Groupe nantais, E.V. (Etre-Vroadel qui signifie international en breton) naît dans les années 80, suite à la rencontre de musiciens par le biais de petites annonces. Après quelques auto-productions, le groupe se développe de manière plus importante grâce à l’arrivée de Fakir (bonne expérience de la scène et des concerts) en 1989.

Depuis environ quinze ans, E.V. est l’un des ambassadeur du rock breton en Europe. Diffusant une musique rock et celtique mélangeant des influences bretonnes et finnoises (deux membres du groupe ont des origines finnoises), E.V. milite d’une certaine façon par le choix des langues avec lesquelles sont écrites les chansons (breton, finnois, français). Ce choix peut s’expliquer comme la volonté de préserver la culture régionale (originalité et identité) face à l’envahissement anglo-saxon (uniformisation).

Jusqu’en 1997, E.V. était composé de quatre membres : Jari (basse et chant), Gweltaz (guitare, bombarde et chant), Fakir (claviers, accordéon et chant) et enfin Harri (batterie et chant) .Mais le fondateur du groupe, le batteur Harri, décède le 24 avril 1997. Rossini est désigné pour le remplacer.

Zoom sur Huchal et Pemp, deux albums faisant partie de la discographie du groupe.

 

EV Huchal

 

–  1996 : Huchal

Dès le premier morceau (Mil nozveh karantez : mille nuits d’ amour), Huchal se révèle très rock. Certains morceaux font penser à des chansons de marins (Ni a sell ouzh an heol : nous regardons le soleil) tout en restant cependant énergiques et surtout très imprégnés de la culture celte (Ihala). > Le groupe a eu la bonne idée d’inscrire la traduction des paroles des chansons sur le livret à l’intérieur du boîtier du CD.

 

EV Pemp

 

–  2001 : Pemp 5

Pemp 5 contient douze titres (dont cinq en langue française) aux influences diverses (pop-rock celte, new- wave (le lac) , grunge, voire hard-rock). Des morceaux toujours aussi efficaces taillés pour la scène (Aïti, morceau très énergique). Les ambiances y sont contrastées : à la fois sombres et accoustiques, joyeuses, rock et électriques.

 

–  Pur rock celtique, E.V. c’est à la fois Soldat Louis, Noir Desir et la Mano Negra réunis, version bretonne. Situé entre Louise attaque et Tri Yann , E.V. montre l’inventivité locale de la production française … qui sait durer ! Malgré les événements et le temps qui passe, l’énergie est toujours là … intacte.