– Benoît Springer (dessinateur et coloriste)

Né le 7 avril 1973 à Saintes en Charente-Maritime. Après avoir passé un Bac A3 (Lettres et Arts) et une année à l’école d’Arts Plastiques de Bordeaux, il entre à l’atelier BD de l’Ecole de l’Image d’Angoulême qu’il quitte avant la fin pour signer aux éditions Delcourt avec Christophe Gibelin la série « Terres d’Ombre ». Les trois volumes de cette série paraissent en 1996, 1997 et 1999. En 2002 sort « Volunteer », un thriller fantastique, scénarisé par Muriel Sevestre. Il a également participé à plusieurs collectifs BD (« Les Enfants du Nil » tome 3, éditions Delcourt ; « Vampires », éditions Carabas, 2001 ; « Les chansons de Mr Eddy », éditions Soleil, 2003 ; « Les Chroniques de Sillage » Tome 1, éditions Delcourt, 2004) et réalise aussi des travaux d’illustration pour des magazines, des jeux vidéos…

planche terre d'ombre

.

– Christophe Gibelin (scénariste)

Né le 31 mai 1967 à Ganges dans l’Hérault. Après avoir obtenu son Bac littéraire et un diplôme de l’école des Beaux-Arts de Nîmes, il entre en 1988 à l’atelier BD de l’Ecole de l’Image d’Angoulême mais rejoint au bout de 6 mois la section photographie (il obtiendra son DNAP de photographie en 1990), ce qui ne l’empêche pas de collaborer avec des élèves de la section BD dont Claire Wendling, avec qui il réalise la série « Les Lumières de l’Amalou » (5 tomes aux éditions Delcourt, entre 1990 et 1996). Depuis 1990, il a écrit les scenarii de plusieurs séries dont « Le Traque Mémoire » (couleurs de Gibelin), « Le Bateau feu », « Terres d’ombre », « Les ailes de plomb » (dessins d’avions, décors et couleurs de Gibelin) , « Le Vieux Ferrand », « Aberzen »… Photo, scénario, couleur et dessin font de lui un artiste très complet !

.

– Terres d’Ombre. Tome 1 : Les Yeux de pierre

(publié en 1996 chez Delcourt, collection Terres de Légendes)

terres d'ombre tome 1

Miecq et son ami Lïda, une espèce de créature aquatique, mi-homme, mi-grenouille, parcourent les marais en tuant et détroussant les marchands jusqu’au jour où l’empereur de Suy Tramahl déclare la guerre au roi Zynski.

Plus personne ne s’aventurant sur les routes, Miecq et Lïda vont chercher fortune à l’intérieur des murailles de Suy Tramahl et « atterrissent » au sous-sol d’une immense tour occupée par la sorcière Abishag. Celle-ci a enlevé Siebl’hin, la fille de l’empereur et, en échange de quelque chose de mystérieux, travaille pour Zynski : elle ensorcelle ses « chérubins de pierre », des sortes de lézards colossaux, chargés de détruire l’armée de l’empereur…

.

 – Terres d’Ombre. Tome 2 : Failles

(publié en 1997 chez Delcourt, collection Terres de Légendes)

terres d'ombre tome 2

Miecq et Lïda continuent leurs « affaires » à Suy Tramahl. Un soir, en rentrant dans la tour d’Abishag, ils poussent leur curiosité un peu loin et se font surprendre et capturer l’un après l’autre par la sorcière.

Zynski pénètre dans Suy Tramahl grâce aux colosses qui se précipitent dans la tour d’Abishag…qui s’écroule sous leur poids ! Celle-ci est alors capturée par le roi et son magicien qui refuse de lui payer son dû et veut la supprimer tandis que Miecq est récupéré par l’empereur fuyant sa ville. Abishag, folle de rage, s’échappe en prenant possession de l’âme de Miecq, qu’il a exposée en pensant à elle…

.

– Terres d’Ombre. Tome 3 : Chrysalide

(publié en 1999 chez Delcourt, collection Terres de Légendes)

terres d'ombre tome 3

La guerre est finie… Au fin fond d’une mine appartenant à Zynski, un tombeau s’ouvre…Il contient la relique d’un Dieu ancien, le Dieu des batraciens, doté de grands pouvoirs…C’est le sarcophage qui a été promis à Abishag, en échange de ses services !

Le corps de Miecq, habité par Abishag, se dirige au nord du pays, vers le tombeau ; Lïda le précède, de même que le roi. La concentration de ces quatre personnages importants au même endroit semble annoncer une fin mouvementée et en effet… Lïda attend Miecq dans le tombeau ; lorsque celui-ci y entre, il le décapite en espérant tuer Abishag du même coup mais celle-ci s’extrait du corps et tue Lïda. Elle a alors le champ libre pour fusionner avec le Dieu. Mais un joli petit papillon bleu, ça peut changer le cours du destin, pas vrai ?!!!

.

– L’avis de Tofu

Influencé par Frazetta, Mignola, Wendling, Bisley,…Benoît Springer met son dessin réaliste au service de la série « Terres d’Ombre », un tryptique sombre (aux couleurs dominantes : vert, rouge et mauve) dont la violence est contrebalancée par de l’humour noir : cf. les « bulles-rébus » du personnage Lïda et la mystérieuse voix off dont l’apparence est dévoilée dans le troisième tome. L’intrigue est intéressante, je n’ai trouvé le scénario faible que sur le dernier tome dont la fin est « déroutante » et peut sembler au premier abord décevante, mais ça reste une très bonne série d’héroïc-fantasy par un auteur au style graphique agréable à voir et qui laisse présager de bonnes bds à venir. Pour ados et adultes. A signaler que la série « Terres d’Ombre » est parue en intégrale chez Delcourt en 2002, tout comme le premier volume de sa nouvelle série intitulée « Volunteer », un thriller fantastique que je conseille à tous !

plance terre d'ombre

.

.

(article de Tofu)

Tous les dessins de cette page sont la propriété exclusive de leurs auteurs respectifs. Ils peuvent être retirés à la demande de ces derniers.