NANOOK vous fait re-découvrir PULP, un groupe de pop pas comme les autres. Parfois inspiré des DOORS ou de CURE au niveau de la voix et des sons, Pulp contient des textes aussi étranges et ironiques que dérangeants (humour noir) qui entrent en décalage avec la musique. Voici donc quelques albums de ce groupe qui ne se prend pas au sérieux sans pour autant en perdre en crédibilité.

 

–  1995 : Different Class

« Different Class » , sorti en 1995, est l’album le plus connu, notamment avec les chansons « Disco 2000 » et « Common people ». Pourtant d’autres morceaux méritent attention comme « I spy » et « F.e.e.l.i.n.g.c.a.l.l.e.d.l.o.v.e » . Dans l’ensemble, un album plus homogène que les précédents… et peut-être plus abordable ( plus commercial quoi ! ) .

 

 

–  1996 : Countdown (2CD 1992-1983)

Countdown ( 2CD – 1992-1983) sort en 1996, compile de 4 albums : « It » , « Freaks », « Masters ef universe » et « Separations » . On y trouve des rythmes « disco » mêlés à des paroles tordues à souhait ( « Countdown » , « Death goes to disco » ) ainsi que des morceaux glauques aux paroles explicites ( « Being followed home » ) .

 

 

–  1997 : This is hardcore

Sorti en 1997, « This is hardcore » surprend par les thèmes abordés ( « Help the aged » , « A little soul » ) . Les compositions surprennent pas mal aussi ( « This is hardcore » ). Mais le plus appréciable est le concept même de l’album, semblant raconter une histoire en commençant par « The fear » et en ce terminant par « The day after the revolution », 2 chansons complémentaires ( entre lesquelles s’articulent des morceaux comme des événéments et anecdotes vécues ) sans doute les plus fortes de l’album.

 

 

« It’s ok to grow up – just as long as you don’t grow old. Face it… You are young. » (Pulp)