4 ans après Salt Lake City, les Jeux Olympiques d’hiver font leur retour cette fois ci en Italie à Turin. L’occasion pour nous de découvrir les différentes disciplines qui composent ces jeux d’hiver et dont vous allez entendre parler pendant deux semaines.

 

Le ski alpin

Le ski alpin est aux jeux d’hiver ce que l’athlétisme est aux jeux d’été, c’est à dire la base avec comme épreuve reine la descente qui est l’équivalent du 100m. C’est en 1850 à Oslo qu’est apparue la première compétition de ski alpin. Cette discipline devient olympique aux Jeux d’hiver de 1936 à Garmisch-Partenkirchen. Le ski alpin est divisé en deux catégories : les courses de vitesse avec la descente et le Super G, et les disciplines techniques regroupant le slalom et le slalom géant. Pour chacune, le but est le même : il s’agit de parcourir la distance en un minimum de temps.

ski alpin

Le ski de fond

Le ski de fond a longtemps été utilisé comme moyen de déplacement dans les pays Scandinaves. C’est un sport exigeant qui nécessite un physique de haut niveau et un mental d’acier. Deux techniques sont utilisées par les skieurs : le style libre comme au patinage et le style classique qui résulte de l’enchaînement de pas alternatifs. On trouve au total 12 épreuves : sprint, sprint par équipe, 10 km et 15 km individuel (femmes/hommes), 15 km et 30 km poursuite (f/h), 30km et 50 km départ groupé (h/f) et les relais : 4×5 km (f) et 4×10 km (h). A noter que ces disciplines sont la spécialité des pays nordiques, notamment la Norvège.

 

Le biathlon

Le biathlon est né en Scandinavie où il était autrefois une activité très importante : la chasse à skis. Il s’agit de parcourir une distance avec plusieurs points d’arrêt où le skieur doit viser des cibles, tout cela en un temps minimum en sachant qu’en ratant des cibles, il se voit pénalisé par du temps en plus. Ce sport est devenu sport olympique en 1960 et se compose de dix épreuves : des courses, des poursuites, des départs groupés et des relais comme pour le ski de fond.

Biathlon

Le combiné nordique

Le combiné nordique est une compétition très difficile sur le plan physique mais également sur le plan technique car c’est elle regroupe du ski de fond et du saut. Créé en 1850 en Norvège à la suite d’une querelle entre fondeurs et sauteurs, cette discipline est devenue olympique lors de premiers JO d’hiver en 1924 à Chamonix. L’épreuve se déroule sur deux jours : saut à ski le premier jour et ski de fond le lendemain (5, 10 ou 15 km).

 

Le saut à ski

Le saut à ski est sûrement l’épreuve la plus impressionnante des J.O. d’hiver. Ce sport est olympique depuis 1924 et est apparu en Norvège au XIXème siècle. Il s’agit de sauter le plus loin possible après avoir glissé d’une rampe de 90 ou 120m ; et de se poser sans déséquilibre sur la piste. La note finale prend en compte la longueur du saut mais également le style qui est noté par 5 juges.

saut à ski

Le ski acrobatique

Cette discipline des J.O. est assez récente puisqu’elle est apparue à Albertville en 1992. Elle regroupe deux épreuves : les sauts et les skis. Pour les sauts, le skieur glisse sur un tremplin et effectue un enchaînement de figures qui sont notées par 7 juges. Pour les bosses, il faut descendre une piste où sont disposés deux tremplins et plusieurs bosses ; là également, 7 juges donnent une note finale.

 

Le snowboard

Le snowboard a fait son entrée dans l’arène olympique en 1998 aux jeux de Nagano. Ce sport est tout simplement l’adaptation du surf de mer sur les pistes de neige. On compte trois types d’épreuves : le halfpipe où le snowboarder doit effectuer plusieurs figures, le slalom géant parallèle où deux surfeurs descendent en même temps la piste, et le snowboard cross.

 

Le bobsleigh

Le bobsleigh a vu le jour en Suisse en 1889 et est apparu aux J.O. de 1924. Le but est de parcourir une distance glacée le plus rapidement possible à bord d’un bob. On trouve l’épreuve du bob à deux et celle du bob à quatre. Lorsqu’ils sont deux, on trouve le pilote et le freineur, plus deux équipiers pour le bob à quatre. La course est composée de la poussée, moment capital où s’élance l’équipe, et la course en elle-même qui est la descente de la piste à plus de 100 km/h.

bobsleigh

La luge

La luge est apparue aux jeux en 1964 mais est utilisée par les hommes depuis bien longtemps. Il faut descendre un piste glacée sur une luge, sur le dos et pieds en avant. C’est un sport très rapide car les vitesses atteignent les 135 km/h. Il y a la luge monoplace pour laquelle on trouve quatre manches et la luge biplace pour laquelle il y a compte deux manches. La victoire revient à l’athlète le plus rapide au total des manches.

 

Le skeleton

Le skeleton est né à la fin du XVIIIème dans la région de St Moritz. Le skeleton ressemble à première vue à la luge dans le sens où il faut descendre une piste glacée en minimum de temps, mais il y a une différence de taille car l’athlète descend sur le ventre et la tête en avant, soit l’inverse de la luge.

skeleton

Le hockey sur glace

Bien que l’on ne connaisse pas exactement la date de son apparition, le hockey a été clarifié en 1879 avec la rédaction des règles par le canadien Robertson. Il est devenu olympique en 1920 pour les hommes et seulement en 1998 pour les femmes. Ce sport mêlant physique et technique met en opposition deux équipes de six joueurs sur une patinoire de 60m x 30m qui doivent marquer le plus de buts possible à l’adversaire à l’aide d’une crosse.

 

Le patinage artistique

Le patinage est un des sports les plus vieux au monde bien que depuis son origine il soit davantage utilisé comme moyen de déplacement. Le patinage artistique compte quatre épreuves olympiques : le simple dames, le simple messieurs, le couple et la danse sur glace. Les épreuves simples sont divisées en deux parties : le programme court où les patineurs ont des figures imposées et le programme libre où ils peuvent exécuter les figures de leur choix.

 

Le patinage de vitesse

Ce vieux sport né aux Pays-Bas comprend deux types d’épreuves : le sprint et les longues distances. Le sprint se déroule sur le 500m et le 1000m en deux manches, et la longue distance comportent trois distances : 1500, 3000 et 5000m pour les femmes, 1500, 5000 et 10000m pour les hommes.

patinage de vitesse

Le short track

Sur une piste courte de la taille d’un terrain de hockey, le short track est une course qui rassemble plusieurs équipes avec quatre patineurs pour le 500m et le 1000m et six pour le 1500m. Les patineurs s’observent pendant la majeure partie de la course avant le sprint final dans les derniers mètres comme pour le cyclisme sur piste.

 

Le curling

Le curling est un sport apparu en 1912 en France et aux JO en 1998. Le but est de faire glisser un bloc de pierre de 20kg sur la glace et de le placer sur une cible. Pour faire avancer ce bloc de pierre, des patineurs balayent pour chauffer la glace. Dès lors que le balayage est stoppé, la pierre ralentit sa course…