TERRE DE LÉGENDES

.

Cette année, le Festival Interceltique de Lorient a comme invité d’honneur l’Écosse. C’est l’occasion de présenter ce pays aux milles richesses culturelles et naturelles. Alors, munissez vous d’un kilt et d’une cornemuse et partez à la découverte d’un pays verdoyant, à l’identité culturelle forte…

ecosse drapeau

.

Une Histoire tumultueuse pour conserver une identité

L’Écosse est tout d’abord occupée par des tribus celtes (Les Pictes) avant de connaître des tentatives d’invasion romaine qui n’aboutiront jamais. Les Romains abandonnent en 409.

Viennent ensuite s’installer en Écosse plusieurs peuples, dont les Scots à l’Ouest (peuple venu d’Irlande) qui donneront leur nom au pays (Scotland) et fonderont le Royaume de Dalriada. En 844, Kenneth Mac Alpin, roi des Scots devient également roi des Pictes. C’est la naissance du royaume écossais.

Au VIIIème siècle, les Vikings s’emparent de 3 archipels sur 5 (les Shetland, les Orcades et les Hybrides).

Puis, dans les années 1000 va commencer une longue série de batailles entre Anglais et Écossais. L’anglais devient la langue officielle en Écosse.

Mais, en 1328, après de nombreuses batailles, est crée le traité de Northampton qui déclare l’Écosse comme royaume indépendant. Cette indépendance sera conservée pendant quatre siècles.

Arrive ensuite le dynastie des Stuart, famille royale qui fera construire de nombreux et grandioses châteaux de part et d’autre de l’écosse. Mais par la suite auront encore lieu beaucoup de conflits internes dans le pays (conflits d’ordre religieux notamment).

C’est par l’acte d’union de 1707 que l’Écosse devient partie intégrante du Royaume-Uni de Grande-Bretagne. Au départ, l’union fonctionne relativement bien mais cela se dégrade rapidement avec la renaissance du nationalisme écossais par les Highlands. Des appels à l’indépendance sont évoqués lors des élections du milieu des années 1970.

En 1997, l’assemblée d’Édimbourg se voit confier les attributions du ministère des Affaires écossaises à Londres. Un pas vers l’indépendance ?

En 2007, le Parti National écossais est devenu le premier gouvernement indépendantiste de l’histoire de l’Écosse.

ecosse

.

Géographie d’un pays entre terre et mer

L’Écosse, d’une superficie de 78 782 m², est bordée au Sud par l’Angleterre et par la mer de tous les autres côtés. C’est pourquoi le climat y est très varié. La côte Est est sèche et fraîche tandis que la côte Ouest est plutôt douce et humide.

Aujourd’hui, l’Écosse regroupe environ 800 îles regroupées en 3 archipels : les Shetland (les plus au Nord), les Orcades (à la pointe Nord-Est de l’Écosse) et les Hébrides (au Nord-Ouest).

Les côtes écossaises sont déchiquetées par la mer mais on peut aussi y trouver des plages de sable. Par contre il existe peu de forêts.

Dans les terres, une bonne partie de l’Écosse est couverte de montagnes. Montagnes qui restent tout de même modestes : 1344 mètres pour la plus haute (Ben Nevis). On à a faire à un pays au volcanisme ancien.

Avec 5 100 000 habitants (chiffres de 2004), l’Écosse est la partie la moins peuplée du Royaume-Uni (65 habitants par km²).

Édimbourg est la capitale, mais la ville la plus peuplée est Glasgow, important centre industriel.

Paysage Ecosse

.

Symboles nationaux

Le chardon qui, selon la légende aurait permis aux Ecossais de repousser une invasion Viking.

La croix de Saint-André, présente sur le drapeau écossais. Drapeau qui est d’ailleurs le plus vieux drapeau national européen.

Grey Friars Bobby, chien national écossais, symbole de fidélité.

Le kilt, célèbre jupe plissée qu’il ne convient plus de présenter, est porté par les hommes lors des fêtes traditionnelles.

Le Scotch Whisky est considéré comme la boisson nationale.

La cornemuse a une grande place dans la tradition musicale écossaise. D’ailleurs, chaque année ont lieu les « World Pipe Championships » à Glasgow où les cornemuses sont à l’honneur.

Les châteaux médiévaux… parfois hantés… dont le plus célèbre est celui d’Édimbourg.

Les Lochs, lacs d’eau douce abritant parfois des créatures étranges …

Les « Highlands Games », jeux traditionnels écossais qui sont l’occasion pour chacun de mesurer sa force. Tout ça en kilt ! Quelques-une des épreuves : lancer une pierre le plus loin possible, ou encore un marteau, un poids au bout d’une chaîne, …

ecosse