C’est reparti pour une nouvelle saison de football. Alors que la coupe du monde s’est terminée le 9 juillet, le championnat a repris ses droits début août ; bref il y a peu de repos sur la planète foot ! Cette saison nous apparaît comme dans la continuité des précédentes avec un slogan « Lyon et les autres ».

 

Les favoris

Le titre de cette partie aurait pu s’intituler « le favori » tellement l’Olympique Lyonnais est une nouvelle fois le grand favori pour cette édition 2006-2007. Déjà vainqueur des 5 dernières éditions, le club présidé par Jean Michel Aulas n’entend pas s’arrêter là et a pour objectif la conquête d’une sixième couronne d’affilée, performance qu’aucun club n’a réussi en Europe continentale dans son championnat respectif. Evidemment, la L1 ce n’est pas la Liga ou la série A mais tout de même. Côté effectif, l’OL a vendu son Mahamadou Diarra au Real Madrid pour 26 M€, Pedretti et les jeunes Clément et Nilmar. Pour compenser ces départs, les gones ont fait signer le rennais Kallström, le jeune espoir Toulalan, Alou Diarra et Squillacci.

Jérémy Toulalan

Pour inquiéter les quintuples champions de France, on ne voit guère que Bordeaux et Lille. Les girondins miseront beaucoup sur leur défense très solide et le retour de Micoud. Cependant, les bordelais ont perdu les deux premières confrontations face à ses deux rivaux (2-1 contre Lyon et 3-0 à Lille).

Les lillois, qui n’ont toujours pas de stade, visent évidemment le podium cette saison avec un effectif qui a peu évolué à l’intersaison.

 

Les autres clubs

Difficile de faire une partie « outsiders » et une autre « ventre mou » tant la différence entre les clubs dans la saison est souvent minime que ce soit au niveau comptable ou au niveau du jeu. C’est pour cela que j’ai choisi de ne faire qu’un seul paragraphe. On trouvera des clubs au grand nom, au passé souvent glorieux comme Nantes, Marseille, Monaco, St Etienne ou le PSG. Certains de ces clubs comme Marseille ou Paris annoncent de grandes ambitions en début de saison et déchantent au mois de mai suivant avec des performances médiocres. Marseille a réussi à conserver Ribéry pour une saison après un feuilleton houleux tandis que les parisiens ont un effectif stable avec les seules arrivées de Landreau et Frau.

Monaco guère convainquant l’an passé (10è) tachera de hausser son niveau de jeu même si la perspective d’une qualification européenne est quasi nulle. Rennes qui avait réalisé deux bonnes dernières saisons aura sûrement plus de mal cette saison avec le départ des meilleurs joueurs : Kallström, Gourcuff, Frei et Isaksson, contre un recrutement terne (Moreira, Melchiot et Mensah) Lens et St Etienne à l’image de la Ligue 1 ont également peu recruté. Les autres clubs ont bien entendu toutes leurs chances pour tirer leur épingle du jeu comme Sochaux, Le Mans ou Auxerre, et certains lutteront pour rester parmi l’élite comme Troyes, Nice ou Nancy.

 

Kim Kallström

Les promus

–  Lorient : pour sa troisième participation en L1, les merlus ont pour unique objectif le maintien dans l’élite. Il s’agira cette fois ci de ne pas faire le yoyo, c’est à dire le retour direct en L2. Pour cela, les merlus ont recruté Fiorèse, Marlet, Abriel, Le Pen pour épauler les nombreux jeunes de l’équipe. Ils ont fait signer Barry et Medjani qui étaient prêtés l’an dernier au club breton. On regrettera tout de même le départ de Karim Ziani pour Sochaux qui avait été élu meilleur joueur de L2 l’an passé.

–  Sedan et Valenciennes ont le même objectif que Lorient, à savoir le maintien en Ligue 1. A noter que les valenciennois reiennent après 13 ans de purgatoire après l’affaire VA/OM.