

 

On avait pas vu Clint Eastwood devant la camera depuis Million Dollar Baby, et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il était temps. Le rôle de ce vieux retraité râleur, aigri et plutôt détestable au premier abord, est parfaitement interprété et fait référence aux précédents rôles d’Eastwood, notamment l’inspecteur Harry. Face à ce personnage vivant seul avec son chien, et pour qui ses enfants sont devenus des étrangers, on a les Hmong, cette communauté qui vit à côté et qui contraste totalement avec Walt Kowalski. Là où Kowalski incarne la solitude et le replis, les Hmong et notamment Sue la jeune voisine, incarnent l’esprit de famille, la solidarité et l’ouverture. Malgré l’hostilité qu’il exprime d’abord pour Sue et Thao, Walt Kowalski se montre capable d’évoluer, et malgré son passé et son âge, il change et devient quelqu’un de « meilleur », se libérant de ses vieux démons.

Gran Torino est un film très drôle, émouvant, surprenant qui ne peut laisser indifférent. Clint Eastwood arrive à toucher tout en évitant tous les clichés. Gran Torino est un film inclassable, dans le sens où réalisé, et interprété par Clint Eastwood, il en devient désormais un mythe, l’oeuvre d’un des derniers monstres d’Hollywood, et en cela il est un inclassable et exceptionnel. J’ai vraiment adoré ce film qui m’a fait beaucoup rire, mais aussi verser quelques larmes. On sent tout le travail et les années que le réalisateur à derrière lui, tant une sorte de simplicité et de sagesse ressort de ce film. Comme si après tant d’années, il revenait aux choses les plus simples, les plus évidentes, celles qui au final marchent le mieux.