–  Date de création : 1899
–  Stade : San Siro (85700 places)
–  Couleurs : rouge et noir (rossoneri)

Histoire du club

Le Milan AC a été créé le 16 décembre 1899 par Erbert Kilpin sous le nom de « Milan Football and Cricket Club ». Le club ne tarde d’ailleurs pas à faire parler de lui puisqu’il remporte un premier titre de champion d’Italie en 1901. Il récidive même en 1906 et 1907 avec deux titres consécutifs. Les couleurs choisies par Kilpin sont les mêmes qu’aujourd’hui : rouge et noir (rossoneri en italien), rouge couleur du diable et noir pour inspirer la peur chez l’adversaire selon les propos du président. En 1908, le club connaît une première crise avec le départ de certains dirigeants qui s’en vont fonder un autre club : l’Inter Milan. Le Milan FCC est donc le club populaire tandis que l’Inter devient celui de la bourgeoisie. En 1919, le club change de nom une première fois pour devenir « Milan Football Club » ; puis une seconde fois en 1938 où il deviendra « Milan AC » pour Milan Associazone Calcio.

En 1926, le président de l’époque, Piero Pirelli, décide de bâtir un stade avec ses fonds propres : le stade de San Siro. Cependant, malgré ces changements de nom et la construction d’un stade, le Milan AC ne remporte pas le moindre titre. Il faut attendre 1951 pour que le club lombard sorte de l’ombre et gagne un quatrième titre de champion, soit 44 ans de disette ! Les stars de l’époque sont notamment le trio suédois Gren-Nordahl-Liedholm et l’uruguayen Schiaffino. La même année, Milan remporte la Coupe Latine, compétition opposant les clubs des pays d’Europe du Sud.

San Siro

Le Milan AC enchaîne une bonne période avec quatre titres de champion entre 1955 et 1962 (1955, 1957, 1959 et 1962) auxquels il convient d’ajouter une finale de Coupe des Champions perdue 3-2 face au Real Madrid. Dans les années 60, le stade de San Siro est vendue à la ville de Milan et sert également à l’Inter Milan. Il subit quelques modifications peu après et est rebaptisé Stade Giuseppe Meazza en l’honneur de ce joueur décédé qui porta les couleurs des deux clubs. La coutume veut qu’on parle du stade San Siro quand le Milan AC y joue et du stade Giuseppe Meazza quand c’est le cas de l’Inter Milan.

Les années 60 sont une période riche sur le plan européen pour le Milan AC puisqu’en 1963, il remporte sa première coupe d’Europe avec la Coupe des Champions (victoire face au Benfica Lisbonne), puis en 1968 la Coupe des Coupes et un an plus tard une deuxième Coupe des Champions. Il est vrai qu’à cette époque de grands joueurs portent le maillot des rossoneri : Cesare Maldini, Giovanni Trapattoni ou encore Gianni Rivera (ballon d’or 1969).

Cesare Maldini

Le début des années 70 est également tonitruant avec la victoire à deux reprises de la Coupe d’Italie (1972 et 1973), et une nouvelle Coupe des Coupes en 1973. En championnat, le club réussit à finir deuxième à trois reprises. Cependant, après un nouveau titre acquis en 1979, le Milan AC est rétrogradé en série B pour une affaire de paris clandestins (totoneros). C’est un coup dur pour les rossoneri qui malgré leur retour en série A, ne retrouvent pas la gloire des années 60-70. Ils doivent attendre 16 ans pour que le club sorte la tête de l’eau. En effet, en 1986, le Milan AC est racheté par Silvio Berlusconi, le controversé patron de différents médias italiens. Ce dernier place alors Arrigo Sacchi, alors inconnu, entraîneur de l’équipe. Son choix se révèlera judicieux puisque avec un savant mélange de grands joueurs étrangers (Van Basten, Gullit, Rijkaard) et de joueurs formés au club (Baresi, Paolo Maldini), le club va dominer le calcio avec un premier titre en 1988, puis quatre titres en 1992, 1993, 1994 et 1996. Sur le plan européen, le bilan est impressionnant : deux Ligue des Champions consécutives en 1989 et 1990, une autre en 1994 (gagnée 4-0 sur le FC Barcelone) ainsi que deux finales perdues en 1993 et 1995.

Après cette période euphorique, les milanais entament une période médiocre jusqu’en 2003 marquée par un scudetto en 1999. L’année 2003 sonne donc le réveil du Milan AC avec la victoire en Ligue des Champions et la Coupe d’Italie. Un an plus tard, c’est le championnat qui est remporté par les rouge et noir grâce notamment à l’ukrainien Chevtchenko. En 2005, le club joue à nouveau la finale de la Ligue des Champions face à Liverpool. A la mi-temps du match, tout le monde croit à la victoire des rossoneri puisque ces derniers mènent 3-0 mais c’est sans compter sur un scénario incroyable qui voit Liverpool remonter le score pour finir à 3-3 et gagner aux tirs aux buts.

Van Basten

En 2006, le club est sanctionné pour une affaire de corruption en compagnie d’autres clubs et échappe à la relégation.

Le Milan AC, c’est donc un club incontournable dans le football européen qui a connu un parcours en dents de scie, alternant des périodes fastes et des phases de disette ; révélant de grands talents grâce, notamment, à un bon centre de formation et à des recrutements judicieux.

 

Palmarès

–  17 fois champion d’Italie
–  5 coupes d’Italie
–  6 Ligues des champions
–  2 coupes des coupes
–  4 supercoupes d’Europe
–  3 coupes intercontinentales