FILM RÉALISÉ PAR STANLEY KUBRICK AVEC : JACK NICHOLSON, SHELLEY DUVALL, DANNY LLOYD, SCATMAN CROTHERS,…
shining

 

Hôtel Overlook, hiver, 70’s. Charles Grady, victime du « mal d’enfermement », fait une dépression nerveuse, tue sa femme, ses enfants, et se donne la mort…

Synopsis : Quelques années plus tard, Jack Torrance emménage avec sa femme Wendy et son fils Danny à l’hôtel Overlook, où il vient d’obtenir le poste de gardien pour la saison hivernale pendant laquelle l’établissement est fermé. L’isolement ne lui fait pas peur et il tient à mettre à profit son temps pour écrire un roman.

Danny, réticent à l’idée d’aller vivre à l’Overlook, possède un don, le « shining », qui lui fait voir des évènements passés ou futurs dans les lieux où il se trouve et l’hôtel, construit sur un cimetière indien, possède quelque chose de maléfique.

Petit à petit, Jack s’enfonce dans la solitude et l’écriture de son roman, excluant sa femme et son fils de ses activités. Eux jouent dans le labyrinthe végétal jouxtant l’hôtel. La solitude pèse à Jack qui ne supporte plus sa femme. Les lieux influant sur son humeur, la situation se dégrade et Jack sombre…

Quoi que dise Stephen King de l’adaptation que Kubrick à faite de son livre « Shining », ce film est à classer dans la catégorie des chefs-d’oeuvre : une mise en scène parfaite, un montage rigoureux, des décors étudiés ; le jeu des acteurs poussé au maximum de leurs capacités, est génial ; la musique, très présente, est envoûtante et véhicule autant d’émotions que la pellicule : elle vous colle des frissons ! Petit bémol : la lenteur de l’action pourrait en refroidir certains, c’est selon. Mon conseil : voir le film en anglais sous-titré en français pour l’apprécier au maximum.

Question bonus, on peut voir la bande-annonce originale et « les coulisses de The Shining », un documentaire sans concession de Vivian Kubrick, la fille de Stanley (avec un commentaire audio mais sans sous-titres), un vrai petit bijou où l’on capte l’ambiance du tournage qui ne semble pas avoir été de tout repos avec une Shelley Duvall larmoyante, un Jack Nicholson « survolté » et « habité » par son rôle et le petit Danny Lloyd, vif et intelligent, un gamin brillant sans oublier le maître que l’on voit à l’oeuvre ! On regrette l’absence de bonus supplémentaires mais le documentaire vaut son pesant de cacahouètes !

Autres infos :
Réalisation : Stanley Kubrick
Date de sortie du film : 1980
Acteurs : Jack Nicholson, Shelley Duvall, Danny Lloyd, Scatman Crothers,…
Durée : 115 minutes (environ 2 heures)
Zone : 2
Genre du film : Epouvante-horreur (interdit aux moins de 13 ans à sa sortie en salles)
Musique : Wendy Carlos, Rachel Elkind, Ligeti, Bartok, Penderecki,…
Langues : Anglais, Français (Dolby Digital 5.1) ; Sous-titres : Français, Anglais, Anglais pour malentendants, Italien, Néerlandais, Arabe, Espagnol, Allemand
Format du film : 4:3 – 1.33:1 (Le format du film est TV, selon les souhaits de Kubrick)
Date de sortie dvd : 26/09/2001

 

(Article écrit par Tofu)