FILM RÉALISÉ PAR YANN MOIX AVEC : BENOÎT POELVOORDE, JEAN-PAUL ROUVE, JULIE DEPARDIEU

 

podium

 

Bernard Frédéric. C’est un sosie. Ou plutôt LE sosie de Claude François. Et ? Eh bien on en fait un film, eh oui. Podium, donc, film avec en tête d’affiche Benoit Poelvoorde, Jean Paul Rouve et Julie Depardieu, met en scène sa vie de trouffion bien casé rechutant dans la basse imitation. C’est vrai que, en ce moment, faire un film sur Clo-Clo, c’est original, ah çà oui, en pleine vague de revival Clo-Clo, Yann Moix nous pond çà là.

Déjà qu’on s’est bien tapé Poelvoorde qui est venu faire sa promo dans toutes les émissions et variétoches possibles, sans vouloir être grossier, il nous a bien beurré la raie avec çà, donc évidemment, il fallait bien, en bon français fier de son patrimoine Clodien, aller en digne pion grégaire s’affliger ce film.

Le film donc. Mon dieu, mais où est le scénario ? Cà parle de quoi là ? En voyant la bande annonce, on s’imagine que Bernard Frédéric va incarner un Clo-Clo haut en strass et en paillettes, et que le kitsch pris soit au premier, soit au second degré pourrait satisfaire tous les spectateurs. Eh non. Non non, loin de çà, c’est juste l’histoire d’un mec qui sort de sa vie à la banque pour redevenir un clone, et il entraîne ses Bernadettes pour un spectacle, blablabla… Oui, on peut pardonner qu’un scénario pour un film de ce genre soit mince, si le reste arrive à suivre. Mais là, il n’est question que d’un humour périodique, desservi tout de même (point positif) par un Jean Paul Rouve hilarant en Polnar-G, et un Poelvoorde fatiguant, car incarnant les mauvais côtés (sûrement, je n’ai pas vécu l’époque Clo-Clo) de la star à outrance, et usant trop souvent de ses traditionnelles (du moins dans le film) réprimandes-après-quoi-t’as-rien-à-dire (« Ecoute, gnagna… »), mais somme toute très professionnel, on sent qu’il s’y est bien attelé, car il chante agréablement juste et danse correctement.

 

podium

 

Comme souvent dans les mauvais films, la bande annonce racole avec les meilleurs moments, et c’est un cliché malheureusement qui concerne ce film, car très franchement le reste du film n’est pas franchement drôle, et essaie de faire luire un petit côté sentimental et psychologique niaiseux, puisque Bernard Frédéric va devoir gérer ses antagonismes entre sa vie de famille et sa carrière de sosie. La jolie Julie Depardieu se contentera du rôle de sa femme toute brave.

Bref, je rêvais d’un peu plus de glamour, de folie, de démesure, d’humour comme l’affiche semble l’illustrer, mais rien de tout çà n’est n’est ressorti après avoir vu ce film.

 

(Article écrit par Systry)