IL ÉTAIT UNE FOIS DANS LE SERTÃO…

 

Hermann Huppen est né le 17 juillet 1938 à Bévercé, en Belgique. Après avoir appris le métier d’ébéniste, il travaille chez un architecte et suit des cours du soir aux Beaux-Arts de St Gilles (en architecture et en décoration). A 18 ans, il part avec sa famille au Canada et se spécialise en architecture et en aménagement de restaurants. Au bout de quatre ans, il rentre à Bruxelles. Il travaille alors à mi-temps chez un architecte et dessine l’après-midi ; c’est sur les conseils de son beau-frère, Philippe Vandooren (futur directeur éditorial de Dupuis) qu’il se lance dans la bande dessinée et réalise son premier travail au début des années soixantes pour la revue scoute « Plein-Feu » intitulée « Histoire…en able ». Il publie ensuite pour Spirou une histoire de l’Oncle Paul intitulée « Maryse Bastier, livreuse d’avions » en 1965 (scénario d’Octave Joly).

Repéré par Greg qui l’invite à rejoindre son studio, ils créent ensemble la série « Bernard Prince » dès 1966, publiée dans le journal « Tintin ». Hermann dessine ensuite les deux premiers tomes de « Jugurtha » (scénario de Jean-Luc Vernal) puis lance une nouvelle série en 1969 avec Greg : le western « Comanche ». En 1977, il abandonne « Bernard Prince » (repris par Dany) et crée sa propre série, « Jeremiah ». En 1982, il délaisse « Comanche » (repris par Rouge) et réalise un récit « la Cage » ; de 1980 à 1983, il illustre « Nic », une série publiée dans « Spirou » (scénarisée par Vandooren) et en 1984 lance sa deuxième série, « Les Tours de Bois-Maury », une fresque médiévale.

A partir de 1991, Hermann se lance dans les « one-shots » avec « Missié Vandisandi » qui sera suivi par « Sarajevo-Tango » en 1995, « Caatinga » en 1997, « On a tué Wild Bill » en 1999, « Lune de Guerre » en 2000 (scénario de Van Hamme) ; « Liens de Sang » en 2000 marque le début de sa collaboration avec Yves H au scénario (son fils), qui se poursuit avec « Manhattan Beach 1957 » en 2002, « Zhong Guo » en 2003 et « The girl from Ipanema » en 2005.

Caatinga

.

– Caatinga

(scénario, dessin et couleur d’Hermann – publié en janvier 1997 chez Le Lombard , collection Signé)

Nord-Est du Brésil, années 30… Diamantino et Mané Da Rocha vivent avec leur famille de paysans dans une région aride du Sertão appelée Caatinga, au Brésil. Leur frère Jesuino, un simple d’esprit, vole une chèvre à leur voisin, un puissant propriétaire terrien : le senhor colonel Aristarco y Souza…Il ne sait pas encore quel déferlement de haine et de violence il va déclencher… Le colonel charge un pistolero d’exécuter le père de la famille. Avides de vengeance, Diamantino et Mané abattent deux hommes au service de ce dernier. La surenchère ne tarde pas et la famille Da Rocha est décimée sauf les deux frères obligés de fuir et de se cacher. Un jour, par un concours de circonstances, ils se retrouvent embrigadés par une bande de Cangaceiros, sortes de paysans révoltés et insoumis faisant régner la terreur partout où ils passent. Ils partagent alors les mésaventures de leurs nouveaux compagnons de misère, personnages aussi violents que ceux qu’ils fuient, dans le désert du Sertão…

Caatinga

.

– L’avis de Tofu

C’est un très beau one-shot que nous offre Hermann, un récit à la fois simple (mais pas simpliste) et efficace, une histoire humaine et terrible portée par la colère et la vengeance, traitant de la violence des êtres et de la nature, de celle qui assèche les terres et le coeur des hommes. Le dessin réaliste, très beau, met en valeur les paysages sauvages. L’album, admirablement composé, est illustré en couleurs directes ; Hermann utilise principalement trois couleurs et leurs nuances (bleu, orange et gris) qui restituent bien l’ambiance aride du Sertão. Cet bande dessinée contient également un dossier inédit de quelques pages avec un texte d’Hermann, des définitions, des photos et des croquis qui permettent de mieux comprendre dans quel contexte se déroule l’histoire et qui étaient les Cangaceiros. Un très bel album ! Pour ados et adultes.

.

Site de l’auteur

Site de l’éditeur

Le forum

.

(Article de Tofu)

Tous les dessins de cette page sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs. Ils peuvent être retirés à la demande de ces derniers.