Ce premier volet d’une série sur la Turquie va vous entraîner du Nemrut Dag à Konya en passant par la Cappadoce, c’est à dire en plein centre du pays d’est en ouest.

.
– Le Nemrut Dag

Le Nemrut Dag est une montagne située dans l’est de la Turquie, non loin du fleuve « Euphrate » et du Kurdistan, sur laquelle se situe un tombeau (à 2150 m d’altitude) dédié à Antiochos Ier (62-34 av. J.-C.). Une terrasse constituée d’un tumulus de galets de près de 50 mètres de haut sur 150 mètres de rayon fut aménagée au sommet. Sur la terrasse ouest, se dressaient cinq statues colossales (8 à 10 mètres de haut) de personnages, hommes et dieux, flanqués d’un lion et d’un faucon. La terrasse Est constitue le quasi-symétrique de la terrasse Ouest mais là, les personnages ont été mieux conservés.

L’accès à se site constitue à lui seul une expédition où l’on passe de la plaine aride à la chaîne de montagne qu’il faut traverser avant d’accéder au sommet. L’ascencion de la montagne en voiture prend déjà un certain temps en raison de l’état de la route et de la pente élevée. Cependant, la vue est splendide pour quiconque aime la nature à l’état sauvage. Les 200 derniers mètres d’ascencion se font à pied et une fois au sommet, le spectacle est à la hauteur non seulement pour le site (on se demande comment on a pu batir un tel monument à cette hauteur il y a 2000 ans) mais aussi pour la vue, où l’on voit jusqu’à 100 km à la ronde.

nemrut dag

Nemrut Dag

La route qui mène ensuite vers la Cappadoce est pour le moins grandiose entre steppes arrides qui nous font penser aux plaines d’Asie Centrale et des paysages de montagnes ressemblant à ce que l’on peut voir en Afghanistan ; bref on en prend plein les yeux et on ne s’en lasse pas.

.
– La Cappadoce

La Cappadoce est une région de haut plateaux (1000 m d’altitude) qui s’étend sur 300 km² en plein coeur de la Turquie. Les paysages actuels de la Cappadoce sont dus à l’érosion, au gel, à la pluie le tout sur un sol d’origine volcanique qui est formé de différentes couches de poussière. Le ruissellement des eaux de surface, ainsi que les évènements climatiques ont attaqué cette couche de roche très tendre et formé de petites vallées. Certaines couches étant plus tendres que d’autres, l’eau s’est insinuée de plus en plus profondément dans le sol, laissant une couche plus dure vers la surface. Petit à petit, des petits morceaux de roche dure se trouvent isolés par rapport au plateau, et les couches situées en dessous de ce « chapeau » naturel sont protégées et évoluent beaucoup plus lentement, du fait de cette protection. Apparaissent alors les cheminées de fées.

cheminees de fees turquie

Les cheminées de fées

Au niveau de l’Histoire, les premiers chrétiens fuyant les persécutions des arabes puis des turcs commencèrent à creuser les premières églises et s’installèrent dans les rochers. Certaines villes souterraines pouvaient ainsi accueillir 3000 personnes. Grâce au sous-sol très friable de la Cappadoce, les habitants ont pu aménager des espaces pour le bétail, les outils et les habitations en creusant la roche tendre. Ainsi, les habitants n’avaient plus besoin de pierre et de mortier pour faire des murs, et autre avantage, la température reste plutôt stable tout au long de l’année. La protection du site par l’état turc et l’unesco régule d’ailleurs sévèrement la transformation, la réhabilitation ou la construction de l’habitat de ce type.

habitat troglodyte turquie

Habitats troglodytes

.
– Konya

L’âge d’or de Konya remonte au XIII° siècle, lorsqu’elle était la capitale du Sultanat de Roum, l’un des états qui succéda au grand Empire turc seldjoukide du XI°e siècle. A cette époque les sultans seldjoukides construisirent de superbes édifices de style typiquement turc, marqué par les influences perses et byzantines. Konya a une réputation de conservatisme religieux car elle est un lieu saint de l’islam turc. En effet, Konya est la ville où a été créé l’ordre des derviches tourneurs (une confrérie soufiste composée de danseurs qui se mettaient en transe pour être plus proche de Dieu) créée par Mevlana. Vous pourrez donc voir à Konya la mosquée et le tombeau de Mevlana transformé en musée par Atatürc.

Konya musée Mevlana

Le musée Mevlana, à Konya