« Le meilleur groupe de rock du monde » (autoproclamé) voit le jour en 1991 lorsque Liam Gallagher intègre le groupe The Rain qu’il rebaptisera Oasis. Après le premier concert du groupe, Noel Gallagher demande à entrer dans le groupe en tant que leader. En 1993, Oasis signe chez Creation Record. En avril, ils sortent « Supersonic », le premier single du groupe.

Entretenant des rapports assez surprenants avec la presse et leurs fans (à propos de « Be here now »,on pouvait entendre de la bouche de Noel G. « Bavez, ceci est notre disque de merde » ), Oasis se caractérise aussi par une attitude provocante et arrogante, ce qui ne laisse pas les médias indifférents. Leurs frasques, entre scènes de ménage avec leur ( ex ! ) compagnes et consommation de produits illicites, ont fait également coulé beaucoup d’encre.

 

Oasis Definitely Maybe

 

–  1993 : Definitely Maybe

Cet album marque le début des années 90. Face au grunge US, Noel Gallagher jette les bases d’une britpop prolétaire, posée sur des singles efficaces tels que « Digsy’s dinner » et l’acoustique « Married with children ». Cet album marque aussi le début du succès du groupe avec les singles « Supersonic » et « Whatever ».

 

Oasis whats the story morning glory

–  1995 : (What’s the story) morning glory ?

L’écriture de Noel Gallagher évolue dans le bon sens, et «  ( What’s the story ) morning glory ? » vient confirmer le succès naissant de ce groupe. Un album fait de bons titres : « Hello » , « Roll with it » , « She’s electric » sans oublier « Wonderwall » et « Don’t look back in anger » ( dont les premiers accords au piano sonnent étrangement comme ceux d’ « Imagine » de J.Lennon ).

 

Oasis Heathen Chemistry

–  2002 : Heathen chemistry

Pour la première fois en huit ans, le groupe tout entier compose et chacun apporte sa chanson à l’édifice. Clins d’œil provocateurs à Iggy, Bowie, Beatles, Who, Kinks , l’humeur primesautière du groupe ressoudé laisse espérer un troisième souffle. Un album doté de plus de mélodies (cf « Stop crying your heart out » ) que les précédents.

 

 

–  Alors, Oasis, de la poudre au nez ou de la poudre aux yeux ? « Meilleur groupe rock du monde » ou arnaque du siècle ?
Un peu des deux sans doute. Entre pompage musical sans vergogne et créations réussies, Oasis a su trouver sa place dans l’univers britpop, et surtout dans le cœur des britanniques qui voient en eux les nouveaux Beatles. Ce succès est aussi dû à leurs provocations qui font beaucoup parler d’eux. De plus, on peut parfois leur reprocher un manque d’innovation dans leurs compositions. Toutefois, « Definitely Maybe » et « (What’s the story) morning glory ? » restent de bons albums .